Réussir sa carrière en tant que consultant indépendant passe par adopter plusieurs attitudes gagnantes. Nous allons découvrir à travail cet article les clés de la réussite des professionnels expérimentés !

  • Attitude 1 : Développer sa curiosité et son savoir

Acquérir des connaissances nécessite d’aller les chercher. Les consultants sont toujours en quête de nouveauté et avides d’approfondir les connaissances qu’ils possèdent déjà. Ils ne se contentent pas de ce qu’on leur donne, ils vont toujours plus loin.

Si vous entendez un mot que vous ne connaissez pas, avez-vous le courage d’en demander le sens, d’aller le chercher dans le dictionnaire ? La curiosité est une forme d’humilité. Ces professionnels sont avides de savoir, car ils savent qu’ils ne savent rien. Ils acceptent toujours de se mettre dans la posture de l’apprenant.

La connaissance est la seule richesse que personne ne pourra jamais vous prendre. Aussi, il convient d’accumuler le plus de connaissances possibles dans différents domaines. D’autant plus que plus on a de connaissances et plus il devient facile d’apprendre.

Savoir, savoir-faire et savoir-être sont les clefs de la réussite des consultants quelque soit leurs domaines de compétences, mais aussi de la liberté.

Si vous souhaitez assurer votre réussite professionnelle, ne soyez pas comme l’enfant qui ne voulait rien apprendre de la vie et qui mourut à cause de sa trop grande dépendance à l’égard de ses parents. Soyez curieux et soyez libre.

La connaissance est comme un champignon dont le mycélium souterrain s’étend à des kilomètres jusqu’à former un réseau indestructible. Les connaissances les plus dures à acquérir dans un domaine sont les premières. Les suivantes s’approprient naturellement en se connectant à ce que vous connaissez déjà !

  • Attitude 2 : Transformer les échecs en opportunités

Il survient en permanence des événements dans votre vie professionnelle. Cessez de les catégoriser en bons ou mauvais. Considérez-les de façon neutre, sans les juger.

Le jour où vous arrêterez de les appeler des échecs, ils deviendront des opportunités. Dans chaque échec se cache une opportunité, celle d’apprendre et de prendre une nouvelle orientation.

Un échec est souvent le signe qu’il faut passer par un autre chemin. Un échec ne vous dit pas : « tu n’es pas fait pour réussir ». Il vous dit : « il existe un autre chemin plus court et plus facile pour réussir ». Ne cherchez pas à résister, à affronter, à combattre. La réussite n’est pas un combat. Elle est intelligence et souplesse. Servez-vous de la force de l’échec pour décupler la puissance de votre réussite.

  • Attitude 3 : Apprendre de ses échecs et surmonter les obstacles

Un échec apprend bien plus qu’une réussite. Car il vous apprend ce qu’il ne faut pas recommencer. Un échec est un geste destiné à tailler, affiner, polir, faire ressortir tout son éclat de la pierre précieuse. Vous êtes cette pierre précieuse. À chaque fois, que vous rencontrez un obstacle, une difficulté ou que vous n’atteignez pas votre objectif professionnel, posez-vous la question du pourquoi ? Trouvez la cause de l’erreur. Ce qui compte avec les erreurs, c’est juste de ne pas les répéter plusieurs fois.

Souvent, les erreurs viennent d’une mauvaise décision et cette mauvaise décision vient d’un défaut dans votre personnalité : peut-être êtes-vous colérique, impatient, têtu, etc. Ce défaut est en fait une qualité qui vous met en échec dans le domaine que vous avez choisi mais qui peut vous mettre en posture de réussite dans un autre domaine ou en adoptant une autre approche de votre domaine ; la colère peut devenir une source d’énergie inépuisable, l’impatience un moyen d’être plus rapide, l’obstination une preuve de persévérance.

  • Attitude 4 : Accepter ses limites

Le monde est trop grand et trop complexe pour pouvoir tout réussir et réussir dans tous les aspects de la vie professionnelle.

En tant que consultant, il est nécessaire de faire des choix. Car si nous voulons réussir dans tous les domaines, nous risquons de ne réussir dans aucun.

Si l’on veut réussir, il faut concentrer son énergie sur un objectif précis. Le risque est également de s’épuiser. En se fixant des objectifs trop nombreux et inatteignables, on se disperse et on gaspille ses forces.

Il est bon de rêver. Il est bon de s’imaginer d’occupé plusieurs postes, mais il n’est pas possible de réaliser tout cela en une seule vie, tout du moins, il n’est pas possible d’être tout cela en même temps…

Commencez par approfondir vos compétences dans un domaine bien précis et quand vous le ferez, vous pourrez envisager de tenter une nouvelle opportunité ou une nouvelle expérience.

Autrement dit, commencez par réussir dans un domaine avant d’envisager de le faire dans un autre.

  • Attitude 5 : Accepter la réussite

Contrairement à ce que l’on pense, il n’est pas facile de gérer psychiquement et émotionnellement la réussite. Surtout si l’on vient d’un milieu où personne n’a l’habitude de réussir. Réussir, c’est comme parler en public. Ça donne un trac fou. Les gens vous regardent, vous jugent et vous critiquent. Certains vous admirent, d’autres vous envient, d’autres vous haïssent et espèrent seulement vous voir trébucher. Réussir est une façon de se faire remarquer. Or, l’éducation traditionnelle apprend qu’il ne faut surtout pas se faire remarquer. Si vous réussissez dans votre domaine, vous deviendrez très visible. Beaucoup de gens préfèrent ne pas réussir par peur d’être visibles. Cela commence très tôt dans la vie lorsque certains élèves qui pourraient être brillants refusent d’être parmi les premiers de la classe pour ne pas subir les critiques des autres élèves. Ils préfèrent être dans la moyenne pour vivre leur vie tranquillement. Heureusement, car cela vous ouvre le chemin de la réussite, à condition que vous acceptiez de focaliser l’attention d’autrui et d’être autant l’objet d’admiration que de jalousie.