L’indépendant : une personne autonome !

Comme nous l’avons indiqué plus haut, l’indépendant est une personne qui travaille entièrement pour son compte. Ce type de métier est associé non seulement à une certaine autonomie, mais implique également le fait qu’il soit polyvalent. Car il gère toutes les tâches de l’entreprise. Tous les privilèges dont l’indépendant jouit ne l’excluent pas de partenariat avec les autres entreprises. Il a la possibilité de déléguer des tâches s’il possède des employés. Le travailleur indépendant ne devrait pas être confondu au travailleur freelance dans le sens où la qualification de freelance est associée à l’accomplissement d’une prestation précise.

 Le statut d’un indépendant : quelle implication ?

Devenir indépendant ne se construit pas du jour au lendemain. Il faudra respecter un certain nombre d’étapes pour être légalement reconnu comme tel. Premièrement, il faudra avoir une idée bien définie du projet à mettre sur pied (de quoi s’agit-il et pour quel type de consommateurs le projet existe). Ensuite, le futur indépendant devra faire une étude approfondie du marché dans lequel il veut s’implanter. À ce niveau, il devra identifier ses concurrents, déterminer la part de marché de chacun et rechercher les tendances des consommateurs. L’étape d’après consiste à une évaluation financière et matérielle. Par exemple, pour les équipements prévus il devra faire une démarche auprès des fournisseurs. En fonction des caractéristiques prédéfinies, des prix proposés et des délais de livraison, il pourra faire le choix qui lui semble optimal. Étant donné qu’un projet ne peut être réalisé sans financement, le futur indépendant est appelé à rechercher d’autres projets (prêt bancaire, investisseur particulier, aides publiques, aides fiscales). Le choix de la forme juridique et du régime fiscal fait également partie de la démarche pour devenir indépendant. Remplir les formalités d’immatriculation marque la clôture du processus pour obtenir le statut d’indépendant.

Quelle profession pour un indépendant ?

Le statut d’indépendant est ouvert à de nombreux secteurs d’activités. C’est l’un des avantages de ce métier. Et comme toute profession, le statut d’indépendant est encadré par un régime fiscal et social bien défini. Concernant le régime social, le travailleur indépendant doit au même titre qu’un salarié, participer aux cotisations sociales. Il jouit de l’assurance maladie, de l’assurance maternité, de l’assurance retraite, des allocations en cas de chômage, des pensions pour le conjoint et bien d’autres. Veuillez noter que le choix du régime fiscal est fonction du statut juridique. Ce statut repose sur la volonté de l’indépendant qui souhaite devenir soit un créateur d’entreprise, soit travailler en portage salarial comme salarié porté. L’indépendant a le choix entre deux formes de régimes sociaux à savoir la micro-entreprise et le régime simplifié. Parmi ces régimes, le régime simplifié est le seul qui permet de calculer et de récupérer la TVA des dépenses effectuées. Dans les micro-entreprises, les prévisions pour le chiffre d’affaires vont à moins de 27 000 euros.

Quels sont les avantages et inconvénients du travail en indépendance ?

Le statut d’indépendante offre une liberté de gestion, et cela se manifeste dans tous les aspects du fonctionnement, depuis la prospection des clients jusqu’à la réalisation de la prestation. L’indépendant est libre d’organiser ses activités, de sélectionner des clients et même le lieu de travail. Car il ne reçoit aucune contrainte de qui que ce soit. Il peut décider d’avoir un bureau à domicile ou dans un cadre plus conventionnel. Avec le statut d’indépendant, les dépenses sur la gestion financière sont réduites. Concernant la rémunération, l’indépendant a cet avantage de négocier lui-même les contrats et d’en tirer les bénéfices. Parfois, il a un revenu bien plus élevé que celui d’un salarié. Bien que cette autonomie soit profitable et alléchante, elle pourra devenir source de mauvaise gestion de l’entreprise si l’indépendant n’est pas assez organisé. En plus de cela, devoir assumer les activités tout seul n’est pas une chose facile. L’indépendant pourra au cours de ses activités, rencontrer des difficultés sur les domaines qui ne relèvent pas de ses compétences. D’où la nécessité de recourir à des profils qui reflètent les différents services de son entreprise.

Quel rapport existe-t-il entre le statut d’indépendant et le portage salarial ?

Le statut d’indépendant donne divers choix de carrière parmi lesquels le portage salarial. Le portage salarial vient donner 3 options pour un indépendant à savoir être consultant porté, travailler comme salarié porté ou cumuler les deux statuts. Le consultant peut décider de travailler seul et d’assurer toutes les fonctions associées à l’activité professionnelle qu’il exerce. Tout comme il peut choisir de recruter des salariés portés pour rechercher des clients. Le salarié porté qui est à la base un indépendant a la possibilité d’avoir un salaire à travers cette collaboration et bénéficier des couvertures sociales comme le salarié d’une entreprise classique. Quelqu’un soit le type de travail, il conserve son indépendance.