AMD lance deux nouveaux CPU pour ordinateurs de bureau haut de gamme

Table des matières

Les CPU haute performance sont de plus en plus demandés face à l’exigence de certaines tâches informatiques. Conscient de cette situation, Advanced Micro Devices se prépare à commercialiser deux nouvelles puces HEDT de la classe Ryzen Threadripper. Comparativement aux modèles utilisant l’architecture Zen 3, plusieurs améliorations ont été apportées au niveau du nombre de cœurs, des connectiques …

Après trois ans d’inactivité dans l’univers des ordinateurs de bureau haut de gamme (HEDT), Advanced Micro Devices (AMD) revient. Signe de ce retour, la firme annonce la sortie du Ryzen Threadripper 7000. Ces puces intègrent 128 threads pour 64 cœurs et confèrent jusqu’à 48 canaux PCIe 5.0 pour les postes de bureau. Elles ont été développées pour des usages professionnels nécessitant une grande créativité.

Dans le même temps, AMD lance également les CPU Ryzen Threadripper PRO 7000 WX, destinés aux entreprises et aux professionnels. Embarquant les technologies AMD PRO, ils leur assurent des fonctionnalités de gestion et de sécurité. Ces unités centrales de calcul possèdent 192 threads pour 96 cœurs.

L’architecture Zen 4 est à l’honneur

Certains Ryzen Threadripper 7000 WX et les Ryzen Threadripper 7000 seront mis en vente dès le 21 novembre 2023. Une date à retenir pour les consultants IT rattachés à une entreprise de portage salarial comme CEGELEM intéressés par ce composant. Ils devront en revanche attendre jusqu’à la fin de l’année avant de retrouver sur le marché :

  • Les plateformes de bureau haut de gamme équipées des Ryzen Threadripper 7000 ;
  • Les intégrateurs de systèmes basés sur les Ryzen Threadripper PRO 7000 WX.

Ces deux nouvelles gammes de processeurs AMD reposent sur la microarchitecture Zen 4 de la marque, successeur du Zen 3. De nombreux CPU l’exploitent déjà, à l’instar de l’EPYC 9004, le Threadripper 7000 ou encore le Ryzen 7000. Avec cette structure, le géant américain compte répondre à un besoin croissant de puces haute performance. Cette demande découle de l’intérêt grandissant du public pour les opérations analysant des volumes importants d’informations comme :

  • La réalité virtuelle ;
  • La modélisation ;
  • Le rendu 3D ;
  • L’édition vidéo.

Des processeurs encore plus performants

L’architecture Zen 4 se distingue du Zen 3 par l’amélioration des performances et du jeu d’instructions. Informaticiens indépendants affiliés à CEGELEM ou une autre entreprise de portage salarial, devraient prendre note.

Elle se caractérise par l’intégration de nouvelles instructions, comme AMX, BFLOAT16 et AVX-512. Celles-ci servent à rendre plus rapides certaines charges de travail, à l’instar de la cryptographie, le machine learning et l’intelligence artificielle. Le Zen 4 se démarque par ailleurs de son prédécesseur par :

  • Sa fréquence plus importante ;
  • Ses instructions par cycle d’horloge (IPC) plus élevées.

Une autre particularité de cette architecture porte sur la constitution des caches et des cœurs. Pour les CPU de stations de travail haut de gamme et de serveurs, elle présente jusqu’à 192 threads et 96 cœurs. Jusqu’à 1 Go de cache L3 partagé et jusqu’à 8 cœurs compose chaque cache du contrôleur de données. Le Zen 4 permet par ailleurs d’alimenter chaque matrice complexe (CCD) avec 64 Mo de 3D V-Cache en plus. Les performances peuvent de ce fait croître de 15 %.

En outre, l’architecture des Ryzen Threadripper 7000 garantit une connectivité plus diversifiée et plus rapide. Elle prévoit en effet des ports USB 4.0, qui prend en charge Thunderbolt 4. Enfin, le successeur du Zen 3 embarque deux nœuds différents. Les matrices d’E/S (IOD) et les CCD ont droit à une gravure respectivement en 6 nm et 5 nm.

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial