Quitter son emploi en bons termes avec son employeur

Vous avez enfin décidé de sauter le pas et de quitter ce travail qui vous agace depuis bien des années. Vous avez envie de balancer vos quatre vérités à tout le monde, y compris à votre employeur. Même si cette idée vous séduit vraiment, vous ferez mieux de vous retenir pour les raisons développées ici.

Quitter son job en bon terme pour éviter se faire éreinter

Avant de quitter votre job, vous devez savoir que votre ancien employeur devient ainsi une référence, dont vous ne pouvez vous défaire. En effet, lors du processus d’embauche, le recruteur a tendance à vérifier les références mentionnées par le candidat sur son CV. Cela signifie qu’il rentrera certainement en contact avec votre ancien manager, histoire de recueillir ses avis et observations au sujet du candidat. Si vous lui avez laissé une mauvaise impression avant votre départ, vous vous ferez certainement étriper par ce dernier, auprès de l’entreprise qui souhaiterait vous recruter.

De plus, quitter son emploi en bons termes avec son employeur est la solution la plus facile si vous souhaitez négocier une diminution de préavis afin de prendre service au sein de la nouvelle entreprise beaucoup plus tôt. Certes, tout dépend du bon vouloir de votre ancien employeur, mais il est clair que si vous vous comportez bien, vous pourrez soumettre plus aisément vos doléances.

Tout ceci pour dire qu’il serait dommage de brûler toutes vos cartes et d’hypothéquer votre avenir professionnel, pour un simple caprice. Encore que vos anciens collègues et employeurs peuvent toujours vous être utiles par la suite. En plus des recommandations qu’il pourrait faire, votre ancien employeur fait désormais partie de votre réseau professionnel. Il peut éventuellement vous proposer d’autres opportunités, plus avantageuses pour vous. Tâchez donc de vous séparer en bons termes et limitez autant que possible les dégâts.

Respecter le processus de démission prévu par l’entreprise pour garder de bons rapports

Si vous souhaitez quitter votre actuel emploi en bons termes avec l’employeur, vous devez respecter le processus mis en place par l’entreprise prévu pour ce genre de situation. En effet, vous devez commencer par annoncer votre départ imminent à votre manager actuel. Il est recommandé de commencer par le haut de la pyramide, avant même d’en parler avec les collègues. Si votre employeur a vent de la rumeur de votre démission future dans les couloirs de l’entreprise, cela ne jouera pas en votre faveur. Il y amène de fortes chances qu’il en soit heurté et cela se répercutera forcément sur vos rapports après votre départ.

Vous devez bien veiller à lui en parler avant tout le monde. Ainsi, il ne sera pas surpris lorsque les autres collègues ne parleront dans les couloirs de la boîte. Sachez choisir le moment opportun pour mettre ce sujet délicat sur la table, car il vous faudra justifier votre départ de l’entreprise. Prenez le temps pour trouver les bons arguments, sans trop tarder pour autant. Si vous le faites, c’est uniquement pour que votre ancien patron puisse mieux s’organiser et vous trouver un remplaçant au plus vite, sans que cela n’impacte sur le rendement et la productivité de l’équipe tout entière.

S’il est vrai que votre ancien manager cherchera à en savoir plus sur les raisons de votre départ, c’est uniquement pour vous soutirer un maximum d’informations. Lors de votre entrevue que vous aurez vous-même planifiée, vous devez lui donner des réponses vraies, mais un peu évasives. Il n’est pas conseillé d’en dire trop. Il ne faut donc pas entrer dans les détails, au risque de paraître insultant et mal poli envers cette entreprise qui vous a accueilli quelques années auparavant.

Au terme de votre échange avec le manager, il vous sera certainement accordé un préavis, question de bien préparer votre départ. N’y voyez pas un moyen de déserter le bureau avant l’heure ou alors de mal effectuer votre boulot. Jouez la carte du salarié professionnel jusqu’au bout et faites preuve de bonne volonté. Montrez votre désir de rendre la transition plus facile et mettez votre énergie à contribution pour boucler les derniers dossiers que vous avez sur la table. Si vous en avez la possibilité, vous pourrez même former votre futur remplaçant à l’exercice de ses nouvelles fonctions. Ainsi, le transfert n’en sera que plus facile. Il est même possible que vos relations avec votre ancien employeur soient plus conviviales après ça.

En fin de compte, quitter un emploi pour un autre est quelque chose de courant dans le monde professionnel. Prendre une telle décision demande une préparation en amont. Il est d’ailleurs recommandé de planifier votre démission de manière à garder de bons rapports professionnels avec votre ancien employeur. Ce dernier constitue désormais une référence dans votre carrière. Il est donc inutile de mettre en péril votre parcours, juste à cause d’un propos mal placé ou alors du non-respect de la procédure de démission appliquée au sein de l’entreprise.