Les honoraires en portage salarial : que faut-il savoir ?

En portage salarial, les honoraires servent de base de calcul du salaire du consultant porté. Dès lors, le consultant ou le salarié porté doit prendre le soin de bien déterminer le montant de ses honoraires en fonction du type de prestation à réaliser. C’est une opération qui demande une analyse approfondie et une étude de l’ensemble des ressources qui seront affectées à la réalisation de la prestation. Le consultant devra également être logique dans la détermination du coût de ses honoraires. Il pourra aussi ajouter une plus-value liée à la qualité de ses offres ou de l’image de son entreprise.

Comment bien déterminer les honoraires ?

Si le consultant souhaite avoir une meilleure piste pour bien déterminer ses honoraires, il doit procéder de la manière suivante :

  • Faire une étude de marché : selon le type de prestation qu’il souhaite proposer, il doit rechercher les différents prix proposés par d’autres prestataires. Il doit comparer les différents prix présents sur le marché pour trouver son juste milieu.
  • Étudier la concurrence : le salarié porté doit comparer les prix de plusieurs autres prestataires. Il pourra par exemple se rendre en ligne et faire des demandes de devis pour avoir une idée plus claire de prix. Il pourra aussi visiter les offres en ligne ou les sites professionnels.
  • Donner un prix qui correspond au budget du client : c’est une étape qui est loin d’être facile, lorsqu’on sait à quel point certains clients proposent des tarifs bas et ensuite vient la peur de perdre le marché. De même, le consultant doit éviter de donner des tarifs excessifs. Il peut par exemple demander une fourchette estimative au client.
  • Analyser les charges : la détermination des honoraires doit également se faire compte tenu des charges sociales. En fixant le tarif de ses prestations, le salarié porté doit inclure ces charges pour ne pas se retrouver à faire d’énormes dépenses et travailler à perte.
  • Mettre en avant ses compétences et son expertise : c’est un point très important dans la détermination du coût des prestations. Le consultant doit faire valoir ses performances pour la réalisation des prestations. C’est justement à ce niveau que le consultant doit rehausser ses capacités, lesquelles devront influencer le tarif des services qu’il propose au client.
  • Apporter une justification au tarif proposé : chaque fois que le salarié porté donne un tarif au client, il doit expliquer pourquoi il faut un tel montant pour la réalisation de la prestation, avec des exemples à l’appui.
  • Rester convaincant sur ses tarifs : surtout, le salarié porté ne doit pas se laisser influencer par le client. Il doit rester ferme sur le tarif qu’il propose s’il juge que le montant est convenable. S’il hésite, il va perdre toute confiance de la part du client. Il doit rester confiant et rassurant.

Veuillez noter que le salarié porté doit déterminer le taux journalier d’honoraire. Il s’agit en fait de la rémunération journalière des prestations à réaliser.

Comment obtenir le taux d’honoraire journalier ?

Pour obtenir le taux d’honoraire journalier, le consultant doit commencer par ressortir la masse salariale annuelle, le chiffre d’affaires à réaliser et le prix d’une journée de travail. La masse salariale est constituée du salaire brut, des congés payés, 5 % des indemnités clientèle et les charges patronales. Le chiffre d’affaires devra intégrer les frais de fonctionnement et les frais de gestion. Ici, il est à noter que le salarié porté ne travaille pas tous les jours comme un salarié classique. Il doit émettre cette hypothèse pour recouvrer le nombre de jours qui représentent les gains manqués. Quant au prix de la journée, seul le salarié porté devra se fixer un tarif.

Par ailleurs, le taux d’honoraire peut varier en fonction de la nature de la mission à accomplir, de la durée de la mission et du temps de la mission. S’il s’agit d’une mission qui demande une expertise particulière, le taux d’honoraire sera conséquent. Plus la tâche est spécifique et complexe, plus le tarif va grandissant.

Pour ce qui est de la durée de la mission, plus elle est longue, plus le taux d’honoraire journalier sera bas. Par exemple, si la mission s’étend sur une période d’un an, il est clair que le client ne pourra pas payer une forte somme par jour. Puisque le salarié porté pourra accumuler des bénéfices sur une longue période. Cependant, il peut y avoir des cas exceptionnels. De plus, veuillez noter que le taux d’honoraire peut s’ajuster si la mission est courte ou requiert l’exécution de plusieurs tâches.

Voir aussi :