Comprendre le Portage salarial

Aujourd’hui, ni le salariat ni l’entrepreneuriat ne parviennent à combler les travailleurs épris d’indépendance et d’autonomie dans leurs attentes et besoins. Dans ce contexte, beaucoup sont à la quête d’une catégorie professionnelle plus bénéfique. Le portage salarial, en avez-vous déjà entendu parler ? Cette option est aujourd’hui la tendance. Dans cet article, on vous explique tout sur ce terme.

Fonctionnement du portage salarial

Le portage salarial qui emprunte aussi bien au domaine du salariat qu’à l’activité d’entrepreneuriat offre un mode de fonctionnement simplifié avec seulement la présence de trois (3) acteurs : le client, qui peut être une personne morale (entreprise, administration…) demandant un service, le « porté », un professionnel effectuant une mission pour le compte d’entreprise et la société qui fait du portage salarial. Cette dernière fait de l’intermédiation entre les deux premiers acteurs. C’est à elle que revient également la charge d’évacuer tous les actes administratifs en lieu et place du porté. Elle facture les interventions, récupère les honoraires payés par les clients qu’elle reverse en guise de salaire au travailleur en portage, après avoir enlevé une commission et les charges sociales. Quel est donc le but que poursuit le portage salarial ?

But du portage salarial

Le portage salarial repose sur un principe aussi bien simple que bénéfique pour les parties bénéficiaires : présenter à un freelance une aubaine d’offrir des prestations intellectuelles à une entreprise et lui permettre de jouir du titre de salarié, tout en profitant de ses honoraires. Il contribue à l’autonomie professionnelle et financière des autoentrepreneurs. Le portage salarial est donc une solution aux nombreux avantages. Entre autres, il garantit la sécurité financière et minimise les risques.

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial a tout d’un véritable fonds de commerce. Il présente d’énormes avantages et est ouvert à tous (jeunes diplômés, retraités, artistes, consultants…) Il s’agit d’abord d’un allègement des tracasseries administratives faisant gagner un énorme temps au porté. Il n’est pas conditionné par la création de sa société. Il n’a donc pas à appréhender les éventuelles dépenses liées au montage de sa propre société. Il est salarié d’une société de portage et peut entamer son travail dès que son engagement est pris en compte auprès de cette dernière. Par ailleurs, le porté bénéficie de la protection du salarié. En sus, d’être indépendant, il est protégé ! Il jouit en effet de la protection sociale et bénéficie d’une assurance citoyenne. Le portage salarial permet d’apprécier et de valoriser ses capacités à s’engager librement sur le chemin de la création d’entreprise. Cette situation permet fortement d’arrondir les fins de mois. L’exigence de compte rendu au supérieur hiérarchique n’existe plus. Le porté choisit les personnes avec qui il souhaite travailler et la manière dont il doit conduire son travail. Il a l’impérieux devoir de réaliser des activités pour pouvoir intéresser la société de portage. Outre cela, il n’est tenu par aucune autre contrainte. Il gère à loisir son temps. Le consultant, en portage salarial, s’affaire exclusivement à la réalisation de ses missions. Il n’est donc pas sur plusieurs fronts. Le mécanisme du portage salarial offre des ouvertures très intéressantes au porté, lesquelles ouvertures lui permettront sans aucun doute, d’apprécier le marché ainsi que ses différentes subjectivités. Le porté ne doit éprouver aucune crainte de se retrouver au chômage. L’assurance à laquelle il a consenti en assure la gestion. Si les opportunités tardent à venir, le porté est soulagé de se voir aider en raison des efforts de travail préconsentis. De plus, il lui revient de repérer lui-même les différents domaines dans lesquels il souhaite opérer, ainsi que la société qui le portera.En portage salarial, on peut gagner des droits à la formation et accéder à des modules ciblés pour apprendre à développer son activité d’indépendant et à élever son chiffre d’affaires. Une société de portage salarial devient donc un véritable incubateur de talents. Comment devient-on alors un salarié porté ?

Les conditions pour faire du portage salarial

Les conditions pour devenir salarié porté sont simples. La première qualité inhérente au portage salarial est de nourrir de fortes motivations et s’engager résolument à être indépendant. Il faut également jouir d’un certain nombre de qualifications requises pour mieux accomplir les missions ou les activités liées à votre contrat, se montrer capable au regard des diverses solutions envisagées de suggérer et de fixer des tarifs conséquents.