Guide pratique pour réussir sa reconversion professionnelle

À une certaine époque, exercer la même profession et signer un CDI jusqu’à la retraite était considéré comme une grande réussite. Mais ce temps est désormais révolu, car les travailleurs recherchent de plus en plus un métier épanouissant. Ils sont tentés par de nouveaux challenges et la perspective d’une carrière linéaire n’est plus une norme. Tout au long de sa vie professionnelle, chaque français passe par au moins une dizaine d’emplois différents.

Depuis le confinement causé par la crise sanitaire, de nombreuses personnes se sont questionnées sur leur rapport avec le travail. D’un côté, la situation de repos forcée a fait naitre une envie de reconversion professionnelle. De l’autre, le contexte économique actuel est prompt à décourager plus d’un dans cette démarche. Il est tout à fait normal de se demander si c’est réellement le bon moment de se lancer dans une reconversion professionnelle. Autrement dit, quelle serait la meilleure tactique pour réussir sa reconversion professionnelle ?

Ce guide pratique vous présente les différentes étapes pour réussir sa réorientation professionnelle.

 

La reconversion professionnelle en 5 étapes

Afin de concrétiser votre envie de reconversion professionnelle, vous devez suivre à la lettre chacune de ces étapes.

La reconversion professionnelle en chiffres

Selon une étude menée par Odoxa, 85% des Français pensent que changer de métier est une bonne chose.

De même, une étude réalisée par l’Afpa a permis de démontrer que 56% des actifs ont déjà changé d’orientation professionnelle au cours de leur carrière.

Par ailleurs, plus du tiers des personnes ayant participé au sondage envisagent sérieusement l’idée de changer de métier au cours de l’année.

Pour finir, 64% attestent qu’ils bénéficient d’un meilleur épanouissement professionnel depuis la reconversion.

Ces chiffres démontrent à suffisance l’intérêt que les Français portent à la reconversion professionnelle. Mais avant de vous lancer, vous devez en connaitre tous les contours.

Reconversion professionnelle : par où on commence ?

Vous l’avez compris ! La reconversion professionnelle désigne un changement de métier, parfois même de secteur d’activité. Se lancer dans une telle aventure c’est prendre le temps de construire et maturer un projet professionnel. Cela passe d’abord par une phase d’introspection personnelle, au cours de laquelle vous définissez clairement les raisons qui vous incitent à cette reconversion.

Cette envie vous suit depuis plusieurs mois ou alors y a-t-il eu un évènement déclencheur. Vous devez avant tout être en phase avec vos motivations profondes. C’est le meilleur moyen d’avancer sereinement dans votre projet. Une fois que vous avez mis le doigt sur les raisons qui vous poussent à vous reconvertir, vous pouvez amorcer la seconde phase du projet. Il s’agit de la mise en place d’un plan d’action efficace pour atteindre votre objectif.

cegelem

1ère étape : la phase de questionnement

Ne vous méprenez pas. Changer de métier ou d’orientation professionnelle est un choix difficile qui demande mure réflexion. Cette décision pourrait avoir un impact sur vous, mais aussi sur la vie de vos proches.

La première chose à faire pour réussir vous devez vous poser les bonnes questions. Avant même de vous lancer, demandez-vous :

  • Qu’est-ce qui vous déplait dans votre travail actuel ;
  • Pourquoi avez-vous cette envie de changer de métier ;
  • Quelle est la chose la plus importante pour vous ;
  • Si vous avez toute la motivation nécessaire pour aller au bout de votre projet malgré les difficultés ;
  • Si vous avez le soutien de vos proches ;
  • Si vous avez un plan B juste au cas où.

2ème étape : faire un bilan de ses compétences

Réaliser un bilan de compétences permet de faire le point sur tout ce qui entoure votre désir de reconversion. Autrement dit, cela concerne votre carrière, vos motivations et par-dessus tout, vos compétences.

Cet exercice et non des moins importants va vous permettre de prendre du recul, de songer à de nouvelles perspectives d’évolution et définir clairement les prochaines étapes du projet.

Notons que ce bilan de compétences est généralement réalisé par un organisme de formation agréé. En fonction de votre situation, il peut être financé en totalité ou en partie.

3ème étape : choisir un nouveau métier qui convient à vos attentes

S’il est réalisé comme il se doit, le bilan de compétences va vous ouvrir de nouvelles perspectives et vous donner quelques exemples de pistes à suivre. En effet, l’un des meilleurs moyens pour réussir sa reconversion est d’opter pour un métier épanouissant et pour lequel vous avez développé une réelle passion.

Vous devez donc vous renseigner sur les métiers et déterminer lesquelles correspondent à vos attentes. Plus encore, il faut savoir si vous avez les compétences requises ou alors si vous devez effectuer une mise à niveau à travers des formations.

Ensuite, renseignez-vous sur les opportunités d’emploi dans ce secteur d’activité et les entreprises qui embauchent.

cegelem

4ème étape : la formation, un tremplin pour atteindre son objectif

À présent que vous a trouvé votre voie, il est désormais question d’affuter vos connaissances et compétences. Il peut arriver qu’après de nombreuses années à exercer le même métier, vous ayez besoin d’acquérir de nouvelles connaissances pour obtenir le travail de vos rêves.

Renseignez auprès d’un organisme de formation afin de déterminer quel serait le cursus le plus adapté selon votre situation. Formation courte, longue, à distance ou alors en présentiel, vous avez le choix. Certaines formations peuvent être diplômantes et d’autres certifiantes. Choisissez ce qui correspond le mieux aux besoins de votre nouvelle activité.

Cependant, des dispositifs ont été mis en place par le gouvernement pour vous aider à financer tout ou partie de votre formation.

5ème étape : sauter le pas

Pour savoir si vous réussirez votre reconversion professionnelle, vous devez prendre votre courage à deux mains et vous lancer. Une fois que vous avez choisi le métier de vos rêves et développé vos connaissances au travers des formations, vous êtes prêt à rechercher de nouvelles opportunités.

Avant de postuler, votre CV doit être mis à jour. Vous avez le choix entre le salariat et le freelancing. Autrement dit, vous pouvez postuler pour un poste permanent en tant que salarié d’une entreprise, ou garder un statut d’indépendant. Dans le second cas de figure, il existe des plateformes en ligne au sein desquelles vous pouvez proposer directement vos services aux clients.

N.B : lors de vos entretiens, ne cachez pas votre reconversion. Cela peut représenter un véritable atout en mettant en avant deux qualités recherchées par les recruteurs : motivation et persévérance.

9 bonnes raisons de se lancer dans une reconversion professionnelle

Très souvent, le désir de se lancer dans une reconversion professionnelle nait d’une rupture. Il peut s’agir d’une rupture avec votre métier et tout ce qui vous motivait, avec vos managers, avec vos conditions de travail, etc. Les raisons qui peuvent pousser un travailleur à se lancer dans une réorientation professionnelle sont donc nombreuses.

La reconversion professionnelle pour donner du sens à son travail

Pour de nombreuses personnes, la chose la plus gratifiante dans le travail n’est pas le salaire. Mais plutôt la satisfaction d’avoir accompli quelque chose de concret, d’avoir impacté d’une manière ou d’une autre dans la vie des autres.

Au-delà de cette satisfaction, subvenir à ses besoins et ceux de sa famille est aussi des raisons pour lesquelles les gens travaillent. Le travail a donc pris une grande ampleur au point de se positionner comme un élément central à l’équilibre d’un individu.

Mais est-ce qu’avec le stress, les relations conflictuelles avec les collaborateurs, les réunions qui s’éternisent et le peu de temps de repos qui vous est octroyé, votre travail a encore un sens pour vous ? Êtes-vous encore en phase avec vos valeurs personnelles ?

cegelem

Si la réponse est « non », une reconversion professionnelle s’impose. Vous avez dans ce cas besoin de mobiliser votre énergie autour d’un projet qui vous tient véritablement à cœur. Créer un produit ou un service, acheter une maison … chaque personne possède son propre moteur pour avancer.

Fuir l’ennui de son travail grâce à la reconversion professionnelle

Selon un sondage effectué par le cabinet QAPA en 2019, 63% des Français affirment qu’ils s’ennuient au travail et 30% vont d’un bore out. Cet état d’ennui profond au travail est une grande source de démotivation, une perte d’estime de soi et aussi d’anxiété. Certaines personnes sensibles peuvent aller jusqu’à la dépression.

Face à cet ennui, vous avez besoin de vous fixer de nouveaux objectifs à atteindre. À défaut de demander à votre manager de vous attribuer de nouvelles responsabilités, vous pouvez changer de travail. L’ennui est d’ailleurs l’une des raisons qui poussent une grande majorité de personnes à vouloir changer de métier.

Se reconvertir pour fuir le stress

Quand on est longtemps resté au chômage, avoir une journée de travail remplie est presque gratifiant. Cela donne la sensation d’être utile et d’œuvrer pour une cause. Mais au bout de quelques années, cela devient stressant. Être sous pression et avoir des horaires de travail incompatibles avec la vie de famille est une grande source de frustration au quotidien. Les risques de faire un burn-out sont alors grands.

Pour échapper à cette routine malsaine, de nombreux travailleurs songent à une reconversion professionnelle.

cegelem
cegelem

Évoluer professionnellement grâce à la reconversion

Comment est-ce que vous vous voyez dans 3, 5 ou 10 ans ? Cette question revient très souvent lors des entretiens d’embauche. Devenir un expert dans le domaine, avoir de nouvelles responsabilités ou encore encadrer des équipes sont les réponses les plus données.

Mais il est assez fréquent qu’au bout de quelques années de travail, votre entreprise ne vous propose pas de perspectives d’évolution. Dans ce cas, la reconversion professionnelle pourra vous permettre de découvrir de nouveaux horizons.

La reconversion professionnelle, gage d’indépendance

En raison de votre statut de salarié, vous êtes soumis à une hiérarchie qui vous dicte ce que vous devez faire. De plus, les horaires de travail obligent à se lever tôt et rentrer parfois très tard.

La reconversion professionnelle vous permet de rompre avec cette routine et organiser votre travail comme vous le souhaitez. Vous pouvez choisir les missions sur lesquelles vous pouvez travailler et négocier votre rémunération. Pour profiter de ces avantages, vous devez choisir de travailler en tant qu’indépendant.

Selon une étude de l’APEC, 57% des salariés seraient prêt à quitter le salariat traditionnel pour devenir indépendant. Mais sachez que pour réussir dans cette voie, vos compétences seules ne suffisent pas. Vous devez être capable de trouver des clients, d’organiser seul votre travail et négocier des tarifs.

cegelem
Forfait journalier

Choisir la reconversion professionnelle pour une meilleure rémunération

Bien que cela soit rarement la motivation principale, la reconversion professionnelle représente une opportunité pour augmenter sa rémunération. En effet, certains métiers sont mieux payés que d’autres. En migrant d’une profession vers une autre (plus rémunératrice), vous pouvez faire évoluer votre salaire et par ricochet, donner une nouvelle dimension à votre carrière.

Se reconvertir dans un secteur qui emploie

Si les opportunités sont rares dans votre secteur d’activité, il est temps de songer à se reconvertir. Mais avant, vous devez bien choisir le secteur dans lequel vous souhaitez évoluer.

Les raisons qui poussent les gens à se reconvertir professionnellement sont nombreuses. À la recherche d’une meilleure rémunération ou d’un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, la reconversion professionnelle vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Se reconvertir pour des raisons familiales

L’une des raisons qui motive les gens à se reconvertir sont les contraintes familiales. Si vous devez suivre votre conjoint qui a été muté, il est normal que vous vous posiez des questions sur votre carrière professionnelle.

De nombreuses personnes profitent de cette situation pour songer à une reconversion professionnelle. Il est question ici de trouver un métier qui soit en adéquation avec vos valeurs, vos envies et surtout le marché de l’emploi de votre nouvelle ville de résidence.

cegelem

Se reconvertir pour saisir une opportunité

Avec les progrès technologiques, de nouveaux métiers ont vu le jour. Les profils spécialisés dans ces domaines sont généralement très recherchés par les entreprises. Si vous estimez que de meilleures opportunités peuvent se présenter à vous dans un domaine comme celui de l’IT par exemple, vous pouvez vous reconvertir.

Il est d’ailleurs très fréquent de voir des développeurs web qui ont commencé leur carrière dans l’évènementiel. Les entreprises sont friandes de ces profils atypiques.

Quels sont les freins à la reconversion professionnelle et comment les surmonter ?

Changer de métier est un projet de grande envergure. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez y croire fermement. Mais si vous n’arrivez pas à vous décider, cela peut dû à la peur de l’inconnu ou au manque de confiance en soi. Découvrez dans cette partie comment surmonter ces freins.

Surmonter la peur de l’inconnu

Effectuer une reconversion professionnelle c’est choisir de changer de carrière afin qu’elle soit en adéquation avec vos envies et vos attentes. Le changement engendre toujours une peur de l’inconnu. C’est donc un sentiment légitime, mais que vous devez trouver la force de surmonter.

Pour y parvenir, il faut que vous ayez pleinement confiance en vous et votre projet. Posez-vous les bonnes questions afin de renforcer cette confiance. Quelles sont vos compétences ? Qu’est-ce qui vous rendrait véritablement heureux dans votre travail ?

Le principe est simple : pour surmonter cet état de peur, vous devez vous projeter dans un travail qui vous fait rêver et qui vous passionne. S’entourer des bonnes personnes est également important. Elles vous apporteront le soutien dont vous avez besoin afin de vous accompagner au mieux dans votre projet.

N’hésitez pas à avoir un plan B au cas où votre projet n’aboutirait pas à ses fins. C’est aussi cela faire face à l’inconnu. Multiplier les scénarios possibles et rebondir en cas d’imprévus.

Devenir freelance

Comment vaincre le manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est un véritable frein au développement et au changement. Quand bien même vous auriez trouvé votre voie, il vous sera difficile de vous lancer si vous n’avez pas suffisamment confiance en vous.

Si les doutes vous assaillent et vous vous demandez sans cesse si vous allez réussir dans cette nouvelle voie, alors, cela pourrait d’entrée de jeu nuire à votre projet. Notre conseil : restez bienveillant avec vous-même. Acceptez que vous puissiez avoir des faiblesses et n’essayez pas d’ignorer vos doutes. C’est le meilleur moyen de les surmonter et avancer sereinement.

Rappelez-vous en permanence pourquoi vous avez voulu changer de vie professionnelle. En d’autres termes, concentrez-vous sur vos motivations profondes. Ces pensées positives seront un vrai moteur pour vous. Elles vous permettront d’avancer sereinement. N’hésitez pas à dresser un plan d’action sur le moyen et le long terme.

À chaque étape que vous réaliserez, faites le point en vue de finaliser vos actions. Le sentiment d’efficacité vous permettra de renforcer votre confiance en vous et en vos capacités.

Pour finir, entourez-vous des personnes compétentes et aguerries. Même armé de toute la bonne volonté du monde, vous ne pouvez pas tout faire et c’est bien normal. Pour combler vos lacunes, faites-vous accompagner.

Des démarches complexes : un frein à la reconversion professionnelle

Dans la plupart des cas, se lancer dans une reconversion professionnelle implique un changement de statut. Si vous décidez de vous mettre à votre propre compte, vous devez abandonner le statut de salarié pour devenir freelance.

Ce changement de statut implique des démarches qui peuvent naturellement en décourager plus d’un. Cependant il existe des solutions simples pour se lancer en douceur et assouplir les procédures. Le portage salarial est l’une des alternatives les plus plébiscitées pour une reconversion professionnelle tout en douceur.

Nom commercial

Financer sa reconversion professionnelle quand on est salarié

Depuis la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel de 2019, le gouvernement français a mis en place des dispositifs pour vous permettre de financer sa reconversion professionnelle.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Anciennement appelé Droit Individuel à la Formation (DIF), le Compte Personnel de Formation est un dispositif qui a été mis en place pour permettre aux travailleurs d’acquérir des droits à la formation.

Le CPF peut être utilisé pour réaliser un bilan de compétences, pour financer l’accompagnement d’une VAE (Validation de l’Acquis de l’Expérience) ou encore pour créer une entreprise. Toute formation qui donne lieu à une certification inscrite dans le RNCP est prise en charge par le CPF.

cegelem

Le Congé de Transition Professionnelle

Le Congé de Transition Professionnelle anciennement Congé Individuel de Formation (CIF) permet au salarié de bénéficier d’une formation certifiante. Cette dernière lui permettra d’évoluer dans sa carrière et éventuellement de changer de métier.

Le plan de développement des compétences

Ce dispositif a remplacé le Plan de Formation en janvier 2019. Il offre aux entreprises la possibilité d’accompagner leurs salariés en permettant à ce dernier de s’adapter à leurs postes de travail. Pour ce faire, l’entreprise a droit à une prise en charge des actions de formations éligibles auprès de l’opérateur de compétences dont elle dépend.

cegelem
cegelem

La reconversion ou la promotion par alternance (Pro-A)

Tout comme les précédents, ce dispositif permet au salarié de jouir d’un parcours de formation personnalisé. Ce parcours atypique alterne les périodes de formation et d’activité en entreprise.

Le Pro-A s’inscrit donc dans le cadre d’un complément au CPF et au Plan de développement de l’entreprise.

Comment financer sa reconversion professionnelle en tant que demandeur d’emploi

Se reconvertir professionnellement est un choix de carrière qui engendre des coûts. En tant que chômeur, vous pourriez avoir des difficultés à mettre sur pied votre projet. Heureusement, l’Etat français a mis en place de nombreux dispositifs pour aider les chômeurs à financer leur reconversion.

Le Compte Personnel de Formation

Comme pour un salarié, le CPF peut être utilisé pour le financement de vos formations, à condition qu’elles soient éligibles.

 

L’Aide Individuelle à la Formation

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous souhaitez suivre une formation approuvée par Pole Emploi, ce dispositif vous permettra de la financer en totalité ou en partie. Par ailleurs, si vous ne bénéficiez pas de l’ARE (Allocation de Retour à l’Emploi), alors, vous pouvez prétendre à une RFPE (Rémunération de Formation Pole Emploi). Le montant de cette rémunération peut atteindre les 652,02 € par mois. Cela est aussi valable si vous bénéficiez de l’ARE.

L’Action Formation Conventionnée (AFC)

Le gouvernement a mis en place ce dispositif pour accompagner les demandeurs d’emploi (bénéficiaires ou non de l’ARE) dans leur reconversion professionnelle. Il permet à ces derniers de se recycler afin d’être plus compétitifs sur le marché de l’emploi, à travers l’acquisition de nouvelles compétences.

Au cours de la période de formation, le chercheur d’emploi peut bénéficier soit d’une ARE ou alors d’une RFPE.

Reconversion professionnelle : quels métiers choisir ?

Réussir votre réorientation professionnelle dépendra en grande partie de votre détermination et votre envie. Mais investir dans un secteur porteur vous permettra d’accroitre vos chances de réussite. Découvrez ici 8 secteurs d’activités qui recrutent.

Le changement de carrière en 2018
Le retour des salariés vers leur ancien employeur

Comment réussir sa reconversion professionnelle en étant salarié

Lorsque vous vous lancez dans une reconversion professionnelle, deux voies s’offrent à vous. Vous avez le choix entre devenir autoentrepreneur ou alors utiliser le dispositif du portage salarial.

Chacune de ces deux alternatives présente de réels avantages. Grâce au portage salarial, il est possible de devenir indépendant tout en jouissant des avantages du salariat. Mais si votre activité devait entrer en concurrence avec celle de votre employeur ou alors si ce dernier a prévu dans le contrat de travail des clauses limitant l’exercice d’une nouvelle activité, il faudra obtenir l’autorisation de ce dernier.

Dispositifs pour financer sa reconversion en étant freelance

En tant que freelance, vous versez une Contribution à la Formation professionnelle (CPF) auprès du Fonds d’Assurance de Formation professionnelle auquel vous êtes rattaché. Pour savoir quels sont les critères et les budgets de prise en charge de vos formations, vous devez vous renseigner auprès du FAF.

cegelem

Réussir une réorientation professionnelle dépendra de votre envie mais viser un secteur qui recrute mettra toutes les chances de votre côté Voici 8 secteurs porteurs pour trouver votre voie.

cegelem

Le secteur de l’informatique

L’informatique est l’un des secteurs d’activités les plus prometteurs en ce moment. En effet, la transformation numérique a donné naissance à de nouveaux métiers. Aujourd’hui, on dénombre plus de 80 000 postes à pourvoir dans le numérique et la tendance va grandissant. Au travers des formations, vous pouvez apprendre le métier de développeur en quelques mois seulement.

Le secteur de l’immobilier

Ce secteur offre de nombreuses opportunités, surtout pour les personnes en pleine reconversion professionnelle. Si vous avez le contact facile et le sens de la négociation, alors ce secteur vous offrira de belles opportunités. Le métier de négociateur immobilier est d’ailleurs très demandé.

Le CPF

Le secteur de la formation

Si vous possédez une expertise dans un domaine et que vous avez des talents de pédagogue, alors vous pouvez devenir formateur pour adultes. Ce secteur d’activité à fort potentiel est en pleine croissance.

Couverture sociale

Le secteur de l’environnement

Avec la pollution et l’effet de serre, les problématiques environnementales sont au centre de l’action publique et des préoccupations de nombreuses entreprises. Si vous avez des compétences dans ce domaine, alors sachez que les opportunités sont nombreuses.

Le secteur de la restauration

Vous avez sans doute remarqué que les restaurants poussent comme de la mauvaise herbe. Il y’en a presqu’à tous les coins de rue. Trouver un job dans la restauration est assez simple. Il suffit d’avoir un talent à faire vendre. L’auto-emploi est aussi une possibilité. Certes la crise sanitaire a fait chuter les activités. Mais une fois passée, elles reprendront de plus belle.

Freelance, des formations en continu

Le secteur du bien-être

Soins du corps, hygiène de vie, esthétique, développement personnel … les domaines d’intervention sont variés dans le secteur du bien-être. Il connait d’ailleurs une réelle effervescence depuis quelques années et cette tendance n’est pas prête de changer.

cegelem

Le secteur du commerce

Chaque année, ce sont près de 2000 postes de commerciaux qui ne sont pas pourvus. Les entreprises de toutes les tailles et de tous les secteurs recrutent en permanence des commerciaux. La rémunération variable en fonction des résultats, le métier de commercial est accessible à tous. Il suffit de faire preuve d’une grande motivation.

À quel organisme faut-il s’adresser pour une reconversion réussie ?

Parce que la reconversion professionnelle est une grosse entreprise, vous pouvez bénéficier de l’accompagnement des structures étatiques. Il s’agit de :

  • L’association professionnelle des Adultes (Afpa) qui est un organisme proposant différentes formations. Il est réservé aux demandeurs d’emploi et salariés. ;
  • Pôle emploi  qui propose un dispositif pour financer votre formation ;
  • Les organismes de formation qui vous accompagne dans le processus d’acquisition de nouvelles compétences ;
  • Le réseau GRETA : ce réseau de l’Education National offre des formations qualifiantes, en alternance et diplômantes ;
  • L’Agefiph : cet organisme accompagne les personnes handicapées dans la mise en place de leur projet professionnel ou pour trouver un emploi ;
  • Les chambres des métiers et de l’artisanat : en plus des formations, elles proposent de stages pour accompagner les personnes en reconversion professionnelle ;
  • Le conservatoire National des Arts et Métiers : le CNAM propose des formations dans différents domaines. Les cours peuvent être suivis en soirée ou à distance à l’aide d’une plateforme de formation à distance.
cegelem
Les mensonges dans le CV

Quel est l’intérêt d’actualiser son CV après une reconversion ?

Le CV est le principal document que les recruteurs demandent aux candidats à un poste. Parce qu’il reflète votre projet personnel, il doit être soigneusement élaboré. De même, il doit mettre en avant votre expérience ainsi que vos compétences. Une fois que vous en acquérez de nouvelles, il est important de le notifier dans votre CV. D’où l’intérêt de refaire votre CV après une reconversion professionnelle.

Pour ce faire, vous devez commencer par lister toutes les compétences et qualités requises dans votre nouveau métier. Ensuite, mettez bien en avant les missions au sein de vos expériences passées et qui sont liées à ces compétences. Les rubriques « centres d’intérêt », « compétences transversales » et « projets personnels » doivent être renseignées.

Pourquoi choisir une formation à distance pour se reconvertir ?

La plupart des personnes désireuses de se reconvertir professionnellement attendent de démissionner ou de perdre leur emploi pour se lancer. Et pourtant, il est possible de suivre une formation tout en conciliant à occuper votre poste actuel.

Grâce à la formation à distance, vous pouvez concilier votre formation à vos obligations professionnelles actuelles. Certes cela ne sera pas évident tous les jours, mais c’est parfaitement réaliste comme projet.

La clé du succès réside dans la discipline et l’organisation. Surtout, vous devez rester raisonnable lorsque vous définissez vos objectifs. Ne vous fixez pas trop d’heures de travail et prévoyez des plages horaires fixes.

Quel statut juridique pour commencer une reconversion professionnelle

Après une reconversion professionnelle, il peut être difficile de trouver un emploi en tant que salarié du fait du manque d’expérience. Mais vous pouvez vous mettre à votre propre compte. Si le choix de vous reconvertir a été motivé l’envie de devenir autonome alors, vous devez savoir que la loi encadre votre nouvelle orientation professionnelle. Que ce soit par nécessité ou par choix, voici les principaux statuts pour débuter une reconversion professionnelle.

cegelem

La microentreprise

Le régime de microentreprise était anciennement connu sous le nom d’auto entreprise. Ce statut juridique permet à l’entrepreneur de bénéficier d’une gestion administrative simplifiée en plus des cotisations sociales réduites. Pratique pour se lancer, vous avez la possibilité d’évoluer vers un autre statut dès le moment où votre chiffre d’affaires aura dépassé mes 72 600 € HT pour une activité de services et 176 200 € HT pour une activité de vente de marchandises.

Le portage salarial

Outre la microentreprise, le portage salarial est un statut qui s’adapte parfaitement aux besoins des jeunes entrepreneurs. Au travers d’une société de portage salarial, vous pouvez travailler en freelance tout en jouissant des avantages du salariat. La société de portage salarial joue le rôle d’intermédiaire entre vos clients et vous.

Ainsi, vous vous déchargez complètement de l’ensemble des tâches administratives tout en profitant de la protection salariale (chômage, retraite, santé). Bien évidemment, cela se fera contre des commissions estimées en termes de pourcentage.

jobisyou