Seniors : le portage salarial comme solution pour retrouver un emploi

 

Le marché du travail est rarement tendre avec les seniors. Ceux qui se retrouvent licencier en ayant un âge compris entre 55 et 60 ans. Ils voient leurs chances de retrouver un emploi très réduites. Les entreprises sont généralement peu enclines à embaucher des seniors en fin de carrière.

Dans ces conditions, il est préférable pour les seniors de se créer leur propre travail. Le portage salarial est une solution qui va dans ce sens tout en amenant les garanties du salariat. Cela permet de terminer sa carrière de façon positive. Mettant à profit toutes les compétences acquises en plus de trente ans de travail.

Seniors : las garanties du portage salarial

Les règles du marché du travail ne sont pas les mêmes pour les travailleurs âgés. Pour les hommes et les femmes de 55 ans et plus à la recherche d’un travail. Les types d’emplois disponibles sont considérablement réduits. Les seniors peuvent être mal payés et peu intéressants. De fait, nombreux sont les seniors à prendre le premier emploi venu, tant en retrouver relève du parcours du combattant.

Pourtant, une solution existe pour ne pas subir : devenir indépendant en portage salarial.

Finalement cela peut permettre de mettre à profit toutes les compétences acquises. Se lancer dans un métier que l’on a toujours souhaité faire. Le principe du portage salarial est de cumuler les avantages du salariat avec ceux du travailleur indépendant. En effet, le salarié porté est libre d’entreprendre comme bon lui semble, il est maître de son activité.

A chaque fois qu’il exerce, il transite par la société de portage qui fait le lien entre le client et lui-même.

L’avantage est que le senior en portage salarial se voit attribuer un salaire avec tous les avantages que cela comporte (assurance chômage, vieillesse, maladie…). En contrepartie, la société de portage prendra une commission (3 à 10%, cela varie d’une société à une autre). Autre intérêt, la société de portage propose de s’occuper des frais de gestion de l’activité professionnelle. Cela concerne les déclarations auprès de l’Etat, la gestion de la TVA, de l’URSSAF, jusqu’à la facturation. Si cela a un coût, ça permet au senior indépendant de ne se focaliser que sur son activité professionnelle et donc… de gagner plus de revenus.

Seniors : des chances réduites de retrouver du salariat

Il s’avère que les emplois généralement proposés pour les seniors associent un travail de service hautement qualifié (comme des gestionnaires, des superviseurs des ventes et des comptables) et un travail de service peu qualifié (comme des chauffeurs routiers, des concierges et des aides-soignants).

Les emplois nécessitant beaucoup de travail physique sont absents. Les emplois dans l’agriculture, la fabrication et la réparation représentent moins du quart de toutes les nouvelles embauches dans cette tranche d’âge.

Les travailleurs âgés sont moins susceptibles d’être embauchés pour des emplois dans le secteur de la fabrication que leurs collègues plus jeunes.

Par exemple, les hommes et les femmes âgés de 55 à 64 ans ont 25% moins de chances de trouver un emploi d’opérateur de machine.

A l’inverse, les seniors trouvent un emploi dans des emplois de service moins qualifiés. Ils sont désavantagés pour les emplois d’ingénierie, mais ils ont mieux réussi dans la vente immobilière ou la gestion immobilière. Les emplois qui favorisent les travailleurs âgés ont tendance à payer moins que ceux qui favorisent les plus jeunes, principalement parce que ces emplois nécessitent moins de compétences. Autre donnée à prendre en compte : le niveau d’étude. Un senior sur deux retrouve du travail si son niveau d’étude est élevé, contre à peine un quart sans diplôme.

Seniors : avec le portage tout redevient possible !

Après trente ou trente-cinq ans de carrière, il n’est pas évident pour les seniors de se relancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

Pourtant, cela peut avoir bien des effets positifs. En optant pour le travail indépendant en portage salarial, le senior peut valoriser ses compétences et en retirer un profond sentiment de bien être. Il exerce l’activité qu’il a envie, cotise pour sa future retraite, se protège en cas de maladie ou de baisse d’activité et peut, s’il le souhaite, ne pas s’occuper de toute la partie de gestion administrative.

Cela permet de transformer un moment de vie éprouvant (perte d’emploi) en un moment de vie positif.
Toutes sortes de métiers peuvent être exercés en tant qu’indépendant en portage salarial : consultant, travailleur du bâtiment, service à la personne, métiers des arts, etc. Les sociétés de portage salarial accompagnent les seniors indépendants, les conseillent et les aident à trouver des missions. Cela peut être une belle aventure professionnelle avant de passer à la retraite. Dernière chose à prendre en compte : avec les salaires, le senior en portage salarial continue de cotiser pour sa retraite et accumule ses trimestres normalement.

Voir aussi :