Tout savoir sur le portage salarial non cadre 

Cumuler la sécurité du salarié et la liberté de l’indépendant est possible avec le portage salarial comme forme d’emploi. Mais ce statut s’applique-t-il également aux non-cadres ? Qui peut exercer en portage salarial ? Peut-on accéder au statut de cadre en travaillant en tant que salarié porté ? Les réponses. 

Portage salarial non-cadre : un statut professionnel accessible à tous ? 

Le portage salarial est un statut professionnel qui se destine aux personnes que l’on qualifie d’experts autonomes. Il s’agit donc des professionnels dotés d’une certaine expertise et/ou qualification, leur permettant de trouver par elles-mêmes des missions professionnelles. Ainsi, il n’est pas important que le salarié porté ait été cadre ou non au cours de ses expériences professionnelles passées. Ici, il est nécessaire d’être capable de développer une activité professionnelle de manière autonome. Et à partir de ses compétences et de son expertise. 

Les sociétés de portage proposent des conditions optimales aux salariés portés pour trouver des missions. Mais au final, ce sont eux qui doivent rechercher des clients et les convaincre de travailler avec eux. Comme tout autre profil d’indépendant, en somme. Néanmoins, il est important de rappeler que le statut de portage salarial se réserve aux prestations intellectuelles. Cette forme d’emploi ne prend pas en compte certaines activités telles que les activités commerciales, les professions réglementées et les métiers du service à la personne. 

Ainsi, si le statut de consultant en portage salarial n’est pas accessible à tous les corps de métier, il n’est pas nécessaire d’être cadre pour y accéder. Mieux encore, les salariés portés peuvent aujourd’hui profiter du portage salarial pour devenir cadres ! Et faire le choix entre deux statuts en fonction de leur situation. 

Réussir une transition professionnelle et bénéficier du statut cadre 

On considère le portage salarial comme un moyen (et même un tremplin) pour débuter une activité indépendante tout en conservant la sécurité du statut de salarié. Aujourd’hui, il se présente comme une solution idéale dans la conduite d’un projet de reconversion ou de transition professionnelle. 

En effet, le portage salarial offre l’opportunité d’être cadre, et de bénéficier de cette reconnaissance auprès des organismes tels que Pôle Emploi. Les salariés portés peuvent par exemple bénéficier du statut de cadre lorsqu’ils atteignent un montant de prestation journalière minimum. Le plus souvent, il est de 300 euros/jour HT, mais il dépend généralement des sociétés de portage. Ces dernières peuvent alors décider d’établir un contrat de travail de statut cadre avec les salariés portés qui atteignent ce seuil. 

La formule présentée ici semble être très prometteuse pour les années à venir. En effet, il est désormais possible de sécuriser les parcours collectifs et individuels. Et ce, grâce à la mise en place d’une convention collective du portage. Celle-ci a été signée par tous les partenaires sociaux en 2017. Cette convention permet aux salariés portés de choisir entre deux statuts : cadre et non-cadre en portage salarial. Mais également de bénéficier du statut d’agent de maîtrise avec des coefficients revus à la baisse. Les conditions d’accès au portage salarial ont donc été considérablement assouplies.