La France se renforce dans le secteur de l’informatique quantique

Table des matières

La Chine et les États-Unis maintiennent leur domination sur le marché mondial toujours en plein essor de l’informatique quantique. La France se développe toutefois petit à petit avec ses quelques jeunes pousses. Pour devenir un leader dans la filière à l’échelle planétaire, elle a lancé différents projets au cours des dernières années.

L’informatique quantique pourrait produire énormément de valeur dans les 15-30 ans à venir. Le Boston Consulting Group a calculé que jusqu’à 850 milliards de dollars pourraient en découler. Cet impact pourrait révolutionner plusieurs filières, à l’instar de la santé, la finance ou encore la cybersécurité, révèle-t-il.

Afin de se développer dans ce domaine nouveau, la France a déployé l’année dernière sa plateforme nationale de calcul quantique. Elle vise à permettre aux jeunes entreprises européennes d’exposer à titre expérimental leur ordinateur à des cas réels. Cette initiative devrait aider l’Hexagone, et plus largement le Vieux Continent, à mieux se placer sur le marché mondial.

La mise en commun des efforts en Europe s’impose face aux États-Unis

Sur le marché mondial de l’informatique quantique, la France totalise pour l’instant 3 % de part (88 milliards de dollars). Bien qu’infime, ce pourcentage représente beaucoup de missions pour les travailleurs indépendants dans ce domaine, qui peuvent réaliser une simulation portage salarial pour estimer leur gain avec cette forme d’emploi.

L’Union européenne (UE) pèse de son côté 346 milliards de dollars (14 %). Loin devant, les États-Unis dominent le secteur avec ses 679 milliards de dollars (27 %). Les Européens s’avèrent néanmoins capables de rattraper leur retard face au voisin américain en misant sur un effort collectif. Ils peuvent en ce sens s’appuyer sur les 6,5 milliards de dollars investis par l’UE en 2022 dans le secteur. À titre comparatif, Washington a dépensé deux fois moins dans le quantique sur la même année.

L’insuffisance d’investissements privés doit cependant être résolue. Elle rend difficile la formation éventuelle de géants européens du gabarit de Google ou d’IBM. Deux firmes entre lesquelles existe une vive concurrence dans le quantique. Les pays membres de l’UE doivent aussi s’améliorer sur le plan de la coordination. En effet, les plans nationaux allemands et français suivent par exemple des orientations discordantes.

Un plan d’investissement est en cours d’exécution

Afin de se développer et de briller sur la scène mondiale, l’écosystème français de l’informatique quantique a encore besoin de structuration. Les Chinois et les Américains investissent en effet parallèlement énormément d’argent afin d’assurer leur emprise à l’international sur cette filière. Les Français n’ont toutefois rien à leur envier.

En 2021, le président de la République, Emmanuel Macron, a ainsi dévoilé un plan national. L’État tricolore débloquera d’ici à 2026 un total de 1,8 milliard d’euros pour le développement du secteur. Il ambitionne de convertir les tests avec les chercheurs français afin de :

  • Les encourager à s’orienter vers l’entrepreneuriat ;
  • Pour ensuite produire des start-ups prometteuses spécialisées en informatique quantique.

À l’heure actuelle, l’Hexagone abrite déjà plusieurs jeunes pousses talentueuses fabriquant des machines quantiques, comme Quandela et Pasqal. La première est spécialisée dans la photonique quantique, la seconde dans le calcul quantique. Ces pépites doivent cependant fournir encore beaucoup d’effort pour rivaliser avec les géants tels qu’IBM ou Google.

Dans ce cadre, le ministre délégué au Numérique, Jean-Noël Barrot vient de livrer un message fort. La France doit démontrer qu’elle est capable de se poser en une Nation Deeptech, a-t-il déclaré. En effet, elle a déjà réussi à devenir une Nation Start-up. Beaucoup de professionnels de l’IT, qu’ils soient salariés ou indépendants, en ont profité. Pour rappel, les freelances en quête de stabilité peuvent se tourner vers une simulation portage salarial avant d’entamer le cap de devenir salarié porté.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial