Retour à l’emploi une équation compliquée : comment le portage peut servir d’accélérateur ?

Le retour des chômeurs à l’emploi est de plus en plus difficile en France. Ces derniers doivent en effet faire face à un certain nombre d’obstacles. Mais s’il y a une solution qui commence par faire tendance relativement à ces obstacles, c’est celle du portage salarial, au-delà des mesures gouvernementales. Elle peut permettre d’accélérer le retour à l’emploi. Mais comment ?

Les facteurs qui rendent le retour à l’emploi compliqué

Retrouver un emploi est une équation de plus en plus difficile à résoudre pour les chômeurs français. De nombreuses raisons expliquent cet état des lieux. D’une part, l’une d’entre elles peut être retrouvée dans les chiffres sur le chômage. De 2013 à 2019, la France est passée de 3,3 millions à plus de 5,6 millions de chômeurs. Et la particularité avec ces chiffres, c’est qu’on note une bonne part de chômeurs de longue durée. Ils font de façon constante une moyenne de 40 % des inscrits d’année en année. C’est ce que révèle une enquête réalisée par l’Insee en juillet 2016. Plus la durée du chômage est élevée, moins le chômeur a de la chance de retrouver un emploi. Ainsi, le chômeur qui n’a qu’un trimestre de chômage est plus avantagé que celui qui cumule 2,3 ou encore 4 trimestres de chômage. Le cas des séniors est plus inquiétant que tout le reste.

D’autre part, il y a des facteurs comme la hausse des prélèvements fiscaux et sociaux, les mesures gouvernementales diminuant l’intérêt des entreprises pour le CDD et l’intérêt que peut susciter le statut d’auto entrepreneur qui complique la situation des chômeurs. Avec la hausse des prélèvements fiscaux et sociaux, par exemple, ce sont les entreprises toutes tailles confondues qui deviennent réticentes pour entamer de nouveaux recrutements pour étoffer leur personnel. Ce qui n’est pas de nature à accélérer le retour des chômeurs à l’emploi.

Les essais de solution du gouvernement visiblement inefficaces

Cet état des lieux n’est pas resté sans réaction de la part du gouvernement français. En 2015, l’ancien ministre du Travail François Rebsamen a préconisé une série de 20 mesures pour inciter les entreprises à recruter pour réduire le problème du chômage de longue durée. La mise en œuvre de la prestation « Suivi dans l’emploi » entre dans la ligne de mire de ces mesures qui étaient censées permettre une régression du phénomène. Mais en 2019, le constat montre au regard des données de Pôle Emploi qu’il reste encore des efforts à fournir pour faciliter le retour à l’emploi des chômeurs.

Le portage salarial comme solution à l’équation

S’il est vrai que le retour à l’emploi est évidemment difficile pour les chômeurs français, il est aussi vrai qu’il existe des solutions fiables pour relever le défi. Le portage salarial est l’une de ces solutions. Il permet de développer une activité par missions pérenne de façon indépendante tout en continuant à jouir des avantages liés au statut de salarié. Le salarié porté tout en menant ses activités va continuer à jouir de toutes les aides destinées aux chômeurs. Il est un consultant qui travaille sous contrat avec une société de portage salarial dont il reste toutefois indépendant. Il recherche lui-même ses clients et fixe ses tarifs. Il consent à des frais de gestion au profit de la société de portage. De son côté, la société de portage lui garantit un versement de salaire à la fin de chaque mois et prend en charge la gestion de la partie administrative de ses activités.

En tant que tel, le portage salarial permet au travailleur en situation de chômage de continuer à rester professionnellement actif et de continuer à se perfectionner et à affermir son expertise. Il jouit de tous les avantages sociaux liés au statut de salarié. Ce qui lui garantit une bonne solution pour sa transition professionnelle, un bon créneau pour se repositionner sur le marché du travail en affichant une expertise clef inspirée de son parcours. Le portage salarial est aussi l’occasion de rester dans la dynamique des évolutions économiques et sociales du marché. Il peut ainsi se reconvertir professionnellement en suivant une formation de renforcement des capacités pour un processus de transformation stratégique et bien avisé.

En conclusion

Le portage salarial est l’une des solutions dont disposent les chômeurs pour bien assurer leur retour à l’emploi. Comparativement à d’autres solutions, il présente des avantages bien plus préférables. En faisant le choix de travailler en toute indépendance sous le couvert d’une société de portage, le salarié porté est dans une situation qui lui permet de continuer à jouir de tous les avantages sociaux d’un salarié. Il se garantit une excellente transition professionnelle et a en outre l’occasion de se repositionner sur le plan professionnel ou de procéder à une reconversion professionnelle en suivant une formation idoine. Le portage salarial constitue à ce titre un excellent accélérateur dont peut se servir le chômeur pour vite retrouver un emploi.