Quelques éléments à considérer avant de se lancer en freelance

Devenir freelance est une option forte intéressante en raison de la liberté professionnelle qu’elle confère au travailleur. Exercer selon son emploi de temps, choisir ses missions et négocier ses honoraires, c’est assez fascinant, mais quelle est la face cachée de l’activité en freelance. Découvrez les éléments à prendre en compte avant d’entamer sa carrière de freelance.

Vos motivations à devenir freelance

Avant toute chose, mettez en avant vos motivations, à devenir travailleur freelance. Est-ce que c’est le moyen parfait de tourner le dos aux employeurs capricieux, est-ce un choix de libertinage ou un besoin de matérialiser votre ambition ? Beaucoup de professionnels deviennent freelances par la force des choses ou juste pour devenir leur propre patron. Au-delà de ceci, il est préférable d’avoir une passion pour votre activité, l’esprit d’entrepreneuriat est préconisé pour la réussite d’une carrière en freelance ; ne devenez donc pas freelance pour échapper à une situation, mais par choix.

L’activité idéale

Le travail en freelance ne cesse de se développer et il est possible d’exercer plusieurs métiers sous cette forme. La concurrence va grandir à tel point que réussir une carrière en freelance même si vous avez les atouts nécessaires, demande des prérequis. Partez sur une bonne base en proposant une activité intéressante. Pour lancer votre carrière en freelance, vous pouvez choisir soit d’exercer votre métier actuel, pour lequel vous avez acquis des compétences depuis quelques années, ou alors rediriger votre carrière vers un secteur qui serait plus rentable en freelance. Le but est de mettre sur pieds une activité, non seulement épanouissante, mais aussi, et surtout florissante.

Le statut de votre entreprise

À ne surtout pas négliger, pensez à la forme juridique de votre entreprise, car elle est déterminante pour la gestion et l’administration. Les différents statuts sous lesquels vous pourriez créer votre entreprise :

Le statut de micro-entreprise : cette forme offre de nombreux avantages notamment une franchise de TVA, le droit au régime d’impôt libératoire. La comptabilité dans le cadre d’une micro-entreprise est également plus avantageuse avec une tenue des registres de recettes et livre d’achats.

L’entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) : c’est un choix malin dans la mesure où sous ce statut, vous fonctionnez comme une entreprise individuelle, tout en bénéficiant parallèlement de certains avantages que confère le statut d’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Seuls les biens investis dans votre entreprise entrent dans la déclaration préalable de l’activité, et sur la question fiscale, vous êtes sous le régime d’impôt sur les sociétés.

L’entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) : l’impôt sur le revenu est le régime de prédilection pour cette forme d’entreprise, mais vous avez la possibilité d’opter pour le régime d’impôt sur les sociétés. Ce statut vous permet d’exclure le montant de votre rémunération, de la base d’imposition en le constituant en charge déductible. L’avantage principal de ce statut social est que vous exercez en freelance, mais sous un statut de société avec un seul associé.

La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) : l’impôt sur les sociétés est la forme d’imposition du revenu d’une SASU. Contrairement à la forme précédente, votre rémunération est imposable.

Le portage salarial : c’est l’option qui fait de vous un entrepreneur et un salarié en même temps. Vous avez l’avantage de constituer une entreprise individuelle sans pour autant vous occuper de la gestion administrative. Le portage salarial vous permet également de bénéficier des avantages d’un salarié, mais le revenu de vos missions est partagé avec la société de portage salarial.

La prospection de vos services

Un freelance est avant tout un personnage multitâche, car vos compétences ne sont pas suffisantes pour vous permettre d’obtenir des missions. Vous devez être un bon commercial, c’est-à-dire savoir vendre vos services pour gagner des clients et vous faire connaitre. Élaborez préalablement un plan d’action pour le suivi de votre activité, comment allez-vous faire votre publicité. Répertoriez les réseaux professionnels efficaces, pensez à mettre sur pieds un site web, à créer des pages officielles au nom de votre entreprise sur les réseaux sociaux. Cette analyse a pour but de vous permettre d’entrevoir les différentes actions que vous devrez mener pour la réussite de votre activité en freelance.

Le financement de l’activité

Comment allez-vous parvenir à trouver un financement pour votre activité. Un travail en cours de démarrage n’est pas toujours rentable, il faut trouver le moyen de vous payer le temps que tout commence. Votre rémunération sera-t-elle couverte pendant le démarrage de l’activité ? Analysez toutes les alternatives et prenez des dispositions.

Une fois cette première analyse faite, estimer le revenu de votre activité, comment allez-vous fixer les tarifs et quel sera votre revenu moyen au bout de chaque mois ? Anticipez les périodes hautes et les périodes creuses afin de trouver le moyen de compenser pour garder un rythme de vie constant.

Voir aussi :