Qobra lève 10 millions d’euros pour la gestion de la rémunération variable sur fond de commissions

Table des matières

Qobra souhaite une meilleure organisation du système de rémunération variable des fonctions commerciales. La plateforme, éditée par SalesCrew SAS, une start-up française, a pu lever 10 millions d’euros. Il s’agit du plus important financement pour cette rentrée 2023.  La collecte de fonds a été réalisée grâce aux fonds Breega et Singular, avec l’aide de Revenue Syndicate, un groupe d’investisseurs anglais. 

La levée de fonds a été clôturée cette année (2023), au mois d’août. En mars 2022, une première collecte d’un montant de 5 000 000 d’euros a déjà eu lieu. Grâce à cette seconde campagne de financement de 10 000 000 d’euros, Qobra vise plusieurs objectifs. La plateforme veut renforcer progressivement sa situation de meneur européen en matière de pilotage des rémunérations variables.  

Elle souhaite aussi s’étendre à l’échelle internationale. Le Royaume-Uni abrite déjà son premier bureau d’affaires. Sur le long terme, elle espère s’étendre sur le continent américain. Elle projette également d’augmenter son effectif. Celui-ci va être multiplié par deux : passant d’une trentaine à une soixantaine de profils.

Réussir la gestion des commissions variables sur Qobra

Qobra a été fondé en 2020 par 3 jeunes entrepreneurs : Tanguy Moullec, Antoine Fort, Axel Poitral. L’objectif de cette plateforme est de parvenir à piloter l’efficacité des équipes commerciales. D’ailleurs, Qobra veut améliorer l’organisation au niveau commercial.

Les consultants souhaitant conserver leur indépendance dans l’exercice de leur profession tout en ayant une certaine stabilité se tournent vers le portage salarial. Cela leur permet de réaliser leur travail sans restriction en termes de chiffre d’affaires. Connaître précisément le montant de ses revenus est indispensable au consultant indépendant. Il peut alors réaliser une simulation de portage salarial.

Le cofondateur et CEO de Qobra a déclaré que :

« Généralement, les entreprises disposent déjà d’un CRM comme Salesforce ou Microsoft Dynamics. Mais, pour le sujet de la rémunération des commerciaux qui prend en compte les commissions variables, le principal outil reste un fichier Microsoft Excel. Notre principal objectif, c’est de convaincre les entreprises de basculer sur Qobra ».

La jeune pousse possède 100 sociétés clientes, mais également 10 000 consommateurs finaux.

Parmi les entreprises clientes, se trouvent :

  • CoachHub ;
  • Doctolib ;
  • SeLoger;

La plateforme gère aujourd’hui 150 000 000 d’euros de commissions en interne. L’utilisation de Qobra a été renforcée grâce aux passerelles de flux de données. Celles-ci ont été mises en place par API avec l’aide  d’outils CRM et de solutions SIRH. Hubdrive, Microsoft Dynamics, HubSpot, Salesforce constituent les outils CRM. Les solutions SIRH regroupent Workday, Snowflake, Google BigQuery ou data warehouse.

Le modèle économique de Qobra est fondé sur un système d’abonnement. Le coût est défini par le commercial en ligne et/ou l’utilisateur. À noter que l’intégration a un coût, tout dépend du SI client. En janvier 2023, une autre start-up française a adopté la même stratégie. Elle a également réalisé une levée de fonds d’un montant de 4 millions d’euros.

Optimiser le pilotage du système de rémunérations variables

Grâce aux données, Qobra espère une meilleure surveillance du système de rémunération des employés. Il en est de même pour les commissions variables octroyées à la section commerciale.

Autrement dit, la plateforme Qobra va piloter :

  • Le partage des données commerciales ;
  • La production.

Le portage salarial est envisagé comme alternative aux statuts relatifs à la création d’une société commerciale standard. Grâce au portage, le consultant pourrait accroît ses rémunérations tout en se stabilisant. Pour rester performant, il doit anticiper un salaire net selon le chiffre d’affaires HT mensuel. Dans ce cas, une simulation de portage salarial est conseillée.

Les principaux protagonistes d’une entreprise sont concernés.

C’est le cas notamment :

  • De la direction générale ;
  • Du DAF ;
  • Des équipes commerciales ;
  • Du Directeur des Ressources Humaines.

Chaque information au profit des fonctions commerciales est devenue essentielle. Apparaît aujourd’hui le « sales ops », un nouveau métier facilitant l’analyse des informations commerciales. D’ailleurs, les États-Unis est le pays où sa croissance a été la plus importante en 2022.

Prenons l’exemple d’une entreprise qui calcule les primes des commerciaux via Excel. Cela génère des problèmes de transparence, mais également de motivation. Cette frustration peut conduire au turn-over. Sans parler des équipes concernées, qui sont moins performantes. Ce qui peut coûter énormément cher à l’entreprise.

C’est d’autant plus un sujet complexe, et pour cause chaque entreprise possède sa propre grille de salaires des responsables commerciaux. Elle est définie selon les besoins particuliers des clients. Ceux-ci travaillent dans différents secteurs, comme les technologies, la pharmacie, l’automobile, la régie publicitaire, l’immobilier,  etc.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial