Portage salarial international : osez l’aventure

Pour beaucoup de travailleurs, décrocher un poste à l’étranger est perçu comme quelque chose d’incontournable pour booster la carrière professionnelle. Tandis que les possibilités se font assez rares et particulièrement sélectives, l’option du portage salarial n’est pas inenvisageable. Cet article vous fournit plus amples informations sur le portage salarial international.

Portage salarial : un tremplin pour la carrière professionnelle

Travailler dans un pays étranger est une excellente manière de booster sa carrière, surtout si ce dernier est classé parmi les plus grandes puissances économiques mondiales. Même s’il est vrai que vous devrez faire preuve de détermination, de courage et d’audace pour envisager un voyage à l’étranger, le portage salarial vous offre certaines garanties que vous ne devez pas négliger. En effet, il n’est pas facile de sortir de  sa zone de confort, de s’éloigner de sa famille et de ses amis pour tenter une aventure aussi importante à l’étranger.

Si vous faites ce choix, votre quotidien, votre entourage et vos habitudes connaîtront un changement sans pareil. C’est pour cette raison que c’est une décision qui doit être véritablement mûrie à l’avance. Vous devez en étudier tous les contours, car ce n’est qu’ainsi que vous réussirez à accepter les changements à venir.

Toutefois, il faudrait aussi voir les points positifs. Entamer un projet à l’étranger peut être une occasion en or pour apprendre une nouvelle langue et pour rencontrer de nouvelles personnes. Si la nature a fait de vous une personne d’assez  timide et réservée, cette aventure n’en sera que plus bénéfique pour que vous puissiez vous ouvrir aux autres.

En plus, effectuer des missions professionnelles hors de votre pays peut s’avérer riche en enseignements et en découvertes aussi bien sur le plan culinaire que culturel.

Portage salarial : détachement ou expatriation quelle méthode choisir ?

Le portage salarial international est une option qui pourrait présenter d’énormes avantages. Mais quelles sont les formalités administratives qui entourent cette démarche ? Est-il préférable d’opter pour un détachement total ou alors pour l’expatriation ? Tout dépend du projet que vous souhaitez développer dans le pays dans lequel vous vous installerez. De ce fait, deux types de contrats sont envisageables.

Le détachement

Cette forme de contrat est très souvent utilisée pour les expéditions de courte durée.  Il ne peut durer que 24 mois tout au plus pour les contrats ordinaires et aller jusqu’à 6 ans pour les détachements jugés exceptionnels.

Dans le cas d’un détachement, le salarié porté restera soumis à la législation en vigueur en France. De ce fait, il pourra conserver sa protection sociale ainsi que son assurance chômage et sa pension retraite.

L’expatriation

Cette option est en général envisagée dans le cadre des missions d’une durée plus longue. Si vous avez une préférence pour cette solution, sachez que votre contrat français sera immédiatement rompu pour laisser place au contrat de votre pays d’accueil. Ainsi, vous n’aurez plus aucun lien avec votre pays d’origine. Mais bien que vous ayez la possibilité de souscrire à la caisse des allocations pour citoyens français, vous cotiserez de préférence pour le pays d’accueil.

Vous devez savoir que si vous vous allez dans un pays de l’Union européenne, il existe des accords pour faire valoir vos cotisations retraite et chômage une fois de retour en France si toutefois vous y songez.

Le portage salarial international est une option pour les salariés français qui souhaitent s’installer  et travailler à l’étranger. De ce fait, deux types de contrats sont proposés en fonction des ambitions de chacun. Le choix du type de contrat se différera d’une personne à l’autre.

Que devez-vous prendre en compte pour bien planifier votre départ ?

La planification d’un voyage pour l’étranger demande une préparation à tous les niveaux. Que vous ayez opté pour un détachement ou une expatriation, vous devez étudier tous les aspects à prendre en compte lors de la négociation de votre nouveau contrat. Et donc vous devez tenir compte :

  • Des formalités d’immigration : en fonction des pays, mais cela peut varier. Tandis que certains exigent l’obtention d’un visa de séjour ou d’immigration, d’autres par contre demandent d’avoir un sponsor avant de se voir délivrer un permis de travail.
  • Le salaire et les primes : le salaire doit être fixé en fonction de la mission réalisée. Cependant, il devra prendre en compte les primes d’expatriation, du coût de vie, des avantages en nature, etc.
  • La couverture sociale et pension retraite : comme mentionné dans les lignes précédentes, il est possible de cotiser pour le compte des caisses françaises même en étant à l’étranger. Vous devrez prendre en compte cet aspect.
  • Famille et logement : la négociation de votre contrat devra tenir compte de votre situation personnelle. De plus, certaines indemnités peuvent être prévues pour le logement, mais suivant le pays.