Les fabricants tiers pourront développer l’OS des casques AR/VR de Meta sous licence

Table des matières

Meta s’inspire de Google et ouvre Horizon OS, son système d’exploitation de réalité mixte aux constructeurs de casques afférents. L’objectif consiste à inciter à une adoption plus vaste de l’AR/VR. Un certain nombre de fabricants ont déjà annoncé son intégration dans leurs équipements. Les analystes estiment que cette politique devrait profiter à terme au grand public.

Meta se pose aujourd’hui en leader sur le marché de la réalité mixte (VR/AR). Un rapport d’International Data Corporation révèle qu’il totalise quelque 60 % des volumes globaux de casques vendus en octobre-décembre 2023. Ce taux s’avère significatif, mais il reste relativement faible. Le cabinet d’études s’attend, en effet, à ce que 9,7 millions d’unités soient vendues à l’échelle mondiale en 2024.

L’on ne remarque pour l’heure aucune augmentation de la demande en équipements de réalité mixte. Le groupe américain doit nonobstant gérer une forte rivalité sur de nombreux fronts. Google devrait notamment fabriquer l’OS de l’équipement de réalité mixte de Samsung, annoncé pour 2024.

Une stratégie qui renforcera la concurrence sur le marché

Apple a pour sa part commercialisé sa Vision Pro depuis février 2024, opposant Meta à un nouveau concurrent. Ce casque ne devrait néanmoins s’écouler qu’à des centaines de milliers d’unités, vu son prix. L’accentuation de la concurrence sur le marché semble profitable aux utilisateurs d’équipements de réalité mixte. Le directeur de recherche chez International Data Corporation précise que les impacts bénéficieront d’abord au grand public, puis :

Ce sera le tour des utilisateurs professionnels.

Face à ses concurrents, Meta a l’avantage d’être le premier à être entré dans le marché de la réalité mixte. Un domaine dans lequel des consultants IT affiliés à une société de portage salarial comme CEGELEM sont spécialisés. La société enregistre le plus gros investissement dans les technologies afférentes ces dernières années. Comparativement à Apple et Google, elle dispose d’une bibliothèque d’applications 3D plus avancée. Ses deux rivaux commencent, en effet, à partir de rien avec leurs propres efforts sur le plan logiciel.

Pour mieux gérer la concurrence, Meta envisage d’accorder à des constructeurs tiers la licence du système d’exploitation de ses casques Quests. L’analyste principal chez Moor Insights and Strategy commente que cette stratégie pourrait lui profiter grandement dans le futur. Il explique que le groupe de Menlo Park devance Google et Apple. L’ouverture de son écosystème et la facilitation du développement créeront, par conséquent, un challenge supplémentaire pour ces derniers. Ce qui bénéficiera à terme à tout le monde :

Avec une plus grande concurrence entre les écosystèmes.

Meta pourra garder son avance sur le marché

Selon Meta, l’ouverture d’Horizon devrait simplifier l’accès au marché des constructeurs de casques désirant en fabriquer de nouveaux. Les programmeurs d’applications pourront aussi commercialiser leurs logiciels de réalité mixte à un public plus étendu, ceci dans le magasin d’applications Horizon, autrefois appelé Quest Store. Meta a indiqué dans un article de blog que :

  • Le type et le nombre d’appareils pouvant utiliser leurs applications seront nettement plus larges ;
  • Les constructeurs auront la possibilité de cibler davantage d’usagers, comme on l’a vu avec les smartphones et les ordinateurs personnels.

Les analystes avancent que l’ouverture de son écosystème permettra à Meta d’accroître sa domination sur le marché de l’AR/VR. Le tout en diminuant la barrière à l’entrée pour les constructeurs d’équipement. L’analyste principal chez Forrester déclare :

Meta a tout intérêt à diversifier son écosystème matériel et à faire d’Horizon OS le système d’exploitation standard des casques de réalité mixte. Jusque-là, Meta était dépendant des ventes d’Oculus, et cette ouverture dissocie leur système d’exploitation des casques et du matériel.

Le système d’exploitation Horizon repose sur une variante retouchée de l’OS Android de Google. De nombreuses marques, parmi lesquelles Microsoft, Xbox, Asus et Lenovo, ont déjà décidé de l’incorporer dans leurs casques AR/VR. Lenovo fabriquera des casques voués au développement, à l’apprentissage et à la productivité. Pour information, la firme chinoise collabore déjà avec la société mère de Facebook pour concevoir l’Oculus Rift S. De leur côté, Xbox et Asus se focaliseront sur les jeux. Le patron de Meta a prévenu que les équipements ne seront probablement pas disponibles avant quelques années.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial