Hello Watt s’apprête à se déployer au sud de l’Europe

Table des matières

Créée il y a six ans, Hello Watt rêve de conquérir le sud de l’Europe avec des offres reposant sur l’énergie solaire. Dans cette optique, la start-up vient de procéder à une levée de fonds. Le financement obtenu lui servira aussi à améliorer son application de suivi de consommation énergétique, à accroître son effectif…

Hello Watt prévoit de s’exporter en dehors de l’Hexagone. Cette année, l’entreprise a tissé sa première toile de l’autre côté des Pyrénées. Elle y a mis en place un comparateur en ligne regroupant les offres des fournisseurs énergétiques opérant en Espagne. La start-up devrait aussi lancer dans un futur proche une application liée avec les gestionnaires de réseaux énergétiques espagnols.

L’Europe méridionale affiche globalement un potentiel énorme, encore sous-exploité chez les particuliers, en matière d’énergie solaire. C’est la raison pour laquelle la société parisienne veut s’y implanter. À rappeler qu’elle intervient aussi en tant qu’installateur de modules d’énergies renouvelables, dont les panneaux solaires.

Une levée de fonds pour concrétiser ses plans

Dans ce projet d’expansion, de nombreux défis attendent la jeune pousse qui ambitionne de prendre une nouvelle dimension. Durant les dernières crises, les tarifs énergétiques ont considérablement augmenté et évoluent très rapidement dans des pays comme l’Espagne. Le co-fondateur et directeur général de Hello Watt, Sylvain Le Falher, juge ainsi crucial de détenir un instrument permettant de :

  • Surveiller sa consommation ;
  • Maîtriser sa facture.

Afin de soutenir son développement, Hello Watt a récemment collecté 12 millions d’euros lors d’une levée de fonds. L’opération, réalisée auprès de Starquest Capital et BNP Solar Impulse Venture Fund, constitue une première pour la jeune pousse. Avec l’argent réuni, l’entreprise compte embaucher 100 nouveaux collaborateurs pour arriver à un total de 280 salariés d’ici novembre 2024. Des missions pourraient alors se créer pour les consultants affiliés à une entreprise de portage salarial comme CEGELEM. À noter que la pépite parisienne, qui se considère comme une société technologique, cherche des professionnels dans :

  • Le marketing ;
  • L’expertise solaire ;
  • La vente ;
  • Le conseil ;
  • La data ;
  • La programmation.

Ces créations d’emploi visent à répondre aux demandes des clients, qui ne cessent de croître en nombre. Entre octobre 2022 et 2023, l’application Hello Watt a comptabilisé plus de 400 000 téléchargements. Un chiffre qui devrait continuer à grimper au cours des mois à venir.

De meilleures économies d’énergie pour les clients

Depuis son lancement en 2017, la start-up a connu une croissance rentable basée sur de l’autofinancement. Sa récente opération capitalistique traduit, d’après Sylvain Le Falher, un excellent signal. Elle représente également un moyen d’accentuer l’élaboration d’offres de gestion de la consommation de gaz et électrique des ménages. L’on citera à titre d’exemple le service de travaux de rénovation de la société ou son application gratuite.

Hello Watt accompagne ses clients dans le suivi de la consommation énergétique de leur logement à l’aide de cette dernière. L’outil est connecté aux données des compteurs Gazpar et Linky grâce à des collaborations avec GRDF et Enedis. Le patron de la start-up note que ce sont des solutions extraordinaires pour renforcer la transition énergétique :

Mais ce n’est pas une parole qui est portée par l’État. En réalité, on l’a constaté l’hiver dernier, quand on a un bon outil pour suivre et comprendra sa consommation, on la réduit.

L’entrepreneur révèle que par rapport aux autres particuliers, les utilisateurs de l’application ont économisé davantage d’énergie en comparaison à l’hiver 2022. L’écart est évalué au double, indique-t-il. Le président d’Hello Watt ajoute que cette différence permet de mieux s’apercevoir qu’une éventuelle rénovation est nécessaire :

On peut dire précisément à un particulier quelle va être la rentabilité de ses travaux d’isolation, de son installation de pompe à chaleur ou de son installation de panneaux solaires.

Cependant, afin de donner des précisions sur ces sujets, la détention d’informations de consommation s’impose, explique-t-il.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial