Harfanglab, une croissance déjà en marche

Table des matières

Harfanglab se distingue en tant que membre du regroupement d’entreprises spécialisées dans la cybersécurité. Depuis sa création en 2018, cette société se développe sur un marché dynamique. Ce dernier concerne la détection et la réaction face aux menaces au niveau des terminaux. Cela désigne l’Endpoint detection and response également sous le sigle EDR. 

Le monde de la cybersécurité est en constante évolution et la France vise la première place. Jean-Noël de Galzain ce PDG du regroupement d’entreprises spécialisées dans la cybersécurité a partagé son point de vue concernant la sécurité numérique en 2021 et a expliqué la nécessité de 5 années pour établir des leaders français dans ce domaine. Plusieurs experts IT français indépendants ou ayant préféré le portage salarial ont donc pu se faire un nom.

Selon Grégoire Germain, le PDG de Harfanglab,  la société compte accroître l’étendue de ses compétences. Elle prévoit d’explorer d’autres possibilités de diversification tout en développant d’autres fonctionnalités. Cela comprend le shadow discovery, l’analyse de vulnérabilités, etc.

L’évolution de Harfanglab dans le secteur cybersécurité

Depuis 2020, Harfanglab dispose d’une reconnaissance particulière avec la certification de sécurité de premier niveau (CSPN). Il s’agit de l’agent EDR Hurukai v2.0.1, une certification délivrée par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).

La société souhaite toutefois continuer à s’engager dans le processus de qualification élémentaire de l’ANSSI. Cela est d’ailleurs basé sur une estimation de CSPN pour l’intégralité de sa solution EDR, attendu par l’entreprise pour 2024.

Grégoire Germain, le PDG de Harfanglab a souligné leur volonté d’étendre leur réputation tout en explorant d’autres techniques et méthodes de détection. Il souligne même que cela peut nécessiter un investissement concret.

L’entreprise a notamment marqué sa présence avec sa participation à l’évaluation des solutions EDR dans le cadre du framework ATT&CK du Mitre. En participant pour la première, elle a obtenu des résultats marquants. D’après le PDG de Harfanglab :

« Nous sommes ressorti dans le top des EDR aux côtés d’autres comme Sentinel One et Trend Micro alors que l’on s’est préparé depuis moins longtemps. Cela montre que nous sommes à l’état de l’art ».

Même si la plupart de leur activité ainsi que leur collaborateur se trouvent actuellement en France, passer à l’international est déjà inclus dans le programme. Parmi les partenaires de l’entreprise, on retrouve :

  • Thales ;
  • Capgemini ;
  • Orange, etc.

En prévoyant d’étendre ses activités au niveau mondial pour les prochains mois, inclure des modèles de partenariat comme le portage salarial pourrait être bénéfique. Cette expansion vise l’Europe entière, notamment :

  • Les Pays-Bas ;
  • La Belgique ;
  • La Suisse ;
  • L’Allemagne ;
  • Les pays nordiques.

Le groupe ayant de l’ambition souhaite cibler plus loin avec les États-Unis, emboîtant ainsi le pas de certaines sociétés.

L’avenir de Harfanglab avec un investissement majeur et la diversification

La jeune entreprise française souhaite aussi renforcer son équipe de recherche en cybersécurité tout en élargissant le nombre de ses travailleurs. Pour cela, elle doit recruter des chercheurs de haut niveau. Quant aux nouveaux salariés, ils seront surtout recrutés pour des domaines comme le service client, la qualité, le support. D’autres statuts ou formes de travail comme le portage salarial pourront même être envisagés.

Cette startup comprend 89 employés. Elle compte atteindre 120 collaborateurs d’ici 2024 tout en maintenant le même équilibre, c’est-à-dire 60% de travailleurs dans la recherche et le développement.  Avec le nouvel investissement, Harfanglab pourra accélérer son développement dans les pays européens avec des objectifs comme :

  • Intensifier les investissements dans la recherche et le développement ;
  • Étendre le réseau de collaboration ;
  • Renforcer la force de vente ;
  • Diversifier les compétences et domaines d’activité.

En juin 2021, cette société disposait d’un fond de 5 millions d’euros. Néanmoins, elle a annoncé une opération audacieuse qui a permis d’obtenir un investissement de 25 millions d’euros en série A. Ce dernier inclut :

  • 19 millions d’euros de fonds ;
  • 6 millions d’euros provenant d’autres sources (Bpifrance, subventions, prêts bancaires, etc.).

Le Crédit Mutuel Innovation a été chargé de cette opération. Il est le nouvel actionnaire avec :

  • L’investisseur historique Elaia ;
  • MassMutual Ventures.

Harfanglab compte actuellement un portefeuille significatif de 250 clients, dont des sociétés de renom comme :

  • L’assureur Filhet-Allard ;
  • Le ministère des Armées ;
  • Safran, etc.

Leur solution est déployée sur presque un million de fonctions (métier), contribuant à un développement remarquable. D’après certaines sources, le chiffre d’affaires de l’entreprise devrait passer de 6 à 15 millions d’euros, entre 2023 et 2024.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial