La formation dans le cadre de la reconversion professionnelle

Formation reconversion professionnelle
Table des matières

Les reconversions professionnelles, autrefois rares, sont aujourd’hui de plus en plus courantes. En effet, à la recherche d’un épanouissement professionnel, les travailleurs, qu’ils soient salariés ou indépendants, s’interrogent de plus en plus sur l’évolution de leur carrière.

Le chemin de la reconversion professionnelle peut parfois être jalonné d’obstacles, principalement financiers. La reconversion professionnelle nécessite souvent des formations afin d’acquérir de nouvelles compétences pour accéder à un nouveau métier, c’est pourquoi Pôle emploi accompagne, à certaines conditions, les travailleurs qui ont un projet de reconversion professionnelle.

Nous verrons dans cet article quelles sont les motivations à la reconversion professionnelle et comment il est possible de la mettre en place.

 

Quelles sont les motivations d’une reconversion professionnelle ?

Le désir de changement dans la carrière d’un individu peut tout d’abord s’expliquer par une insatisfaction profonde vis-à-vis d’un emploi, que ce soit en termes de rémunération, de niveau de compétences ou d’épanouissement dans le travail.

Parmi les autres motivations figure aussi l’incompatibilité entre les compétences du salarié et les exigences du poste ainsi que les opportunités d’emploi dans le secteur d’activité.

La recherche d’un projet professionnel plus en phase avec les valeurs, les aspirations, et les compétences du travailleur peut également jouer un rôle déterminant dans cette transition.

Dans ce contexte, la formation tient une place essentielle.  En effet, elle vise à développer les nouvelles compétences du salarié, d’acquérir des qualifications et à se préparer à intégrer de nouveaux métiers ou de nouvelles fonctions au sein d’une entreprise.

Ces formations peuvent varier en durée, allant de cours spécifiques à des programmes diplômants plus longs, en fonction des besoins de chaque individu.

Ainsi, la formation devient un pilier fondamental dans l’évolution de la situation professionnelle, ouvrant de nouvelles opportunités de carrière et permettant aux travailleurs de faire des choix éclairés pour leur parcours professionnel.

 

Comment démarrer une reconversion professionnelle ?

Avant d’initier une reconversion professionnelle, il est essentiel de prendre du recul et d’examiner sa situation personnelle pour comprendre les motivations sous-jacentes.

Cela implique souvent pour le travailleur de réaliser un bilan personnel qui a pour objectif d’évaluer ses compétences professionnelles et ses compétences générales accumulées tout au long de sa carrière.

Cette démarche constitue une réelle introspection professionnelle, impliquant l’évaluation de divers aspects, de la sphère personnelle à la sphère professionnelle (santé ; vie de famille ; loisirs ; finances ; environnement physique ; expérience professionnelle).

Pôle emploi propose diverses ressources d’accompagnement dont des bilans de compétence, qui permettent d’évaluer les compétences et aptitudes professionnelles (ECCP).

 

Pôle emploi et les autres dispositifs de formation facilitant la reconversion professionnelle

Il existe différents dispositifs visant à accompagner les travailleurs qui souhaitent initier une reconversion professionnelle parmi lesquels figurent notamment (liste non-exhaustive) :

  • Le compte personnel de formation (CPF) : il s’agit d’un dispositif de formation professionnelle mis en place pour permettre aux salariés, aux demandeurs d’emploi ainsi qu’aux travailleurs indépendants d’accéder plus facilement à la formation tout au long de leur vie professionnelle. C’est un outil essentiel pour la transition professionnelle des travailleurs qui souhaitent se reconvertir.
  • Le projet de transition professionnelle (PTP) anciennement connu sous le nom de Congé Individuel de Formation (Cif), est un dispositif qui offre aux salariés la possibilité de s’absenter de leur poste pour suivre une formation visant à changer de métier ou de profession. Ce dispositif est accessible sous certaines conditions et nécessite une demande d’accord de l’employeur. Le salarié continue de percevoir un salaire pendant toute la durée de la formation.
  • le dispositif démission-reconversion : permet de bénéficier, sous certaines conditions (avoir un entretien de conseil en évolution professionnel (CEP), soumettre le projet professionnel à une commission paritaire interprofessionnelle régionale) de l’allocation Pôle emploi après avoir démissionné.

Le recrutement dans de nouveaux domaines professionnels est grandement facilité lorsque les travailleurs peuvent bénéficier de ces dispositifs.

 

Exemples de métiers qui recrutent après une reconversion professionnelle

Une multitude de possibilités de reconversion s’offrent aux personnes qui se reconvertissent, notamment dans des domaines tels que l’informatique, le web, le marketing, la communication et le conseil, qui se démarquent comme des secteurs dynamiques.

Aussi, parmi les professions exercées suite à une reconversion professionnelle et à une formation figurent entre autres les métiers d’assistant de vie aux familles (ADVF), d’assistant commercial, de développeur, de rédacteur web, de graphiste, de community manager, etc.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pourquoi choisir CEGELEM ?

Transparence et réactivé

Une équipe à votre disposition

4% de frais de gestion sans frais caché