Les frais de gestion : quelle implication dans les entreprises classiques ?

Frais de gestion
Table des matières

Les frais de gestion sont intrinsèques à divers secteurs financiers (contrats d’assurance-vie, placements en ligne avec divers supports, Plans d’Épargne en Actions (PEA axé sur les actions), investissements dans des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI locative) etc).

Ces frais, aussi appelés “management fees”, sont exprimés en pourcentage du montant total investi, englobent les coûts associés à la gestion administrative, au suivi des comptes, et à d’autres aspects opérationnels inhérents à ces différentes formes de placements.

Quelle que soit la nature de l’investissement, les rendements financiers, qu’ils proviennent des intérêts, des loyers des SCPI, ou des gains sur les parts en ligne, influencent directement le pourcentage des frais de gestion prélevés.

Ainsi, l’investisseur a intérêt à maximiser ses rendements dans le cadre de contrats de placements diversifiés.

La définition des frais de gestion diffère dans le cadre du portage salarial. En effet, dans ce contexte, les frais de gestion représentent les coûts engagés par une entreprise de portage salarial pour fournir des services administratifs et logistiques à des professionnels indépendants. Ces frais couvrent des aspects tels que la gestion des contrats, les démarches sociales, la facturation, et d’autres services spécifiques offerts par l’entreprise de portage salarial.

Nous verrons dans cet article comment la notion de frais de gestion s’applique selon les contextes.

 

La notion de frais de gestion selon les contextes

Les frais de gestion représentent les coûts associés à la gestion et à l’administration d’un produit financier, de services ou d’une entreprise. Ils englobent diverses dépenses nécessaires au bon fonctionnement et à la prestation des services associés à un produit ou à une activité spécifique. Ils sont généralement exprimés en pourcentage du montant total concerné.

 

Au sein d’une entreprise, les frais de gestion englobent divers éléments qui contribuent à son fonctionnement quotidien : frais administratifs, tels que les coûts liés à la rémunération des employés, les dépenses immobilières, les services juridiques, etc.

À titre d’exemple, pour un propriétaire immobilier, (dans le cas de la détention d’un immeuble par une entité commerciale), les frais peuvent inclure les coûts liés à la location, tels que les honoraires d’agence, les frais de mise en location, et la garantie locative et autres frais visant à assurer les droits du propriétaire et à répondre aux besoins des locataires.

Dans le cadre d’un contrat financier, les frais de gestion sont prélevés chaque année afin de rémunérer la gestion administrative et financière du contrat.

Le taux annuel défini sur la base de la performance du portefeuille ou de la société peut être une variable du calcul de ces frais.

Ils représentent la part prépondérante de la rémunération de l’assureur, étant déterminés en fonction d’un pourcentage de l’épargne confiée. Ces pourcentages se situent généralement entre 0,6 % et 0,9 % pour les supports en euros, et entre 0,8 % et 1,2 % pour les unités de compte.

Les frais de gestion, inhérents aux investissements financiers, peuvent comprendre les frais de souscription, les honoraires pour les services de gestion de portefeuille, et les coûts liés à l’achat et à la vente d’actions ou d’unités d’investissement.

 

Les différents types de frais de gestion dans les établissements financiers

Les établissements financiers désignent des sociétés de gestion dont le rôle est de jouer l’intermédiaire entre l’investisseur et le client.

Il est important de distinguer 2 types de frais :

  • Les frais administratifs sont l’ensemble des coûts associés à la gestion et au fonctionnement d’un investissement, d’une société de gestion ou d’un produit financier (comptabilité, audit, conformité réglementaire, production de rapports, gestion des opérations quotidiennes). Ils ne sont pas directement liés à la performance des investissements, mais ils contribuent aux coûts totaux, influençant ainsi le rendement net de l’investissement.
  • Les frais de gestion financière englobent les coûts liés à la gestion active des actifs financiers au sein d’un investissement, d’une société de gestion ou d’un produit financier (sélection de titres, gestion de portefeuille, autres décisions directement liées à la performance des investissements). Exprimés généralement en pourcentage des actifs sous gestion, ils impactent directement la rentabilité des investissements.

 

Comprendre la notion de frais de gestion dans le cadre du portage salarial

Dans le cadre du portage salarial, la notion de frais de gestion englobe les coûts administratifs et logistiques supportés par l’entreprise de portage salarial pour la gestion de ses salariés portés.

Ils comprennent divers aspects tels que la facturation, la comptabilité, les déclarations sociales, l’assistance juridique, et d’autres services liés à l’accompagnement des travailleurs indépendants portés. Les frais de gestion sont généralement exprimés en pourcentage du chiffre d’affaires réalisé par le salarié porté.

Ils permettent à l’entreprise de portage salarial d’assumer les responsabilités administratives et de fournir un cadre légal et organisationnel à ses collaborateurs portés.

Prélevés sur la rémunération des salariés portés, ils offrent en retour une structure sécurisée et des services professionnels, facilitant ainsi leur activité indépendante au sein du cadre légal du portage salarial.

 

Quelles sont les caractéristiques des frais de gestion dans une entreprise classique ?

Les établissements financiers encore appelés sociétés de gestion sont des intermédiaires entre l’investisseur et le client. En France, les frais de gestion sont répartis en deux classes à savoir les frais de gestion financière à proprement parler et les frais administratifs. Les frais administratifs englobent les fonctions de calcul de la valeur liquidative, le commissariat aux comptes, les frais de conseils, la gestion des actifs. Le pourcentage des frais de gestion varie en fonction :

  • Du mode de gestion, car on distingue la gestion active et la gestion passive. Le mode de gestion passif nécessite des frais inférieurs à ceux de la gestion active ce qui n’est pas le cas de la performance qui est élevée dans la gestion active. Cette dernière vise à toujours faire des bénéfices sur le placement qu’importent les situations imprévisibles du marché (baisse des actions par exemple) ;
  • Du type de fonds versés. La gestion d’un fonds du marché monétaire par exemple sera moins coûteuse que celle d’un fonds d’action.

Il est à noter que les frais de courtage ne sont pas contenus dans les frais de gestion. Pour la vente sur le marché des fonds ou des actions placées, l’établissement financier se paye les services d’un coursier.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Pourquoi choisir CEGELEM ?

Transparence et réactivé

Une équipe à votre disposition

4% de frais de gestion sans frais caché