Comment fonctionne le portage salarial ?

fonctionnement du portage salarial

Table des matières

Le portage salarial désigne la relation entre une entreprise de portage salarial qui effectue une prestation au profit d’une entreprise cliente en mettant en place deux contrats : un contrat commercial de prestation de portage salarial avec l’entreprise cliente et un contrat de travail avec le salarié porté.

Le portage salarial est un dispositif qui imbrique donc deux relations contractuelles par le biais de trois acteurs centraux : le salarié porté, l’entreprise de portage salarial et l’entreprise cliente. Comment fonctionne le portage salarial et quelles sont les conditions légales pour y avoir accès ? Faisons le point dans ce guide.

Qui est concerné par le portage salarial ?

Tout professionnel peut accéder au portage salarial s’il souhaite exercer une activité indépendante tout en profitant des avantages du régime salarié. De nombreux métiers sont exercés dans le cadre du portage salarial avec une prédominance pour certains métiers dont notamment : les métiers du web et du digital, l’informatique, le coaching, la gestion et les finances, la communication, la formation, l’audit, les ressources humaines, la traduction, le management, etc.

Les conditions d’accès au portage salarial

La Convention collective (Convention collective de branche des salariés en portage salarial du 22 mars 2017) a élargi le public éligible au portage salarial. Auparavant réservé exclusivement aux travailleurs ayant le statut de cadre, le portage salarial repose aujourd’hui sur des critères objectifs qui visent à s’assurer de l’aptitude du salarié à négocier et exercer sa mission pour l’entreprise cliente. Désormais, pour exercer en portage salarial, les consultants doivent remplir des conditions cumulatives suivantes : autonomie, qualification et expertise.

Concrètement, les consultants doivent :

  • avoir au minimum un diplôme de niveau 5 (Bac +2) ou justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le secteur d’activité pour lequel elles souhaitent devenir consultantes ;
  • percevoir une rémunération mensuelle minimale brute fixée par la convention collective de portage salarial correspondant à un pourcentage ne pouvant être inférieur à :
  • 70 % plafond de la sécurité sociale (PSS) pour un salarié junior hors forfait jours
  • 75 % du PSS pour un salarié senior hors forfait jours
  • 85 % du PSS s’il s’agit d’un salarié porté en forfait jours.

Si le dispositif est ouvert à de nombreux secteurs d’activité, l’accès au portage salarial est cependant conditionné par la loi. Le Code du travail exclut du dispositif du portage salarial certaines situations telles que :

  • le remplacement d’un salarié dont le contrat de travail est suspendu à la suite d’un conflit collectif de travail ;
  • l’exécution de certains travaux particulièrement dangereux figurant sur la liste prévue à l’article L. 4154-1 (sauf dérogation prévue au même article).

Le recours au portage salarial par les entreprises cliente est strictement autorisé par le Code du travail dans les cas suivants :

  • l’exécution d’une tâche occasionnelle ne relevant pas de son activité normale et permanente
  • pour une prestation ponctuelle nécessitant une expertise dont elle ne dispose pas.

Enfin, la durée de cette prestation ne peut excéder la durée de trente-six mois.

La configuration du dispositif du portage salarial

Le dispositif s’articule autour de 3 acteurs :

  1. Un consultant indépendant : le salarié porté  ;
  2. Une entreprise cliente ;
  3. Une entreprise de portage salarial.

Le fonctionnement du portage salarial repose sur une configuration particulière nécessitant la conclusion de 3 conventions propres au dispositif :

  • Un contrat de mission c’est-à-dire le contrat conclu entre l’entreprise de portage, le salarié porté et l’entreprise cliente. Ce contrat définit la teneur des missions et les modalités d’exécution du contrat de mission.
  • Un contrat de travail liant le salarié porté et l’entreprise de portage salarial
  • Une convention de portage qui indique les conditions de collaboration entre le salarié porté et la société de portage.

L’aspect financier du portage salarial : les frais de gestion de l’entreprise de portage salarial

Intégrer le dispositif du portage salarial génère des frais de gestion à la charge du salarié porté. En effet, l’entreprise de portage salarial prend en charge la gestion administrative, juridique et comptable de l’activité du salarié porté c’est pourquoi elle déduit en contrepartie des frais de gestion. Selon les entreprises de portage salarial, les frais de gestion représentent entre 5 et 15 % du chiffre d’affaires du consultant. Les frais de gestion prélevés comprennent de nombreux services liés à l’intégration du salarié porté dans l’entreprise de portage salarial et au suivi de son activité.

Aussi, l’entreprise de portage salarial doit mettre en place différents documents officiels afin que le salarié porté puisse commencer son activité indépendante. L’entreprise de portage salarial doit aussi veiller à ce que la réglementation sociale et fiscale soit respectée tout au long de l’exercice de l’activité du consultant.

Rappelons que les documents et les formalités nécessaires à l’exercice de l’activité indépendante du salarié porté sont notamment :

  • La convention de portage ;
  • Le contrat de prestation ;
  • Le contrat de travail ;
  • La mise en place et la gestion d’un compte d’activité du salarié porté ;
  • L’information mensuelle des éléments imputés sur le compte d’activité ;
  • Les déclarations sociales et fiscales ;
  • La facturation auprès des clients du consultant ;
  • L’établissement des bulletins de paie.

La fiche de renseignement du salarié : quelles sont les informations mentionnées ?

En général, la fiche de renseignement est un document qui renseigne sur l’identité d’une personne. En entreprise, elle est établie pour fournir les informations détaillées sur le personnel. Toutes les entreprises qui possèdent une fiche de renseignement pour chacun des employés. Ce sera le meilleur moyen d’obtenir des renseignements sur la personne du salarié pour une situation donnée. Cependant, la fiche de renseignement pourra être établie sous une autre acception. Nous vous invitons à parcourir la notion de fiche de renseignement.

Lire la suite »

Lien de subordination : que faut-il savoir ?

Le lien de subordination existe dans toutes les entreprises, qu’elle soit commerciale, artisanale ou libérale. C’est la relation hiérarchique qui existe entre l’employeur et ses employés. Les employés doivent se soumettre aux instructions de l’employé et exécuter toutes les tâches qui leur seront confiées dans l’exercice de leur fonction.

Lire la suite »

Le donneur d’ordre : de quoi est-il question ?

Les entreprises sont constamment en collaboration pour de nombreuses raisons parmi lesquelles la sous-traitance. Cette dernière matérialise un accord entre un donneur d’ordre et un sous-traitant. Le donneur d’ordre utilise la sous-traitance pour des raisons multiples. Pour pleinement bénéficier de cet accord, il est contraint d’agir dans le respect des exigences imposées.

Lire la suite »

Peut-on avoir un client unique en portage salarial ?

Le portage salarial est une réelle opportunité pour de nombreux travailleurs indépendants. Il permet notamment au freelance de bénéficier des avantages légaux grâce auxquels il peut sereinement envisager son avenir professionnel. Cette alternative facilite également la relation vendeur-client en proposant un statut particulier qui est profitable aux deux parties.

Lire la suite »

Le portage salarial doit-il être perçu comme une option temporaire ?

Le portage salarial est une alternative qui séduit de plus en plus les travailleurs, notamment les freelances. Ce procédé offre aux travailleurs un statut particulier qui leur garantit des avantages légaux au titre que les salariés. Reste à savoir comment considérer le portage salarial quand on connaît par exemple l’importance de la cotisation retraite pour les salariés.

Lire la suite »

Qu’est-ce que le homeshoring ?

Le homeshoring est une nouvelle forme de travail qui commence par gagner du terrain : travailler comme employé pour une entreprise depuis son domicile en étant au service de ses clients, c’est ce en quoi consiste le travail. Mais si l’activité peut être exercée comme employé pour une entreprise, il est aussi possible d’y évoluer comme freelance. Dans ce cas de figure, la disposition d’un statut juridique est nécessaire. Et le portage salarial est très recommandé pour les freelances.

Lire la suite »

5 façons d’utiliser le portage salarial

Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi permettant aux personnes qui souhaitent travailler en toute indépendance d’exercer leurs activités tout en profitant des avantages liés au statut de salarié. En vogue sur le marché de l’emploi, le portage salarial occupe de plus en plus une place prépondérante.

Lire la suite »

Congés payés en portage salarial : comment ça fonctionne ?

Le portage salarial est une nouvelle forme de travail permettant aux travailleurs indépendants de bénéficier de tous les avantages et la sécurité du salariat, les travailleurs en portage ont eux aussi droit à des congés payés. Toutefois, le calcul et l’octroi de ces congés payés en portage salarial sont différents de ceux d’un salarié « ordinaire ».

Lire la suite »

Pourquoi choisir CEGELEM ?

Plus de 1000 consultants portés

Réponse en 24h

Accompagnement personnalisé