Quand les handicapés se tournent vers le travail indépendant

Il peut y avoir un certain nombre de raisons pour lesquelles choisir de devenir travailleur indépendant lorsque l’on est handicapé peut être une très bonne option.

Vous avez peut-être une idée d’activité pour votre propre entreprise ?
En tant qu’handicapé, vous pouvez travailler dans un environnement que vous pouvez adapter à vos besoins et suivant l’activité, travailler chez soi. Pour ces raisons, le travail indépendant peut être le meilleur moyen de trouver un emploi autour de vos compétences.

La création de votre propre entreprise peut sembler décourageante et difficile, mais elle peut aussi être très enrichissante et certaines organisations comme les sociétés de portage peuvent offrir de l’aide, des conseils et un soutien. Aujourd’hui, le portage salarial peut offrir cet accompagnement et diminuer tous les risques liés à l’installation.

Le travail indépendant adapté aux personnes handicapées

Si de plus en plus de travailleurs handicapés prennent le chemin du statut indépendant, il n’est pas pour autant facile de sauter le pas. En fonction du handicap, les difficultés ne sont pas les mêmes. Mais pour tous ceux qui voudraient se tourner vers une activité intellectuelle (cérateur de site web, consultant, rédacteurs web), choisir le statut freelance semble être une bonne alternative.

Avec ce genre de métiers, il est possible de faire du télétravail et donc de concevoir son activité professionnelle à la maison.

Chaque année, les travailleurs handicapés sont plus de trois mille à se tourner vers l’indépendance. Toujours dans les chiffres, les prestations dites intellectuelles occupent environ 40% du travail handicapé indépendant.
Les personnes présentant certains types de déficiences peuvent également bénéficier de régimes de travail plus flexibles.

Il est possible de trouver du travail à temps partiel ou en partage d’emploi. Si vous choisissez de devenir indépendant en portage salarial, alors de nombreux avantages vont s’offrir à vous. De plus cela peut vous permettre de tester votre projet d’installation sans risque.

La société de portage devient votre partenaire

Tout d’abord, comment fonctionne le portage salarial, encore peu connu en France malgré son essor ?

Il faut au préalable considérer qu’il y a trois parties au lieu de deux avec le portage salarial. Il y a vous (le salarié porté), la société de portage (Cegelem) et enfin le client. La société de portage est une passerelle entre vous et votre client. Bien que ce soit l’indépendant qui négocie le marché avec le client, le contrat sera établi entre le client et la société de portage.

Dès que l’entreprise de portage aura perçu le paiement de la facture, elle établira une fiche de paie au freelance et le rémunérera.

En tant que travailleur handicapé indépendant sous le statut du portage salarial, vous pourrez alors bénéficier complètement de toutes garanties d’un salarié tout en n’en n’étant pas un ! La société de portage vous offre la possibilité de déléguer votre gestion administrative, vous attribut un conseiller en portage salarial et un accompagnement personnalisé (voir liste en fin d’article*). De plus les taux de gestion proposés sont de l’ordre de 4% de votre chiffre d’affaire, ce qui est peu au vu du gain de temps obtenu.

S’installer en tant qu’indépendant sans risque

Concrètement, en étant salarié porté, vous cotiserez comme un salarié classique. Cela vous donne donc droit à l’assurance vieillesse, à l’assurance maladie ou encore au chômage.
Ce sont là des garanties qui n’existent pas lorsque l’on est travailleur indépendant de façon classique.

En outre, il faut prendre en compte que la société de portage va vous aider à chercher (et trouver) des clients et donc des contrats. Un conseiller dédié vous est alloué et vous pouvez communiquez avec lui à distance. La société de portage peut vous aider, dans le cas d’une installation, à faire une étude de marché, à tester la viabilité de votre projet sans prendre le moindre risque. Enfin, en vous délestant de la gestion administrative de votre activité (URSSAF, déclarations fiscales…), elle vous permet de ne vous occuper que de votre métier.

Le travailleur indépendant handicapé mieux reconnu aujourd’hui

Les entreprises de plus de 20 salariés ont l’obligation d’embaucher des travailleurs handicapés.

Mais jusqu’ici, les entreprises qui faisaient appel à des travailleurs handicapés indépendants ne pouvaient pas les comptabiliser dans leurs Unités bénéficiaires (UB).

Depuis 2016, un nouveau décret est passé, permettant à ces entreprises de comptabiliser ces types d’emploi. Pour tous les travailleurs handicapés qui ont eu le courage de devenir indépendant, c’est une juste récompense. Ainsi, ils voient aussi leurs chances de signer des contrats avec les entreprises de plus de 20 salariés accrues. Une avancée significative pour tous les travailleurs handicapés qui souhaitent se diriger vers le travail indépendant.

* Avantage du statut de salarié en bénéficiant de toute la protection sociale / pas de gestion administrative à faire / taux de gestion avantageux / possibilité d’étalement de la rémunération / accompagnement avec un conseiller / accompagnement à l’installation / possibilité de déduire ses frais professionnels…