2021 constitue une année en faveur d’une hausse de salaire pour la FPH

Table des matières

L’effet de Ségur, conjuguée à une autre initiative gouvernementale, porte ses fruits en 2021. Une fois de plus, le salaire des professionnels de la FPH est revu à la hausse. Mais en dépit de cette augmentation évidente, un écueil persiste. Entre hommes et femme, il existe une inégalité dans la répartition des avantages, notamment salariaux.

Depuis 2020, la Fonction Publique Hospitalière (FPH) est le théâtre de transformations majeures en matière de rémunération. Accords de Ségur, prime exceptionnelle offerte aux professionnels de la médecine publique : l’année marque une étape décisive. Résultat : les travailleurs de la FPH privilégient d’une hausse salariale qui s’étale sur deux années successives. C’est en tout cas la conclusion de l’étude menée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). Pour autant, l’augmentation de la paie mensuelle est moins importante en 2021. En outre, l’écart de salaire entre les genres reste un défi de taille.

Une hausse de salaire certaine, mais différente pour chacun

En 2021, la rémunération mensuelle nette des professionnels de la FPH tourne autour de 2 590 euros. Cette valeur en équivalent temps plein représente la moyenne pour tous les agents sans distinction, et ce, qu’ils soient employés d’institutions médico-sociaux publics ou d’hôpitaux.

Pour deux agents de la FPH sur trois, le salaire net moyen a grimpé de 4,1 % en euros constants. Ce taux concerne les emplois fixes auprès d’une même entité entre 2020 et 2021,

En outre, la hausse sur le salaire de 2021 est sensiblement la même pour toutes les catégories d’employés :

  • Les fonctionnaires, la croissance observée est de 2,9 % ;
  • Le personnel médical, elle est de 3,2 % ;
  • Les contractuels, cette hausse est de 3,1 %.

En revanche, il existe une différence significative de 19,6 % entre le salaire des employées de sexe féminin et ceux de sexe masculin. Pour les mêmes compétences, les hommes perçoivent 3,7 % de plus que les femmes.

Effet de Ségur et prime exceptionnelle en ligne de compte

Les statistiques de la Drees sont formelles. La hausse de 2020 sur les rémunérations des professionnels de la FPH se poursuit en 2021. Le salaire net moyen monte d’un cran, soit 2,8 % de plus que l’année précédente. En 2020, la hausse enregistrée était de +5,9 %. Et pour cause, le personnel hospitalier a bénéficié de la prime « Covid » au cours de ces deux années. Depuis mai 2020, cette mesure vise à récompenser les agents hospitaliers pour la prise en main des patients signalées Covid+. Appliqué au cours de cette période, l’effet Ségur de la santé constitue aussi une raison à cette hausse des salaires. 

En outre, l’existence de cette prime spéciale met en évidence la réalité des risques de maladies pour les professionnels de la santé. Même pour les travailleurs temporaires, il est important de souscrire à une couverture maladie supplémentaire, comme une mutuelle en portage salarial. Ainsi, ils s’assurent d’être indemnisés sur leurs frais médicaux qui ne sont pas couverts par la Sécurité sociale.

  • La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques relate une augmentation des salaires parmi les travailleurs de la FPH ;
  • Cette hausse s’observe pour deux années successives ;
  • En 2020, le taux de croissance du salaire est estimé à +5,9 % ;
  • En 2021, il est de 2,8 % ;
  • Les accords de Ségur signés en 2020 expliquent cette augmentation ;
  • La prime exceptionnelle « Covid », versée aux professionnels des hôpitaux traitant avec des sujets Covid+, est une autre raison à cette croissance ;
  • Cependant, le salaire diffère considérablement entre hommes et femmes.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial