Quelles sont les compétences les plus recherchées dans le digital en 2019 ?

Nous sommes à l’ère du numérique. Le dire n’est plus une information, mais plutôt une évidence quand on s’en tient aux différentes tendances actuelles. Et pour conquérir cet immense marché du numérique, les entreprises sont plus ou moins contraintes de développer leurs stratégies en ce sens pour être en adéquation avec les habitudes des utilisateurs du web. Ce faisant, elles recrutent selon leur secteur et leurs objectifs, des professionnels spécialisés dans les métiers du digital. Lesquels sont les plus recherchés en 2019 ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir à travers une étude récente réalisée par le cabinet de recrutement Urban Linker.

Le Growth Hacker, l’inséparable des start-ups

S’il y a un professionnel dont les start-ups auront du mal à se séparer en 2019, c’est le Growth Hacker. Comment amener une entreprise naissante à croître rapidement et à connaître une ascension fulgurante en utilisant peu de moyens ? En résumé, c’est l’activité principale du GrowthHacker qui travaille constamment à mettre en place une stratégie de marketing digital adéquate pour propulser la start-up pour laquelle il travaille. Il s’appuie sur les cinq métriques que sont : Acquisition, Activation, Rétention, Revenus et Referral pour établir un processus automatique pouvant mettre sur orbite la start-up.

Le Growth Hacker junior touche entre 35 et 45 mille euros par an. Quand il réussit à réunir au moins 5 années d’expérience, il peut toucher environ soixante mille euros comme salaire.

Le Responsable Acquisition, l’ami des grandes sociétés

À l’instar du GrowthHacker pour les start-ups, le Responsable Acquisition est le professionnel dont ont besoin les grands groupes pour développer leurs activités. Son rôle auprès des grandes entreprises, c’est de faire usage des techniques de webmarketing pour accélérer la croissance de leurs différentes sources d’acquisition. Pour bien gagner sa vie, le Responsable acquisition a intérêt à davantage se spécialiser dans un domaine précis. En effet, plus il est reconnu pour son expertise dans son domaine, mieux il est payé. Un jeune responsable d’acquisition touchera entre 38 et 50 mille euros. Avec une expérience de 4 à 8 ans, il peut espérer toucher entre 50 et 60 mille euros et même au-delà de 70 mille euros.

Le Product Owner, le monsieur « Compétences »

Le Product Owner dans une entreprise est le professionnel chargé de la conception d’un service ou d’un produit.Il dispose pour ce faire de plusieurs compétences : développement, marketing, design, etc. C’est l’un des postes les plus en vue dans les entreprises ne réunissant qu’un personnel de 30 à 40 salariés. Pour l’occuper valablement, il est important d’avoir de l’expérience. Les profils les plus jeunes touchent entre 38 et 48 mille euros comme salaire par an. Pour les expérimentés d’au moins cinq années, le salaire annuel peut atteindre 65 000 euros.

Le Country Manager, un professionnel au service des sociétés internationales

Le rôle du Country Manager est d’assurer la direction d’une société dans un État donné. Il est au service d’une entreprise qui a une stature internationale. Quand une entreprise se lance dans une politique d’expansion à l’étranger, son rôle est de lui apporter son expertise en marketing et en action commerciale pour favoriser son implantation. Dès que le développement des activités de l’entreprise est lancé, il la dirige en assumant des responsabilités clés.

Le Country Manager ayant entre 3 et 5 années d’expérience pourra prétendre toucher une rémunération annuelle variant entre 45 et 60 mille euros. Il peut toutefois toucher environ 90 000 euros lorsqu’il a une expérience variant entre 5 et 8 ans. Sa rémunération peut même atteindre les 100 000 euros pour celui qui a plus de huit années d’expérience.

Le Business Developper, un chasseur de nouveaux clients

Pour toute entreprise qui souhaite constamment faire évoluer sa courbe de croissance, concernant son chiffre d’affaires, il est important pour elle de se donner les moyens de conquérir de nouveaux marchés. Et c’est à cette tâche que se consacre principalement le Business Developper pour le compte des entreprises pour lesquelles il travaille. Il développe la stratégie commerciale de l’entreprise dans le but d’augmenter son chiffre d’affaires en recherchant à son profit de nouveaux clients ou encore de nouveaux marchés.

Le jeune Business Developper touche une rémunération qui est entre 30 et 45 mille euros. Avec une expérience de 4 à 8 ans, il pourra prétendre toucher une rémunération de l’ordre de 45 à 60 000 euros. Pour une expérience qui se trouve au-delà des huit années, il pourra prétendre à une rémunération pouvant atteindre 90 000 euros.

Le portage salarial pour travailler en toute autonomie

Si vous êtes un expert du digital et que vous souhaitez travailler en toute autonomie, sachez qu’il y a une solution qui fait de plus en plus tendance : le portage salarial. Sa particularité, elle vous permet de travailler de façon autonome, mais en continuant à jouir pleinement de tous les avantages liés à la vie de salarié. Le portage salarial est une nouvelle forme d’emploi très recommandée pour les experts capables de rechercher et de trouver par eux-mêmes des missions. Le salarié porté, différemment de l’auto entrepreneur, par exemple, n’est pas assujetti à un plafond en ce qui concerne son chiffre d’affaires. Aussi, il n’a pas à gérer les charges administratives, comptables et fiscales touchant l’exercice de son activité. C’est la société de portage qui s’en charge.