Loyers impayés et CDI en période d’essai

La plupart des contrat CDI commence par une période d’essai de quelques mois, empêchant ainsi le professionnel de trouver un logement adapté à son besoin et développant le risque des loyers impayés.

Vous venez juste de décrocher un CDI ? Votre CDI commence par une période d’essai, pouvant être recouvrable ? La période d’essai d’un CDI représente une situation professionnelle instable, aussi un problème si vous souhaitez louer un bien immobilier. En effet, plusieurs agences de location refusent de louer des biens immobiliers à tous ceux qui sont en période d’essai en CDI.

Nombreux sont ceux qui font face à des problèmes de loyers impayés. Une telle situation exige des mesures permettant de renforcer sa situation.

  • Quelles sont les mesures à adopter en tant que locataire en CDI avec période d’essai ?

Le droit immobilier est souvent en faveur des locataires, c’est pour cette raison que certains propriétaires exigent une assurance pour les couvrir en cas de loyers impayés. Les assurances immobilières permettent d’assurer le logement.

Bien qu’il ne soit plus possible de souscrire à la Garantie des risques locatifs, les salariés en situation professionnelle précaire, peuvent choisir le Visa pour Logement et l’Emploi. Un nouveau dispositif permettant de couvrir les impayés de loyers tout au long des 3 premières années !

Ce mécanisme facilite beaucoup l’accès au logement par tous les salariés en CDD ou en CDI avec une période d’essai. Le Visa pour le logement et l’Emploi permet aussi de sécuriser les bailleurs en cas de détérioration des biens immobilières ou en cas de loyers impayés.

Il est également possible de choisir la GLI (garantie des loyers impayés). Par contre, cette solution exige des garanties solides (cautions, revenus mensuels au moins trois fois supérieurs au loyer).

  • En ce qui concerne les propriétaires

En tant que propriétaire ayant choisie un locataire en en situation professionnelle instable, vous devez respecter plusieurs obligations pour pouvoir profiter des indemnisations de la part de l’assurance pour les loyers impayés. Dans ce cas, votre contrat de bail doit toujours être conforme et respectant la législation en vigueur. Vous devez également avertir les locataires et les informer qu’ils doivent payer chaque mois.