ADP dévoile une nouvelle offre de service de paie et de RH

Table des matières

L’éditeur ADP développe son implantation dans l’accompagnement des PME et des grandes entreprises de France. Suivis et contrôle dématérialisé des documents liés aux ressources humaines et les processus de paie sont les fonctionnalités principales de ce nouvel outil. Les offres sont de plus adaptables en fonction de l’effectif de l’entreprise cliente.

En 2024, l’éditeur ADP continue d’étendre ses services sur le territoire français grâce à sa déclinaison DECIDIUM PME One. Cette dernière est une version plus évoluée de la gamme d’offres destinée aux PME et même aux grandes entreprises. La solution cible les entreprises qui comptent entre 50 à 5000 employés.

Comme ADP se spécialise dans les solutions sur le HCM ou segment du capital humain en français, la gamme de services qui sera déployée en 2024 confirmera son approche à échelle du personnel. Concrètement, l’offre nouvellement proposée par ADP concerne la gestion des paies et des ressources humaines dans une entreprise en fonction de sa taille.

Offre basée sur l’effectif humain

Selon le Directeur d’Activité Major Accounts et Small Business de ADP, l’offre répond aux nouvelles exigences de gestion administrative des PME et des grandes entreprises :

« Désormais, les entreprises de moins de 200 collaborateurs ont une montée en exigence de besoins sur les évolutions règlementaires et légales, sur l’accompagnement digital et les fonctionnalités SIRH qui les rapprochent du segment des PME et ETI de taille supérieure. La nouvelle offre de service reposant sur la solution ADP DECIDIUM PME One s’approche de ces nouvelles exigences et propose une organisation dédiée pour y répondre. »

En effet, les offres proposées par l’éditeur se divisent maintenant en trois catégories. Premièrement, ADP DECIDIUM PME One qui cible les entreprises qui comptent un maximum de 200 salariés. Un seuil de 50 travailleurs est également nécessaire afin de souscrire à ce module.

Pour les entreprises qui comptent jusqu’à 500 travailleurs, la solution qui leur est proposée est l’ADP DECIDIUM PME. Une version « Grandes Entreprises » est également disponible pour les suivis administratifs des enseignes qui comptent jusqu’à 5000 salariés.

Voici deux autres solutions proposées par ADP pour les entreprises qui dépassent cet effectif :

  • GXP Link ;
  • ADP Link.

Ajoutées à ces solutions, des alternatives pour la paie à l’international sont également disponibles dans les catalogues de services de l’éditeur. D’abord, l’ADP Celergo peut prendre en charge jusqu’à 100 salariés répartis dans au moins 2 pays. Ensuite, l’ADP Globalview Payroll qui peut gérer plus de 1000 salariés au moins dans un pays étranger.

Le service est déployé après la signature du contrat avec l’éditeur. Il faut compter en moyenne dans les 6 à 8 semaines. Selon un expert d’ADP, pour 16 années de collaboration, le ratio coûts récurrents et coût additionnels représente 97 % de la prévision tarifaire. En effet, le prix de l’implémentation initial est fixe et forfaitisé. Ensuite, il est possible de basculer vers un « run » grâce à cette approche tarifaire répétitive à très forte prévisibilité.

Services de gestion d’équipe

Concrètement, les offres ADP visent à faciliter la gestion administrative au sein d’une entreprise. L’offre est basée sur un pack proposé en services binôme qui comprend des modules de « paie » et d’accompagnement.

L’ADP DECIDIUM PME One se décline en deux nuances au niveau des services. Pour le premier niveau appelé coproduction, l’expert reste en charge des données et est responsable des déclaratifs qui doivent être mentionnés auprès de l’ADP et de la certification des résultats de paie. Pour l’alternative plus avancée, ces fonctions sont externalisées auprès d’un expert de l’éditeur ADP. Ce dernier se charge des tâches citées précédemment, mais il assure également de transmettre tous les flux générés.

Pour les déclaratifs concernant la rémunération et la gestion de la paie, ADP intègre dans son offre des fonctionnalités qui automatisent le reporting et les processus interactifs entre employeurs et salariés. La gestion dématérialisée est appuyée par un outil appelé « coffre-fort employeur ». Ce dernier comprend la gestion au format numérique de la paperasserie liée aux Ressources Humaines.

Le module comprend un accompagnement sur l’automatisation, surtout pour les effectifs importants. Celui-ci est basé sur le big data Assistant Contrôle Expert ACE. Il est appuyé par le « coffre-fort salarié » dans la numérisation des documents administratifs et des bulletins de paie. Le tout en collaboration avec le Groupe La Poste ou Digiposte.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial