Alibaba subit un bouleversement dans sa direction

Table des matières

Alibaba est au cœur d’un changement majeur de leader. Le PDG, Daniel Zhang, cède sa place à Eddie Yongming Wu, dans un contexte marqué par une pression réglementaire accrue. Après des années tumultueuses, la firme entreprend une restructuration pour devenir six entités distinctes. Et cela, tout en naviguant dans la pression des autorités et des défis financiers.

Alibaba joue un rôle prépondérant dans la Tech chinoise. Il se distingue dans l’IA, le divertissement, le cloud computing, la logistique et les médias.

Un bouleversement notable s’est produit dans la hiérarchie du titan chinois du e-commerce. Ce mardi 20 juin, la firme a révélé le départ de Daniel Zhang, son PDG. Il est succédé par le leader de Tmall et Taobao, des applications incontournables de la vente en ligne.

L’entreprise a dernièrement été dans le viseur des autorités chinoises. Ces derniers ont adouci leur approche envers Alibaba et le domaine technologique. Ant Group a effectivement obtenu l’autorisation d’une levée de fonds supérieure à 1 milliard d’euros à Hong Kong.

Les répercussions de la restructuration d'Alibaba

Alibaba a entamé en mars un remodelage sans précédent suite à une période mouvementée de plusieurs mois (voire quelques années). Les autorités du gouvernement central ont été strictes au point de perturber l’entreprise. Le départ forcé de Jack Ma, son fondateur, est l’un des aboutissements de la politique de Pékin.

La situation a été compliquée lorsque Ant Group, une branche d’Alibaba, a été contraint d’abandonner son introduction en Bourse en 2020. Elle était alors évaluée à 34 milliards de dollars à Hong Kong. Combiné à une enquête pour entrave à la concurrence, cela a affecté les résultats financiers de l’entreprise.

La firme prévoit maintenant une segmentation en six entités distinctes avec des cotations boursières séparées. Ce changement significatif diminuera la taille de l’entreprise. En raison de cette transformation, les nouvelles entités pourraient envisager le portage salarial, pour attirer des talents qualifiés.

Les actions d’Alibaba ont par ailleurs perdu plus de 1,5% mardi après-midi à la Bourse de Hong Kong. Jeffrey Towson, analyste chez TechMoat, qualifie les changements annoncés mardi comme la « deuxième partie » de cette refonte importante.

Transition de pouvoir : Nouveau leadership pour Alibaba

Alibaba, le titan chinois, s’est réorganisé en plusieurs divisions pour apaiser les autorités. Daniel Zhang, successeur de Jack Ma, quitte son poste de PDG. Joseph C. Tsai, vice-président exécutif actuel, le remplacera au conseil d’administration. Eddie Yongming Wu, à la tête des applications e-commerce du groupe, devient le nouveau PDG.

Eddie Yongming Wu assumera son rôle à partir du 10 septembre. Par contre, Daniel Zhang restera chez Alibaba pour superviser le secteur du cloud computing. Il sera également remplacé au conseil d’administration par Joseph C. Tsai. Daniel Zhang, 51 ans, a repris les rênes d’Alibaba après le départ de son fondateur Jack Ma en 2019.

L’annonce d’un nouveau PDG arrive à un moment difficile pour le géant. Le PDG actuel d’Alibaba s’exprime à ce sujet :

« C’est le bon moment pour moi de faire cette transition »

L’analyste chez TechMoat pense que Daniel Zhang a fait un choix judicieux. Le PDG se retrouve en effet à la tête de la division d’Alibaba qui a le potentiel de croissance le plus élevé.

Alors que le leadership de la firme se réorganise, ils pourraient envisager le portage salarial comme une solution flexible.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial