Le porté

Le monde du travail connaît aujourd’hui de nombreuses particularités. Les sociétés de portage s’implantent et s’imposent de par la qualité de leurs offres et services. Il est plus facile pour un porté de mener facilement ses activités et atteindre ses différents objectifs. Le statut de porté présente de plusieurs avantages et particularités, que nous nous attellerons à présenter dans cet article.

Missions d’un porté

Perçu comme un centre de profits, le salarié porté a pour mission principale de fournir une prestation de services à l’entreprise cliente et de rendre compte de son activité à la société de portage. Comme tout prestataire, il doit posséder donc un savoir-faire particulier qui réponde aux besoins de sa clientèle avec laquelle il négocie les conditions d’exécution de sa prestation et en fixe le prix. Pour faire court, les missions d’un porté sont d’abord de rechercher des entreprises, des collectivités publiques ou des particuliers à qui il propose son savoir-faire. Il négocie ensuite les conditions financières de son intervention et enfin il va convaincre la société de portage de l’intérêt du marché. Ces différentes missions lui assurent des avantages conséquents.

Avantages du porté

Être salarié en portage salarial offre de nombreux avantages. Nous allons, pour les besoins de cet article, vous en citer quelques-uns. Le porté salarié jouit d’une protection sociale complète, d’un programme d’accompagnement personnalisé à travers des formations et diverses méthodes. Il n’est ni conditionné dans sa prospection ni dans les négociations financières qu’il opère. Il jouit d’une autonomie fonctionnelle lui permettant d’exécuter et de réaliser tout seul et avec expertise sa mission et sa prestation chez ses clients, sans avoir à faire face à démarches administratives et fiscales parfois coûteuses. D’où la question des conditions pour être un salarié en portage salarial.

Conditions pour devenir un porté salarié

Tout le monde peut devenir salarié en portage. Il vous suffira de justifier d’une certaine expertise ou maîtrise dans votre domaine de prédilection. En réalité, que vous soyez un jeune, frais émoulu de l’université en attente de lancer son activité, ou un retraité qui souhaite se faire quelques revenus complémentaires, vous êtes en mesure de le devenir. Toutefois ce métier requiert de plus en plus de nos jours une qualification maximale du salarié porté en rapport à certains critères, variant d’une société de portage à une autre. À titre d’exemple, la convention collective du portage salarial exige du salarié porté « une qualification minimum de niveau 5 ou une expérience d’au moins 3 ans dans un même secteur d’activité ». Il doit, en outre, être doté de compétences et de savoir-faire spécifiques dans son domaine. En dépit de ces qualifications fortement recommandées, le métier de salarié porté exige une petite démarche administrative. Prenez contact avec une bonne société de portage salarial pour profiter des opportunités offertes. Elle vous fera signer un contrat d’adhésion au portage salarial, si votre profil correspond à ses critères de recherche. Le statut de salarié en portage vous confère certains droits, mais vous impose aussi des devoirs.

Droits et Obligations du salarié porté

Sur le plan juridique, c’est le Code du Travail qui régit le statut de salarié en portage salarial. Le salarié porté bénéficie de plusieurs garanties. Il jouit d’une assurance de toucher un salaire pour les missions réalisées, d’une protection sociale, mais aussi d’un accompagnement complet pour la réussite de ses différentes missions. Il jouit d’un droit à des congés payés et l’entreprise de portage doit lui ouvrir et gérer un compte d’activité où sont consignés les différents versements effectués par l’entreprise cliente. Bien qu’autonome, le salarié porté n’a pas que des droits. Il a également des obligations qu’il doit satisfaire. Responsable devant la société de portage, il doit lui faire des retours sur ses diverses prestations et exécuter les termes du contrat qui les lie. Il s’engage en outre à mettre tous les moyens en œuvre pour développer son activité et informer la société de portage de toutes difficultés rencontrées dans le cadre de son travail. Le non-respect de ses obligations peut pousser la société de portage à mettre un terme au contrat.

Rémunération du salarié porté

Dès la signature de votre contrat, vous convenez avec la société de portage d’un budget total et d’un délai de réalisation. La société de portage a une commission sur le prix payé par le client à la fin de la prestation. Elle payera ensuite au porté un salaire à l’un du prix de la prestation.