SNEPS

C’est dans les années 1980 que l’écho du portage salarial se fit entendre. Mais la première organisation créée pour défendre les intérêts des acteurs du secteur n’est intervenue qu’en 1998 avec la création du SNEPS. Le SNEPS est donc le premier syndicat du secteur du portage salarial. Aujourd’hui, ce syndicat s’est fondu dans le syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS). Qu’est-ce que le SNEPS ? Quelle est son histoire ? Que retenir de ses objectifs et missions ?

Qu’est-ce que le SNEPS ?

Le SNEPS est le Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial. Créé dans le cours du mois de janvier de l’année 1998, ce syndicat est le tout premier à défendre la cause des sociétés de portage salarial. 10 ans après sa naissance en 1998, le SNEPS représentait déjà un chiffre d’affaires de l’ordre de 190 millions d’euros, soit près de 60 % du marché du portage. Il comptait en ce moment 9800 salariés. Mais la fusion du syndicat en 2012 avec la Fédération Nationale du Portage salarial (FNEPS) a sonné une nouvelle donne dans le secteur du portage. On ne parlera plus ni de SNEPS ni de FNEPS. On parlera désormais du PEPS, entendez le syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial.

Dirigé par Hubert Camus, le PEPS chapeaute aujourd’hui près de 50.000 salariés portés. 80 % des entreprises du secteur du portage salarial y sont inscrites. Dans la continuité du SNEPS, le PEPS s’est davantage accru au point d’être le seul syndicat habilité à intervenir sur les négociations touchant les intérêts de la branche.

Quelle est la mission du PEPS ?

Le PEPS s’est résolument positionné pour assurer la promotion du portage salarial dans la société, mais surtout auprès des pouvoirs publics, des décideurs. Aussi la défense des intérêts de ses adhérents est au cœur de ses actions. Cela concerne autant les entreprises exerçant dans le portage salarial que les professionnels qui souhaitent saisir les opportunités qu’il y a dans l’emploi du statut de salarié pour l’exercice d’activités professionnelles. Pour accomplir sa mission, le PEPS travaille en s’appuyant sur différentes actions :

  • L’instauration d’un cadre de dialogue social entre les sociétés de portage et les salariés portés, surtout en cas de conflit ;
  • La mise en place d’une charte de déontologie devant permettre d’assurer la qualité des services et la protection des salariés portés ;
  • La participation à des portes ouvertes, salons et événements destinés aux professionnels ;
  • La défense des intérêts des adhérents et leur représentation auprès des pouvoirs publics et organismes ;
  • Le rappel régulier de la protection et des droits à concéder aux portés.

Des raisons d’adhérer au PEPS en tant qu’entreprise de portage

Au fil des années, au-delà de ses objectifs, le syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial s’est distingué par des actions concrètes en faveur des différents acteurs du secteur du portage salarial. À ses débuts, le portage salarial n’était qu’une pratique informelle, mais sérieuse. Le secteur était informe et il a fallu des luttes pour qu’un cadre juridique sécurisé et un environnement de travail favorable profitent à tous. En 2004, 2006 et 2007 vont intervenir avec la forte contribution du SNEPS différents accords et structures devant ordonner le secteur. L’une des dernières actions d’envergure du PEPS est sa forte implication pour l’avènement de l’ordonnance du 2 avril 2015 relative au portage salarial ainsi que de la convention collective du portage salarial du 21 mars 2017.

Grâce aux actions du PEPS, le portage salarial est devenu un statut plus sécurisé, plus flexible et plus accessible. En témoigne d’ailleurs le grand intérêt qu’il suscite de plus en plus dans le rang des travailleurs indépendants. Ils sont nombreux à y souscrire pour l’exercice de leurs activités. Travailler de façon indépendante en jouissant des mêmes avantages sociaux que les salariés des entreprises est devenu un bon plan pour ces derniers.

Des conditions pour devenir membre du PEPS

Pour adhérer au syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS), il faut que l’entreprise candidate souscrive préalablement à une assurance responsabilité civile professionnelle. Elle doit par la suite faire le dépôt d’une caution financière pour la couverture des cotisations sociales et des salaires dans l’éventualité d’une défaillance. Elle doit enfin s’engager à respecter certains droits sociaux.

En conclusion

SNEPS signifie Syndicat National des Entreprise du Portage Salarial. Mais depuis 2012, le SNEPS créé en 1998 a cessé d’exister au profit du syndicat des Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial (PEPS). Le PEPS est le résultat d’une fusion entre le SNEPS et la Fédération Nationale du Portage Salarial (FNEPS). L’évolution du PEPS a été marquée par de profondes actions d’envergure qui ont permis d’avoir aujourd’hui un statut plus encadré, sécurisé et rassurant pour tous ses acteurs et bénéficiaires.