Les séniors et le milieu de l’entreprise

Dans le monde du travail, maintenir ou recruter les seniors pour un emploi est une option que n’envisagent qu’avec grande prudence les employeurs. Employer une personne âgée de près de 50 ans est pourtant avantageux à plus d’un titre. Découvrez dans cet article les avantages insoupçonnés dont vous pouvez profiter en recrutant un senior à vos services.

Senior, un mot polysémique défini selon le contexte

Juridiquement, il n’existe pas de définition pour le mot « senior ». La compréhension que chacun en garde demeure subjective. Cependant, le cadre et le contexte donnent la possibilité d’en saisir le sens. Dans le domaine de l’emploi, on considère comme senior toute personne ayant entre 45 et 50 ans. En ce qui concerne le secteur artisanal, le terme s’applique aux personnes actives dont l’âge se situe entre 45 ans et 55 ans. Quid des politiques ? Pour eux, le mot désigne les personnes âgées de plus 55 ans.

Pourquoi les entreprises peinent-elles à recruter les seniors ?

Plusieurs raisons motivent certaines entreprises à recruter peu ou pas de seniors. La première qu’elles évoquent concerne le coût de l’embauche de ces adultes. Ce coût demeure élevé. En effet, on doit préserver leur santé et leur proposer une activité qui leur correspond. Par ailleurs, ces travailleurs ne s’adapteraient que très peu au changement. De plus, pour les recruteurs, une personne âgée dispose de facultés cognitives réduites.Vulnérables, elles peuvent tomber régulièrement malades. Voilà un autre frein à leur embauche. Dernier motif, les employeurs évoquent l’incapacité des seniors à s’intégrer aux équipes composées de jeunes. Ces derniers sont généralement motivés, dynamiques et pleins de ressources. Par ailleurs, les recruteurs craignent l’insubordination des seniors au sein des établissements.

Pourquoi recruter un senior dans son entreprise ?

S’il y a un atout fondamental dont disposent les personnes âgées, c’est leur expérience. Ils possèdent des connaissances théoriques et pratiques aiguisées au fil du temps. Ils se chargeront de perfectionner le savoir-faire de leurs collègues. Aussi, la plupart des seniors en entreprise restent stables. Moins carriéristes, ils quittent peu leurs emplois à la recherche de nouvelles opportunités. De plus, ils possèdent moins de contraintes, notamment du point de vue familial. Leur plage horaire étant souple, ils peuvent employer leurs compétences au service de l’entité recruteuse. En outre, pour les missions exigeant responsabilité et crédibilité, ils demeurent des personnes naturellement qualifiées. Enfin, employé dans une entreprise depuis longtemps, un senior en devient une ressource sûre, une bibliothèque en déplacement !

Un senior peut-il bénéficier du portage salarial ?

Le portage salarial s’applique à tous, senior ou non. En quoi consiste-t-il ? Il revient à se servir d’une société de portage pour percevoir la rémunération de l’employé auprès de l’employeur. Elle obtient le salaire et, après déduction des charges sociales et de frais de commission, le reverse au senior. Ce système garantit un double avantage. Le premier, c’est que la personne âgée peut entreprendre une activité en tant qu’auto-entrepreneur. Néanmoins, elle conserve sa protection sociale en tant que salarié. De plus, sa retraite demeure supérieure à celle d’un free-lanceur. Le second avantage s’applique au recruteur. Il s’évite les situations litigieuses en cas de contestation de rémunération.

Accord et plans d’action : une mesure d’accompagnement

Le programme Accord et plans d’action garantit une meilleure insertion aux seniors sur le plan professionnel. Il participe à leur embauche et à leur maintien en activité. Il se conçoit sous plusieurs axes. Cependant, chaque entreprise demeure libre d’opérer son choix, elle peut n’en retenir que trois. Une peut par exemple retenir le recrutement des seniors, l’amélioration de leur condition de travail et la transmission de leurs compétences. Ces mesures concernent les demandeurs d’emploi ayant 50 ans et plus. Pour ceux ayant déjà une profession, le maintien en activité au sein d’une structure constitue le deuxième aspect du projet Accord et plan d’action. Il s’applique aux personnes âgées de 55 ans et plus.

Comment recevoir jusqu’à 2 000 € en recrutant un senior ?

Pour tout salarié de 45 ans et plus, un recruteur bénéficie d’une aide de 2 000 €. On désigne cette possibilité sous le nom de contrat à la professionnalisation. Quelle procédure donne la possibilité d’en bénéficier ? Après l’embauche, le recruteur adresse à Pôle Emploi une demande. Elle doit parvenir à l’organisme au plus tard dans les trois mois après le recrutement. L’entreprise joint à sa demande une copie du contrat de professionnalisation. Elle y ajoute une preuve du dépôt de ce contrat auprès de l’organisme paritaire collecteur approuvé. Le premier versement, perçu au troisième mois de la mise à exécution du contrat de professionnalisation, se chiffre à 1 000 €. Le reste s’acquiert au dixième mois.

Que peut faire un senior pour supporter son âge ?

Devenir senior ne constitue pas une fatalité. Les rides, les ridules, les disparités… on peut les soigner. Une solution admise porte sur le recours aux experts en effectuant un peeling par exemple. Il peut également être utile d’accomplir une activité sportive régulière. Bien sûr, elle doit correspondre à ses capacités. En outre, un senior évite le stress. Autant que possible, il doit se tenir à l’écart des situations stressantes, même sur son lieu de travail.