Les cadres français ont une perception assez unique du CDI et du travail indépendant. Les Français semblent de plus en plus s’intéresser au statut d’entrepreneur. Et ceux qui se lancent profitent d’une image positive aux yeux des cadres et des travailleurs français en règle générale. En quoi le portage salarial est-il une réponse aux problématiques des cadres ? 

L’indépendant profite d’une image positive auprès des cadres 

Aujourd’hui, on considère que plus de huit cadres sur dix ont une vision positive du travail indépendant, en portage salarial ou non. De plus, deux tiers des cadres considèrent l’autonomie comme un critère important au travail. Et pour près de 75 % d’entre eux, la norme du travail en France ne sera bientôt plus le CDI… C’est le travail indépendant qui semble bien parti pour prendre le relais et devenir la norme en France. 

Depuis plusieurs années, le travail indépendant gagne du terrain. Le télétravail a par exemple séduit des dizaines de milliers de travailleurs français en quête d’autonomie. Les entreprises digitalisent leurs systèmes et recherchent des solutions plus flexibles à leurs besoins. Recourir aux travailleurs indépendants est une solution que les entreprises n’hésitent plus à envisager pour économiser des frais, et bénéficier d’un haut niveau d’expertise de manière ponctuelle. 

Le travail indépendant rencontre encore des freins 

Pourtant, malgré ces chiffres encourageants, bon nombre de travailleurs intéressés par l’entrepreneuriat hésitent à se lancer. Ils rencontrent plusieurs freins tels que le manque d’accompagnement, la complexité administrative, la crainte de perdre les avantages du statut de salarié… De plus, celles et ceux qui se lancent dans l’aventure entrepreneuriale sont nombreux à abandonner. En effet, la moitié des entreprises françaises ferment dans les cinq ans qui suivent leur création. Se lancer dans la création d’une entreprise est une démarche professionnelle qui comporte un certain nombre de risques. Des risques pour lesquels tous les cadres ne sont pas encore prêts à s’engager. Ainsi, malgré l’image positive dont profitent les indépendants qui réussissent, beaucoup hésitent et renoncent à suivre cette voie professionnelle très prometteuse. 

Le portage salarial comme réponse aux problématiques des cadres 

L’entrepreneuriat soulève des enjeux divers et conséquents. Pourtant, il existe déjà des solutions alternatives permettant de passer outre un grand nombre de ces freins. Le portage salarial en est le parfait exemple. À mi-chemin entre le salariat et l’entrepreneuriat, il ouvre différentes portes. 

Le portage salarial permet de cumuler un certain nombre de services et d’avantages. Parmi eux, on retrouve l’accompagnement et l’accès aux formations ainsi que la possibilité de facturer sans limites de chiffre d’affaires. D’autre part, il faut préciser qu’en tant que salarié porté, vous conservez tous les avantages du statut de salarié. Enfin, vous bénéficiez d’une prise en charge totale des parties fiscales, juridiques, administratives et comptables de votre activité. 

Ainsi, le portage salarial est une réponse adaptée à la plupart des freins rencontrés par les personnes qui souhaitent se lancer dans le travail indépendant sans risque. Cadres et autres travailleurs peuvent tout à fait profiter de ce statut pour mettre à profit leurs compétences. Et tirer enfin le meilleur parti de leur savoir-faire.