Adaptive Email DLP de Proofpoint arrive sur le marché de la prévention des pertes de données

Table des matières

La négligence des salariés peut entraîner des conséquences financières importantes pour les entreprises en matière de protection de données. Conscient de ce risque, Proofpoint a développé une solution basée sur l’intelligence artificielle visant à renforcer la sécurité des emails. Baptisée Adaptive Email Data Loss Prevention, cette solution met à disposition des entreprises une protection active.

L’entreprise américaine Proofpoint, experte en cybersécurité, a développé un programme informatique, Adaptive Email Data Loss Prevention (DLP). L’outil a été conçu pour identifier et prévenir de manière automatique les pertes de données.

Ce dernier réagit immédiatement en cas de détection d’une anomalie. Le but étant d’aider les utilisateurs à prévenir les violations de règles et les erreurs. Le logiciel les renseigne sur les risques relatifs à leurs emails en temps réel, et propose des sessions d’information sur la protection des données pour faciliter la correction des erreurs.

L’outil analyse le comportement d’envoi des emails

Concernant ses fonctionnalités, Adaptive Email DLP protège contre le vol d’informations sensibles, en les classant de façon automatique. De plus, l’outil identifie les adresses email personnelles des usagers et analyse leur comportement. Ainsi, les tentatives d’exfiltrations sont automatiquement trackées ou stoppées, selon la configuration, lorsqu’un collaborateur essaie d’envoyer des fichiers :

  • à d’autres individus ;
  • à lui-même.

L’étude des comportements et des relations grâce à des graphiques peut contribuer à éviter les erreurs d’envoi d’emails au sein des organisations. Elles permettent en effet d’appréhender le comportement des salariés et de détecter les incidents de vol de données.

L’analyse des graphiques des relations permet au logiciel de reconnaître les relations de confiance entre les employés. Il révèle également leurs modes de communication habituels. L’étude comportementale permet quant à elle de déceler les anomalies dans les envois des emails. Adaptive Email DLP est en mesure de sécuriser les informations sensibles, notamment lors d’une gestion administrative, en empêchant par exemple :

  • la transmission par email des documents censés être confidentiel ;
  • l’envoi accidentel de messages à des destinataires non autorisé.

En utilisant cette méthode, le logiciel réduit significativement le risque d’exfiltration de fichiers.

L’IA au centre de la prévention d’exfiltration de données

La solution proposée par Proofpoint s’appuie sur l’IA comportementale. Elle permet de réduire, prévenir et identifier les pertes d’informations, qu’elles soient intentionnelles ou accidentelles. Ce dispositif aide à déjouer des incidents complexes qui dépassent les limites des règles DLP classiques.

La perte de fichiers par courrier électronique constitue un problème courant, mais dont on peut empêcher la survenance. Selon sept professionnels de l’informatique sur dix, ce type d’incidents découle de la négligence des employés.

Bien que des contrôles en matière de DPL existent, l’envoi de fichiers par email au mauvais destinataire constitue le type de compromission d’informations le plus signalé, notamment dans le cadre du RGPD. La prévention des pertes de données par le biais des règles s’avère cruciale pour la sécurisation des informations sensibles. Néanmoins, ces règles ne peuvent pas identifier tous les risques. Parmi ceux indétectables figure l’envoi de fichiers par les collaborateurs vers :

  • Des personnes extérieures à l’organisation ;
  • Eux-mêmes ;
  • Le mauvais destinataire.

Adaptive Email DLP offre aux utilisateurs un instrument de défense tant contre les menaces relatives aux emails que celles courantes. L’outil intègre les capacités de détection comportementale dopées à l’intelligence artificielle de Tessian.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial