Les e-commerçant adoptent plusieurs stratégies pour 2024

Table des matières

L’e-commerce de 2024 s’annonce radicalement différent. Elle est marquée par l’auto-fabrication émergeante comme une voie stratégique pour améliorer les marges, pendant que l’omnicanalité fait sa marque. Le SEO et l’IA font partie des nouvelles stratégies pour une croissance stable et une meilleure satisfaction client. La logistique optimisée par l’IA ouvre effectivement une nouvelle ère de productivité et d’efficacité.

Le commerce en ligne a connu trois étapes marquantes.  L’ère des pures players qui se tourne sur la technologie, ensuite le dropshipping et l’essor des DNVB.

L’année 2024 ouvre le début d’un nouvel âge. Les trois éléments : technologie, produit et marketing doivent se fondre harmonieusement pour assurer la prospérité du secteur.

De plus, pour réussir dans ce contexte compétitif, les e-commerçants devraient envisager des tactiques d’acquisitions et d’unifications. Une des méthodes se résume à effectuer des « build-ups ». Il s’agit d’unir plusieurs intervenants du domaine pour renforcer leur puissance conjointe.

Ces build-ups engendrent des synergies opérationnelles qui favorisent un écosystème dynamique et génèrent des économies d’échelle significatives.

L’auto-fabrication et la multiplication des canaux de vente

En un instant, les DNVB saisissent l’intérêt de fabriquer leurs propres produits, par contre, d’autres non. Aujourd’hui, c’est un sujet majeur pour beaucoup d’entre eux. La création de produits originaux et moins chers favorise une marge plus élevée encourageant aussi une créativité distincte.

Le fondateur de Smoking.fr s’ouvre à ce sujet :

« En concevant la marque Altaïr, nous avons amélioré nos marges passant d’un delta de 2 à un delta de 6 sur la même typologie de produits ».

Les partenariats entre divers intervenants peuvent ainsi se transformer en rendez-vous commerciaux fructueux.

Le créateur de la DNVB Bonsoirs le confirme :

« Les collaborations avec Emoi Emoi ou avec Balibaris ont sold out très rapidement ».

Les e-commerçants doivent réduire leur dépendance à Meta. La solution pourrait être la multiplication des canaux de vente en établissant leur propre réseau de distribution.

Cette nouvelle stratégie peut également bénéficier aux entreprises de Portage salarial pour  diversifier leurs offres de services.

La création des boutiques physiques contribue à une expérience client immersive. Elle facilite le recueil d’avis en direct et renforce la présence locale. Malgré les loyers élevés, ces coûts peuvent rivaliser avec les budgets Facebook.

L’omnicanalité ne signifie pas simplement posséder un magasin, mais diversifier intelligemment les canaux de vente. Il peut s’agir de la vente d’un produit phare sur Amazon ou d’un emplacement en centre-ville.

À part cela, maîtriser et affiner son audience est important. Selon EmailClub, un e-commerce devrait réaliser 30% de son CA grâce aux e-mails.

SEO et IA : les nouvelles clés du e-commerce

Le commerce en ligne a explosé, avec des hausses entre 30% et 500% en 2020. Mais après deux ans d’ascension fulgurante due à la pandémie de Covid-19, la réalité est revenue avec force.

En 2022, un retournement marqué a été observé, causé par une hausse inattendue, mais généralisée des prix et le conflit en Ukraine. Cela a incité de nombreux commerçants en ligne à explorer de nouvelles voies pour croître.

Fort de leurs expériences, les rescapés du e-commerce peuvent toujours se tourner vers le portage salarial et évoluer vers des missions en indépendants.

Mais, est-il possible d’envisager 2024 comme l’année de résurrection de la vente en ligne ?

Suite à trois ans d’incertitudes, le secteur recherche de nouveaux moyens pour se stabiliser. Avec une concurrence croissante et des marges en baisse, il est nécessaire de reconsidérer les coûts du marketing.

En effet, face à des dépenses sans fin sur Meta et Google, de nombreux acteurs du e-commerce se sont recentrés sur le SEO. Une méthode traditionnelle qui est souvent délaissée par les nouveaux entrepreneurs.

Bien qu’il ne soit pas totalement gratuit, le SEO attire des visiteurs ciblés organiquement. Pour contrebalancer l’éphémérité des publicités Facebook, cette technique offre une visibilité durable.

Tout en respectant les méthodes éprouvées, l’avenir est à envisager. C’est là qu’intervient l’intelligence artificielle. Utiliser ChatGPT pour la rédaction de fiches produits ou PhotoRoom pour l’édition d’images deviendra standard.

Quand certains entrepreneurs gèrent encore manuellement leur logistique. L’IA peut produire des améliorations majeures pour l’efficacité d’un entrepôt et de ses préparateurs de commandes.

Une meilleure organisation logistique, une gestion optimale des stocks et des envois aboutiront à une satisfaction client améliorée. À cela s’ajoute la réduction du coût du service client.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial