Les salariés « boomerang » qui reviennent chez leur ancien employeur ont-ils raison ?

Il peut arriver que l’on veuille mettre fin à sa présence au sein d’une entreprise. Les raisons de départ peuvent être diverses et nombreuses. Lorsque par la suite on décide de revenir chez son ancien employeur cette décision est souvent considérée comme un aveu d’échec. Qu’est-ce qui peut donc justifier qu’un employé qui a choisi de partir revienne dans une entreprise ? Les salariés qui partent d’une entreprise ont-ils raison de revenir ?

Pourquoi un salarié peut-il vouloir partir de son employeur

D’emblée, plusieurs raisons pourraient justifier un départ de chez un employeur. Le départ est toujours un moment difficile aussi bien pour la structure qui emploie que pour l’employé. En quête d’épanouissement, le salarié peut éprouver le besoin de trouver un mieux-être dans son emploi. Les conditions de travail, la rémunération, le climat social sont autant de raisons qui peuvent pousser un employé à partir d’une entreprise. Parfois également, la volonté de se reconvertir ou de se lancer dans de nouvelles affaires peut motiver l’employé à partir de son entreprise. Mais quelle que soit la raison pour laquelle on part d’une entreprise, la possibilité de revenir est réelle comme le montrent de récents sondages.

Bien partir pour pouvoir revenir

En partant d’une entreprise, il est important de laisser derrière soi une bonne impression. Cela peut grandement contribuer à faciliter votre retour si d’aventure vous deviez le faire. Prenez donc en compte cet aspect lorsque vous décidez de quitter votre emploi.Cela doit se passer dans des circonstances de courtoisie avec le moins d’éclats possible. Il est toujours avantageux de garder de bonnes relations avec son ancien employeur. Dans la recherche de l’emploi, un employeur peut vous demander vos références professionnelles passées. C’est entre autres auprès de vos anciens superviseurs et vos employeurs que vous devrez chercher ces références. Un comportement exemplaire dans l’entreprise que vous quittez peut être l’une des meilleures publicités que vous ferez à votre carrière. Cela vous aidera sans doute à la fois pour votre nouvelle vie professionnelle et au cas où l’occasion se présente de retourner chez votre ancien employeur.

Revenir chez son ancien employeur, une solution possible après un départ

Même si le taux de chômage au premier trimestre 2019 est à son niveau le plus bas depuis plus de 10 ans en France, trouver un travail qui vous convienne peut s’avérer une mission difficile.Aucune loi n’interdit un retour chez votre ancien employeur après votre départ. Vous pouvez donc profiter de cette situation pour retrouver un emploi chez votre ancien employeur, à condition bien sûr, d’avoir gardé de bonnes relations et que le poste soit toujours disponible. Face à la difficulté de trouver un emploi, retourner chez votre ancien employeur peut être une solution. Ne rejetez absolument pas l’idée d’y retourner. Cette trajectoire boomerang ne doit pas être une cause de malaise, mais plutôt une expérience qui vous édifiera

À quoi s’attendre quand on revient chez son ancien employeur ?

Lorsque vous avez choisi de retourner chez votre ancien employeur, il faut savoir qu’il existe deux possibilités si vous devez être intégré à nouveau aux équipes. La première est que vous regagniez le poste que vous avez occupé par le passé s’il est encore disponible et si l’employeur le veut. Dans ce cas, retrouver vos marques sera un peu plus aisé, surtout si le personnel que vous trouvez est le même qu’à votre départ. L’autre option est que vous reveniez et occupez un poste différent de celui que vous aviez par le passé. L’intégration peut être un peu plus difficile dans ce cas, car il vous faudra trouver de nouveaux repères. Quoi qu’il en soit, un retour chez un ancien employeur constitue un nouveau départ. En effet, cela est en soi une nouvelle embauche, et donc la renégociation des conditions de travail. Et il n’est pas toujours assuré que celles-ci seront pareilles à celles que vous aviez laissées.

Égalité de traitement entre salariés boomerang et les autres ?

La loi est claire et formelle à ce sujet : la discrimination ne doit pas être une base pour le traitement des salariés en entreprise. Si les entreprises sont des structures qui encadrent le personnel, elles fonctionnent sur des lois que l’on peut qualifier d’objectives et qui gouvernent les décisions prises. Les employés boomerang ont donc les mêmes droits que les employés restés « fidèles ». En pratique, cela signifie que si un poste comporte des avantages, peu importe qu’il soit occupé par un employé maison ou un employé boomerang, ces avantages s’appliquent invariablement à la personne. Ainsi, il est abusif pour un employeur de vous accepter à nouveau dans son entreprise et de faire des discriminations de traitement entre vous et les autres employés.