Vaincre la peur de lancer une activité en freelance

Le nombre de professionnels qui abandonnent leur carrière en entreprise pour se lancer à leur propre compte croît à la vitesse V. Entrepreneurs, consultants, start-upers confirment par leur engouement que les activités en freelance se développent. Cependant, ce n’est pas un choix facile.Nous vous livrons quelques astuces si vous aussi êtes intéressé par l’aventure.

Activité en freelancer envoie à liberté ?

La question qui se pose ici est celle de savoir si l’activité en freelance est pour autant synonyme de repos.Dans les faits, l’activité en freelance vous décharge de tout lien de subordination, et vous devenez votre propre patron. Ainsi,vous fixer vous-même vos horaires de travail et choisissez vos missions : mais pas que. En réalité entreprendre n’est pas une sinécure. La gestion d’une activité personnelle requiert beaucoup de patience, car les multiples contraintes administratives ou professionnelles peuvent s’avérer exacerbées. Voici quelques conseils pour vous aider à sauter le pas.

Comment vaincre ses craintes pour lancer une activité en freelance ?

Identifiez tout d’abord vos craintes

Tout part de là : tant que vous ne savez pas ce qui vous empêche de vous décider, vous ne saurez pas avancer.Admettre votre peur ou vos lacunes vous aidera à relativiser ; cela est tout à fait normal pour une personne qui souhaite entreprendre. Un moyen facile de répertorier vos craintes serait de les lister sur un support physique ou numérique. Envisagez ensuite la situation si jamais ces craintes se réalisaient, et élaborez enfin un plan d’action pour y faire face. Lorsque vous envisagez les solutions possibles, cela vous permet de faire preuve d’optimisme, car après tout, il y a toujours un moyen de surmonter les difficultés. Faites en sorte de ne pas sombrer sous le spectre de ces peurs.

Anticipez sur les échecs et faites preuve d’optimisme

Le problème qui plombe le lancement d’une activité en freelance c’est l’incertitude. Certes, vous savez ce que vous recherchez, mais difficile de savoir si vous atteindrez l’objectif.C’est une crainte légitime de ne vouloir embrasser l’aléatoire, cependant vous pouvez en faire un atout. En effet l’incertitude prend en compte échec et réussite : partez en intégrant dès le départ que vous connaîtrez des échecs. Si vous en faites la prévision, vous pourrez également anticiper. Ne percevez pas l’échec comme la fin de tout ; il vous permet de vous améliorer et de développer des aptitudes pour réagir promptement face aux difficultés. Il vous rapproche de votre objectif.

Votre projet est votre passion

« Entreprendre c’est oser » : osez dépasser vos craintes, osez braver les préjugés, osez aller au bout de votre projet, mais pour y croire il faut une raison infaillible. Repérez un argument en béton qui vous permette de maintenir votre décision contre vents et marées. En effet, si entreprendre n’est pour vous qu’une solution aux contraintes d’ordre économique, peu durera votre endurance. S’il s’agit pour vous d’un moyen d’échapper à l’emploi de temps strict de votre patron, aux obligations contractuelles vis-à-vis de l’entreprise, alors votre projet se résume à la recherche de la souplesse ou de la liberté.

Trouvez une raison sociale à votre projet. Posez-vous cette question de savoir ce qu’il va apporter de plus dans la société ? Quel est l’apport de ce projet pour moi-même ? Il doit être pour vous une source d’épanouissement, faites donc ce que vous aimez et cela vous aidera à dépasser vos peurs.

Éviter de remettre à demain

Toute situation qui est source de crainte amène certainement à redouter le dénouement, il n’en est pas autrement pour la mise sur pied d’une activité en freelance. La procrastination étant le danger de la création d’une activité. Vous remettez à demain, puis à demain, puis le projet reste au fond du placard. Plus vous renvoyer l’échéance plus la peur s’accroît, dans un contexte économique instable, chaque jour qui passe peut vous donner une nouvelle raison de renvoyer le projet. De quoi sera fait demain, la réponse est incertaine. Évitez de faire face à cette incertitude et de changer d’avis, lancez-vous sans plus attendre.

S’entourer de personnes positives et de professionnels

Votre optimisme suffit pour vous lancer, mais il est possible que les réactions de votre entourage influencent négativement votre engagement. Beaucoup seront prêts à vous rappeler les difficultés auxquelles vous serez heurté et cela risquerait de vous conforter dans vos craintes.

Rencontrez également des professionnels pour mûrir votre projet, car un accompagnement est nécessaire pour vous conforter dans la faisabilité. Ce que vous croyez impossible peu ne peut se révéler faisable après échange avec des personnes expérimentées dans la mise sur pieds d’activités individuelle. Des conseils de professionnels vous aideront à identifier les forces et les faiblesses de votre projet, et à y voir plus clair.