Les contraintes de l’entreprise individuelle et l’alternative du portage salarial

Se lancer à son propre compte est une solution qui offre au travailleur une liberté professionnelle et une opportunité de mieux planifier sa vie personnelle. Cependant,la mise sur pied d’une entreprise personnelle peut s’avérer plus contraignante qu’il ne parait ; d’où l’alternative du portage salarial pour mieux démarrer son activité.

Les contraintes de l’entreprise individuelle

La création d’une entreprise individuelle s’accompagne toujours de nombreuses formalités dont le but est de légaliser le statut. Un professionnel qui souhaite se lancer à son propre compte doit avant tout être téméraire, même si ce n’est pas toujours facile de joindre les deux bouts avec une activité qui évolue en dents de scie.

Sur les plans administratif et fiscal

La mise sur pied d’une entreprise personnelle requiert une déclaration préalable de l’activité auprès des services administratifs. Par la suite, il faut choisir un régime fiscal d’imposition. Ce choix ne se fait pas au hasard, car la finalité est de tirer profit. Alors, allez-vous opter pour l’impôt sur les sociétés ou l’impôt sur le revenu ? Le régime de la TVA sera aussi un choix important. Couplé à ces formalités, le statut social du dirigeant doit être clairement spécifié. Pour remplir toutes ces conditions, il faut solliciter l’accompagnement d’un professionnel de la question, dont les services seront rémunérés.

Sur le plan financier

Les dépenses quotidiennes s’accompagnent d’obligations financières dont vous ne saurez décliner votre responsabilité.Le fonctionnement de votre activité ne peut se faire sans l’intervention de professionnels dont la rémunération peut s’avérer onéreuse. De plus, les charges administratives et sociales générées mensuellement ou par trimestre doivent être impérativement couvertes. Les prestations offertes par l’entreprise individuelle peuvent durer des mois, cependant, le paiement s’effectue à la livraison du travail, rendant ainsi défectible le côté financier. Pendant cette période l’entreprise doit fonctionner (règlement des charges et rémunération personnelle), c’est en raison de cette difficulté que certains entrepreneurs font recours à des prêts qui leur permettent de maintenir le financement de leur besoin.

Sur le plan juridique

Entreprendre, c’est oser, et oser suppose entrer dans l’engrenage des formalités juridiques. L’aspect juridique est donc l’une des contraintes liées à l’entreprise individuelle.Il vous appartient de choisir la forme juridique de l’entreprise SARL, SAS. Il faut rédiger les statuts de l’entreprise, faire appel à des co-contractants en cas de besoin et conclure avec eux des contrats. De même, l’acquisition d’un marché s’accompagne d’un contrat commercial et à chaque fois vous devez faire appel à un professionnel pour limiter le risque de vous tromper. En somme, les formalités juridiques, en plus d’être contraignantes, peuvent entraîner des frais élevés.

Sur le plan matériel

Le statut d’entrepreneur vous retranche les avantages d’un salarié à savoir la sécurité sociale, sanitaire et toutes les autres cotisations inhérentes. Vous êtes donc plus exposés et en plus de cela, vous êtes confronté à de nombreuses obligations matérielles. Votre entreprise doit disposer d’un siège et de toutes les infrastructures nécessaires : bureaux et matériel de travail. L’entreprise personnelle requiert une grande disponibilité et d’énormes sacrifices, au détriment de l’aspect personnel de la vie.

Le portage salarial : alternative à l’auto-entrepreneuriat

Le portage salarial est une forme de travail qui confère à l’entrepreneur le statut de salarié lui permettant non seulement d’échapper aux contraintes professionnelles, mais aussi de bénéficier des avantages d’un salarié. Le statut de salarié porté vous offre de nombreux avantages.

Vous disposez de temps pour vous occuper de votre carnet d’adresses et vous construire une clientèle solide. Allégé des formalités stressantes et absorbantes de l’activité personnelle, le salarié porté consacre plus de temps à mûrir son activité. Il a le privilège d’être maître de son activité sans toutefois être responsables des obligations que cela entraîne. La société de portage se charge de conclure les contrats et de remplir les documents qui lient le salarié porté et ses clients.

L’entrepreneur peut également se servir de la phase de portage salarial comme un pont lui permettant d’implémenter son activité indépendante avant de se lancer définitivement à son propre compte. Les avantages que lui confère le statut de salarié seront une aubaine pour lui en ce sens qu’il prend des risques, recherche des clients, se crée une visibilité, sans pour autant craindre un éventuel dépôt de bilan.

Les charges sociales et administratives sont également gérées par l’entreprise de portage salarial laissant ainsi le temps au salarié de jouir de l’aspect ludique de son activité.

Le portage salarial doit-il être perçu comme une solution temporaire ?

Le portage salarial permet au professionnel désireux de devenir entrepreneur de poser les jalons de son activité. Pour tirer profit de cette situation, le salarié porté peut se consacrer à établir la solidité de son activité en profitant des facilités offertes par le portage salarial. Il est plus judicieux de voir en cette formule une passerelle pour atteindre son objectif.