Les investisseurs s’intéressent davantage à la start-up japonaise Sakana AI

Table des matières

La prochaine levée de fonds de Sakana AI est estimée à 125 millions de dollars. Grâce à ce tour de table, sa valeur dépasse désormais le milliard de dollars alors que l’entreprise ne génère aucun revenu. Tous les produits de la start-up sont encore en cours de développement. Toutefois, ses projets ambitieux attirent les investisseurs, surtout étrangers.

La start-up Sakana AI est considérée comme le principal concurrent d’OpenAI en Orient. The Information rapporte que l’entreprise est déjà estimée à plus du milliard de dollars même sans générer de revenu. En février 2024, la valeur du géant de l’intelligence artificielle OpenAI dépassait les 80 milliards de dollars. La start-up française Mistral AI, quant à elle, était valorisée à 5,8 milliards d’euros.

La société Sakana AI a été lancée en juillet 2023. Plusieurs investisseurs étrangers se sont déjà intéressés à ses projets dont le président américain Joe Biden. Il a rencontré le premier ministre japonais Fumio Kishida pour discuter de l’intelligence artificielle et de l’évolution technologique des deux pays.

Des investisseurs de toutes parts

La création d’une entreprise demande à la fois des compétences, du temps et du budget. Certains travailleurs indépendants choisissent d’ailleurs d’intégrer une entreprise de portage salarial comme CEGELEM pour sécuriser leur emploi. D’autres, cependant n’hésitent pas à prendre des risques, à chercher des investisseurs et à monter leur propre affaire.

Sakana AI a levé 30 millions de dollars en janvier 2024 et s’apprête à lever 125 millions de dollars prochainement. New Enterprise Associates, Khosla Ventures et Lux Capital étaient en tête de ce tour de table.

Le Japon suscite l’intérêt des grands investisseurs dans le domaine de l’IA. Après la visite de Joe Biden, c’est Microsoft qui compte investir dans le pays. Son vice-président, Brad Smith, a déclaré :

L’annonce d’aujourd’hui représente l’investissement le plus important de Microsoft au Japon depuis que nous y avons pris racine en 1978. Ces investissements dans l’infrastructure numérique, les compétences en IA, la cybersécurité et la recherche en IA sont des ingrédients essentiels pour que le Japon construise une économie de l’IA robuste.

Microsoft a réservé 2,9 milliards de dollars pour ce projet. Oracle n’a pas non plus tardé à annoncer son soutien au Japon en promettant 8 milliards de dollars sur dix ans.

Plusieurs projets en cours

Le succès de Sakana AI est en partie dû à la qualité de ses fondateurs. David Ha et Llion Jones faisaient tous les deux partie du département IA chez Google. Ren Ito, leur associé, était un cadre chez Mercari, une plateforme d’e-commerce japonaise et ancien responsable au ministre des affaires étrangères.

Il est assez courant de voir des talents créer leur propre entreprise après avoir acquis l’expérience nécessaire. Certains qui n’ont pas suffisamment de moyen choisissent quant à eux d’intégrer une entreprise de portage salarial comme CEGELEM.

Même si Sakana AI ne génère pas encore de profit, ses projets sont prometteurs. L’entreprise a mis au point différents modèles d’IA générative basés sur l’évolution et l’intelligence collective. Sakana signifie d’ailleurs « poisson » en japonais. Il évoque le comportement collectif des poissons.

La start-up utilise trois modèles de langage japonais :

  • EvoLLM-JP dédié aux tâches linguistiques générales et au raisonnement mathématique ;
  • EvoSDXL-JP, un générateur d’image rapide et de haute qualité, présenté en avril 2024 ;
  • EvoVLM-JP qui combine le langage et les images propres à une culture spécifique.

Les produits Sakana sont principalement orientés vers les utilisateurs japonais.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes 0

Actualité du portage salarial