Quel est le délai pour s’inscrire à pôle emploi ?

L’inscription à Pôle emploi est nécessaire pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent se faire accompagner pour trouver rapidement du travail. Cette étape conditionne également l’accès aux allocations chômage versées, le temps de disposer d’une nouvelle source de revenus. Elle se fait suivant une formalité précise. Quelques documents justificatifs seront aussi demandés pour finaliser la démarche.

L’ARE ou Allocation de retour à l’emploi est un revenu compensateur versé temporairement aux demandeurs d’emploi. Elle fait partie des droits qui leur sont octroyés en échange des cotisations sociales versées pendant leur période d’activité par Pôle emploi. Les personnes souhaitant y accéder doivent ainsi s’inscrire auprès de cet organisme. Cette indemnité s’accompagne d’un programme de soutien visant à faciliter la réinsertion professionnelle. L’inscription ou la réinscription à Pôle emploi est utile pour y accéder. En outre, les demandeurs d’emploi doivent savoir combien de temps pour s’inscrire à Pôle emploi. D’ailleurs, la démarche n’est pas la même, selon qu’il s’agisse d’une réinscription ou d’une inscription initiale.

Quel est le délai pour s’inscrire : règles générales

La première inscription concerne les étudiants et les jeunes actifs. Pour ces derniers, il est recommandé d’entreprendre la procédure lorsque les études sont achevées. L’affiliation à l’organisme permet de bénéficier d’un suivi personnalisé pour faciliter l’accès à l’emploi. Ceux ayant exercé un emploi durant leurs années d’études ont aussi la possibilité d’obtenir des indemnités. Pour s’inscrire, il suffit de remplir un formulaire disponible sur le site internet de Pôle emploi.

Dans le cas d’une réinscription, la démarche dépend de la date de la dernière inscription :

● La procédure sera plus simple si ce délai est inférieur à 6 mois. Les données concernant le bénéficiaire sont encore sauvegardées chez Pôle emploi. Il faut ensuite envoyer le formulaire préalablement rempli pour activer à nouveau ses droits ;

● Si le délai a dépassé 6 mois, la démarche sera identique à celle d’une première inscription. Il faut renseigner les informations demandées dans le formulaire et consulter un conseiller.

En cas de perte d’emploi, l’inscription peut se faire au lendemain du jour qui marque la fin du contrat. Il faut veiller à ne pas dépasser 12 mois. La règle est identique même pour les salariés portés. Ces derniers ont par ailleurs la possibilité d’associer portage salarial et chômage s’ils parviennent à signer un nouveau contrat. Dans ce cas, la rémunération complète les allocations chômage.

Délai d’inscription à Pôle emploi en cas de rupture conventionnelle

Une rupture conventionnelle marque l’échéance d’un contrat de travail à durée déterminée. Comme pour les autres motifs à l’origine d’une perte de poste, l’inscription à Pôle emploi est nécessaire pour bénéficier de l’indemnisation. Elle doit se faire une fois la rupture du contrat effective. Il faut ensuite attendre un délai de carence de 7 jours pour le premier versement. Il court à partir du jour où la décision de mettre fin au contrat prend effet.

Il arrive que le bénéficiaire ait déjà été soumis à un délai de carence durant les 12 derniers mois. Dans ce cas, il n’aura plus à le subir une nouvelle fois. Deux situations peuvent en outre entraîner son prolongement :

● Le salarié bénéficie d’une indemnité compensatrice de congés payés : le délai de carence fera dans ce cas l’objet d’un nouveau calcul. En effet, Pôle emploi tient compte des jours

calendaires pour effectuer le versement, soit 7 jours pour une semaine. Les jours de congés sont pour leur part comptabilisés en jours ouvrés, avec une semaine de 5 jours. Pour obtenir le nouveau délai, il faut utiliser la formule suivante : la somme des indemnités de congés/ la rémunération journalière de référence ;

● Le salarié a droit à une indemnisation spécifique : dans ce cas de figure, les jours de carence sont obtenus après avoir divisé les indemnités supra légales par 90. Il ne peut cependant pas dépasser 180 jours.

Quels sont les documents à fournir à Pôle emploi ?

Le dossier envoyé comprend toutes les pièces justificatives requises pour que la demande soit prise en compte. Il doit inclure :

● Un titre de séjour valide ou une pièce d’identité ;

● Une attestation Pôle emploi fournie par l’employeur ;

● Un relevé d’identité bancaire ;

● Une copie de la carte de Sécurité sociale.

Si un ou plusieurs documents manquent, Pôle emploi peut repousser le versement des allocations. Pour les candidats qui procèdent à leur première inscription, un entretien aura lieu dans le mois qui suit la demande. Ce rendez-vous est organisé afin de déterminer les actions à mettre en œuvre selon le profil et les objectifs du candidat.

Il convient de souligner que le versement de l’indemnité n’a pas lieu systématiquement. Il faut satisfaire certaines conditions pour y accéder. Le montant est défini suivant la situation du bénéficiaire. Pour les jeunes âgés entre 16 et 26 ans, Pôle emploi propose un accompagnement qui leur est adapté. Il faut également en faire la demande pour en bénéficier. Il peut prendre la forme d’un accompagnement collectif, organisé sur 1 trimestre, ou d’un suivi individuel qui dure 6 mois. Un conseiller sera à leurs côtés dans le cadre de ce programme.

Voir aussi :