Reconversion professionnelle : 5 étapes clés pour changer de métier

reconversion professionnelle

Table des matières

Qui n’a jamais rêvé de tout plaquer pour changer radicalement d’horizon professionnel ? Désormais, passer l’ensemble de sa carrière professionnelle dans la même entreprise semble appartenir au passé. En recherche constante d’épanouissement, les salariés n’hésitent plus à changer de métier.  

Selon France compétences1, la reconversion professionnelle concerne 37 % des actifs au cours de leur carrière. En quoi consiste la reconversion professionnelle, comment se lancer pour réussir ? CEGELEM vous dit tout.

Qu’est-ce que la reconversion professionnelle ?

Le terme de reconversion professionnelle peut également être appelé reformation. Il s’agit de l’action de se reconvertir pour un salarié et de changer de métier.

Cette reconversion professionnelle implique parfois la nécessité de se former pour accéder à l’emploi désiré. Selon Annika Frida Ribordy2, la reconversion professionnelle met à contribution la capacité du salarié pour : 

  • Aborder la question du changement ;
  • L’élaboration de son projet professionnel ;
  • Se projeter dans l’avenir ;
  • Gérer les difficultés rencontrées au cours de sa reconversion professionnelle.

Comment réussir sa reconversion professionnelle ?

La reconversion professionnelle est un véritable changement de vie pour le salarié, mais aussi pour ses proches. Le projet doit être réfléchi et suivre un certain cheminement pour réussir.

Se questionner pour une reconversion professionnelle réussie

Un changement d’entreprise ou de métier n’est jamais anodin. L’impact de ce changement vous affecte directement. Il peut aussi peser sur la vie de vos proches. Pour éviter de vous mettre en difficulté, il est nécessaire de mener une introspection avant de vous lancer : 

  • Quelles sont les sources d’insatisfaction dans votre activité actuelle ?
  • Qu’est-ce qui vous motive à vous reconvertir ?
  • Quelles sont les valeurs déterminantes de votre futur emploi ?
  • Votre motivation est-elle à l’épreuve des difficultés ?
  • Vos proches sont-ils présents pour soutenir votre projet ?
  • En cas d’échec, avez-vous une alternative de secours ?

Réaliser un bilan de compétence 

Le bilan de compétence est un travail incontournable pour analyser : 

  • Votre carrière ;
  • Vos motivations ;
  • Vos qualités professionnelles. 

De nombreux organismes de formation agréés permettent de vous assister et de vous guider dans ce travail personnel.

Ce bilan de compétence permet : 

  • De valider votre projet ;
  • D’envisager sereinement les étapes suivantes de la reconversion professionnelle.

Choisir son métier idéal

Le bilan de compétence permet d’ouvrir certaines pistes professionnelles en vous suggérant certains métiers. Avec l’analyse de vos motivations, il met en lumière la reconversion professionnelle la plus adéquate selon vos valeurs.

Quel que soit la voie choisie, vous devez vous renseigner si : 

  • Vous disposez des compétences requises ;
  • Vous devez suivre une formation ;
  • Le secteur d’activité est porteur et riche en opportunités d’emploi.

Se former pour se reconvertir professionnellement

Il est essentiel de se former pour acquérir les nouvelles compétences requises au moment changer radicalement de métier.

Les organismes de formation peuvent proposer des parcours de formation adaptés selon votre situation :

  • En présentiel ;
  • À distance ;
  • En continu ;
  • En alternance.

L’utilisation de votre compte personnel de formation (CPF)6 est recommandée pour financer une partie, ou l’intégralité, de votre reconversion professionnelle.

Se lancer dans votre reconversion professionnelle

Il est nécessaire d’effectuer une mise à jour de votre CV en mettant en avant : 

  • Vos expériences passées ;
  • Les savoir-faire acquis ;
  • Vos soft skills (qualités humaines, relationnelles et émotionnelles).

Pour l’employeur, une reconversion professionnelle peut être perçue comme un signe de motivation et de persévérance. C’est un atout non négligeable pour votre recherche d’emploi en tant que salarié. Selon le type de reconversion professionnelle, vous pouvez opter pour le statut d’indépendant ou de salarié porté.

La reconversion professionnelle en 5 étapes

Afin de concrétiser votre envie de reconversion professionnelle, vous devez suivre à la lettre chacune de ces étapes.

1ère étape : la phase de questionnement

Ne vous méprenez pas. Changer de métier ou d’orientation professionnelle est un choix difficile qui demande mure réflexion. Cette décision pourrait avoir un impact sur vous, mais aussi sur la vie de vos proches.

La première chose à faire pour réussir vous devez vous poser les bonnes questions. Avant même de vous lancer, demandez vous :

  • Qu’est-ce qui vous déplait dans votre travail actuel ;
  • Pourquoi avez-vous cette envie de changer de métier ;
  • Quelle est la chose la plus importante pour vous ;
  • Si vous avez toute la motivation nécessaire pour aller au bout de votre projet malgré les difficultés ;
  • Si vous avez le soutien de vos proches ;
  • Si vous avez un plan B juste au cas où.

2ème étape : faire un bilan de ses compétences

Réaliser un bilan de compétences permet de faire le point sur tout ce qui entoure votre désir de reconversion. Autrement dit, cela concerne votre carrière, vos motivations et par-dessus tout, vos compétences.

Cet exercice et non des moins importants va vous permettre de prendre du recul, de songer à de nouvelles perspectives d’évolution et définir clairement les prochaines étapes du projet.

3ème étape : choisir un nouveau métier qui convient à vos attentes

S’il est réalisé comme il se doit, le bilan de compétences va vous ouvrir de nouvelles perspectives et vous donner quelques exemples de pistes à suivre. En effet, l’un des meilleurs moyens pour réussir sa reconversion est d’opter pour un métier épanouissant et pour lequel vous avez développé une réelle passion.

Vous devez donc vous renseigner sur les métiers et déterminer lesquelles correspondent à vos attentes. Plus encore, il faut savoir si vous avez les compétences requises ou alors si vous devez effectuer une mise à niveau

4ème étape : la formation, un tremplin pour atteindre son objectif

À présent que vous a trouvé votre voie, il est désormais question d’affuter vos connaissances et compétences. Il peut arriver qu’après de nombreuses années à exercer le même métier, vous ayez besoin d’acquérir de nouvelles connaissances pour obtenir le travail de vos rêves.

Renseignez auprès d’un organisme de formation afin de déterminer quel serait le cursus le plus adapté selon votre situation. Formation courte, longue, à distance ou alors en présentiel, vous avez le choix. Certaines formations peuvent être diplômantes et d’autres certifiantes. Choisissez ce qui correspond le mieux aux besoins de votre nouvelle activité.

5ème étape : sauter le pas

Pour savoir si vous réussirez votre reconversion professionnelle, vous devez prendre votre courage à deux mains et vous lancer. Une fois que vous avez choisi le métier de vos rêves et développé vos connaissances au travers des formations, vous êtes prêt à rechercher de nouvelles opportunités.

Quels sont les freins à la reconversion professionnelle et comment les surmonter ?

Changer de métier est un projet de grande envergure. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez y croire fermement. Mais si vous n’arrivez pas à vous décider, cela peut dû à la peur de l’inconnu ou au manque de confiance en soi. Découvrez dans cette partie comment surmonter ces freins.

Surmonter la peur de l’inconnu

Effectuer une reconversion professionnelle c’est choisir de changer de carrière afin qu’elle soit en adéquation avec vos envies et vos attentes. Le changement engendre toujours une peur de l’inconnu. C’est donc un sentiment légitime, mais que vous devez trouver la force de surmonter.

Pour y parvenir, il faut que vous ayez pleinement confiance en vous et votre projet. Pesez-vous les bonnes questions afin de renforcer cette confiance. Quelles sont vos compétences ? Qu’est-ce qui vous rendrait véritablement heureux dans votre travail ?

Comment vaincre le manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est un véritable frein au développement et au changement. Quand bien même vous auriez trouvé votre voie, il vous sera difficile de vous lancer si vous n’avez pas suffisamment confiance en vous.

Si les doutes vous assaillent et vous vous demandez sans cesse si vous allez réussir dans cette nouvelle voie, alors, cela pourrait d’entrée de jeu nuire à votre projet. Notre conseil : restez bienveillant avec vous-même. Acceptez que vous puissiez avoir des faiblesses et n’essayez pas d’ignorer vos doutes. C’est le meilleur moyen de les surmonter et avancer sereinement.

Des démarches complexes : un frein à la reconversion professionnelle

Dans la plupart des cas, se lancer dans une reconversion professionnelle implique un changement de statut. Si vous décidez de vous mettre à votre propre compte, vous devez abandonner le statut de salarié pour devenir freelance.

Ce changement de statut implique des démarches qui peuvent naturellement en décourager plus d’un. Cependant il existe des solutions simples pour se lancer en douceur et assouplir les procédures.

Comment financer sa reconversion professionnelle ?

Depuis la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2019, le gouvernement français a mis en place des dispositifs pour vous permettre de financer sa reconversion professionnelle.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Anciennement appelé Droit Individuel à la Formation (DIF), le Compte Personnel de Formation est un dispositif qui a été mis en place pour permettre aux travailleurs d’acquérir des droits à la formation. Le CPF peut être utilisé pour réaliser un bilan de compétences, pour financer l’accompagnement d’une VAE (Validation de l’Acquis de l’Expérience) ou encore pour créer une entreprise.

Le Congé de Transition Professionnelle

Le Congé de Transition Professionnelle anciennement Congé Individuel de Formation (CIF) permet au salarié de bénéficier d’une formation certifiante. Cette dernière lui permettra d’évoluer dans sa carrière et éventuellement de changer de métier.

Le plan de développement des compétences

Ce dispositif a remplacé le Plan de Formation en janvier 2019. Il offre aux entreprises la possibilité d’accompagner leurs salariés en permettant à ce dernier de s’adapter à leurs postes de travail. Pour ce faire, l’entreprise a droit à une prise en charge des actions de formations éligibles auprès de l’opérateur de compétences dont elle dépend.

La reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A)

Tout comme les précédents, ce dispositif permet au salarié de jouir d’un parcours de formation personnalisé. Ce parcours atypique alterne les périodes de formation et d’activité en entreprise.

Le Pro-A s’inscrit donc dans le cadre d’un complément au CPF et au Plan de développement de l’entreprise.

Reconversion professionnelle et pôle emploi

En complément des dispositifs financiers mentionnés, Pôle Emploi se révèle être un partenaire incontournable dans le parcours de reconversion professionnelle. En effet, Pôle Emploi propose un accompagnement personnalisé aux demandeurs d’emploi envisageant une reconversion, à travers des conseils, des ateliers et des formations adaptées. L’agence offre également la possibilité de bénéficier d’aides financières spécifiques pour les formations qualifiantes et peut, dans certains cas, garantir le maintien des allocations pendant la durée de la formation. Cet appui de Pôle Emploi est essentiel pour sécuriser le parcours de reconversion et maximiser les chances de réussite dans un nouveau métier.

Quel statut juridique pour commencer une reconversion professionnelle ?

Après une reconversion professionnelle, il peut être difficile de trouver un emploi en tant que salarié du fait du manque d’expérience. Mais vous pouvez vous mettre à votre propre compte. Si le choix de vous reconvertir a été motivé l’envie de devenir autonome alors, vous devez savoir que la loi encadre votre nouvelle orientation professionnelle. Que ce soit par nécessité ou par choix, voici les principaux statuts pour débuter une reconversion professionnelle.

La microentreprise

Le régime de microentreprise était anciennement connu sous le nom d’auto entreprise. Ce statut juridique permet à l’entrepreneur de bénéficier d’une gestion administrative simplifiée en plus des cotisations sociales réduites. Pratique pour se lancer, vous avez la possibilité d’évoluer vers un autre statut dès le moment où votre chiffre d’affaires aura dépassé mes 72 600 € HT pour une activité de services et 176 200 € HT pour une activité de vente de marchandises.

Le portage salarial

Outre la microentreprise, le portage salarial est un statut qui s’adapte parfaitement aux besoins des jeunes entrepreneurs. Au travers d’une société de portage salarial, vous pouvez travailler en freelance tout en jouissant des avantages du salariat. La société de portage salarial joue le rôle d’intermédiaire entre vos clients et vous.

Ainsi, vous vous déchargez complètement de l’ensemble des tâches administratives tout en profitant de la protection salariale (chômage, retraite, santé). Bien évidemment, cela se fera contre des commissions estimées en termes de pourcentage.

Changer de travail : les clés pour réussir le grand saut

S’engager dans une nouvelle orientation professionnelle peut être une expérience éprouvante à plus d’un titre. Nombreux parmi ceux qui ont ce choix finissent par baisser les bras et se laissent emporter par le flot des exigences de nouvelle vie professionnelle. Il s’agit donc d’un projet pour lequel une préparation adéquate est nécessaire.

Lire la suite »

La reconversion professionnelle comme option face au licenciement selon l’AFPA

Le licenciement, quelles que soient les conditions dans lesquelles il intervient, constitue une véritable épreuve pour la personne licenciée. Face au vide qu’il crée et à la peur du lendemain, un choix s’impose : soit attendre une nouvelle opportunité professionnelle semblable, même si elle peut tarder ; soit s’investir dans une autre carrière où l’on a plus de chance de réussir.

Lire la suite »

Pourquoi choisir CEGELEM ?

Plus de 1000 consultants portés

Réponse en 24h

Accompagnement personnalisé