Comment facturer un consultant ? 

Table des matières

Il faut savoir que la question de la rémunération ou de la facturation d’un consultant indépendant reste assez complexe. L’on doit prendre en compte les divers types de tarifs avant de pouvoir fixer les honoraires. Avec une meilleure compréhension du sujet, une meilleure estimation de la prestation peut se faire.

Les professionnels veulent de plus en plus percer dans le domaine du conseil (entreprise ou particulier). À l’instar du salarié, le consultant dispose d’un statut général en portage salarial. Cela peut par exemple s’agir des allocations chômage, de retraite et des interruptions de travail. Toutefois, ils peuvent garder leur autonomie et bénéficier d’une liberté dans la réalisation de leurs activités.

Il est essentiel pour les novices (ou non) de connaître les différents types de tarifs de consultants. D’ailleurs, comment fixer les honoraires du consultant ? Quelle méthodologie adopter pour calculer le salaire ? Ci-après les réponses à ces interrogations.

Quels tarifs pour les consultants ?

Un consultant peut facturer en moyenne une somme fixe pour chaque intervention qu’il effectue. Dans ce cas, il importe de savoir que les montants facturés peuvent varier selon plusieurs éléments. Il s’agit en général :

  • Du contexte des activités professionnelles ;
  • Du temps passé sur les missions ;
  • De l’expérience et des références du consultant ;
  • Du domaine d’activité et du métier ;
  • De la géolocalisation.

Selon ces critères, la facturation des consultants se présente sous diverses formes. L’on peut déterminer comme exemple, des tarifs :

  • Par taux horaire ;
  • Par taux journalier ;
  • Par forfait mensuel
  • Par un acompte ;
  • Par projet ou mission.

Le tarif quotidien ou le TJM se définit également comme le coût de facturation du consultant ramené à une journée de travail. Quant au taux horaire moyen (THM), il constitue le cout exprimé par heures, de la prestation. Ce dernier est souvent employé pour des opérations ponctuelles.

Par ailleurs, les tarifs peuvent changer selon le consultant en se basant sur certains éléments. Soit sur le budget mensuel octroyé, soit en fonction du pourcentage de celui-ci. De même, certaines facturations sont effectuées en se basant sur les performances. Cela permet de sélectionner un pourcentage par rapport aux revenus engendrés.

Honoraires du consultant, comment les fixer ?

Fixer ses honoraires en tant que consultant peut être complexe, car l’on doit prendre en considération certains facteurs. Il s’agit notamment de l’expertise, du secteur d’activités, de la comptabilisation des charges, etc. Pour les nouveaux consultants, savoir comment fixer ses honoraires peut les aider afin de facturer plus, avec le gain d’expérience.

Pour mieux chiffrer sa rémunération, le consultant peut effectuer quelques recherches. Soit auprès de ses proches, d’un mentor ou d’un site en ligne. La plupart des débutants préfèrent choisir pour les taux horaires et ceux quotidiens. Le consultant a également la possibilité de déterminer ses honoraires en fonction des tarifs et prix. Soit horaire, journalier, en acompte ou par projet.

D’ailleurs, il est conseillé de demander une facture pour chaque dépense et frais. Il y a néanmoins un revers à cette pratique, il faut justifier chaque élément. À noter que les honoraires d’un consultant doivent considérer les heures passées sur les missions et ses expériences.

Comment calculer le salaire d’un consultant ?

Avant de calculer le salaire net d’un consultant, il faut savoir comment estimer la rémunération brute qui sert de base. L’on doit tenir compte des honoraires, des primes, des charges, etc.

Soit : Salaire brut = Intégralité des honoraires facturés aux clients + congés + prime de précarité

À noter qu’il convient au consultant de définir ses tarifs en négociant avec sa clientèle.

Concernant la rémunération nette, il suffit de déduire les frais de gestion, les charges sociales, les assurances obligatoires des sociétés. Dans un contrat de portage salarial, ce montant est présenté comme étant des primes d’objectifs.

Outre son salaire de base, les frais de fonctionnement peuvent être rétrocédés au consultant. Après les avoir spécifiés sur le compte-rendu, il est nécessaire de mentionner que ce revenu supplémentaire est non imposable. Le consultant arrive en général à générer un taux de 47 % à 50 % du tarif HT de la facturation des honoraires aux clients.

D’ailleurs, il faut souligner que les factures non honorées dans un délai imparti impactent sur la finance de la société. Néanmoins, cela engendre peu de modifications, étant donné que le consultant dispose de nombreux avantages comme un salaire assuré. Pour estimer une somme approximative, il est recommandé d’utiliser un simulateur de salaire de consultant en portage salarial.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pourquoi choisir CEGELEM ?

Transparence et réactivé

Une équipe à votre disposition

4% de frais de gestion sans frais caché