Le portage salarial, solution alternative pour devenir Content Manager

La plupart des Français ont pris l’habitude de faire des recherches sur internet concernant les produits qui les intéressent avant tout achat. Selon les résultats d’enquêtes réalisées par la BVA, ils seraient plus de 78 % à fonctionner comme tel.

Cet état des lieux oblige les entreprises toutes catégories confondues à adopter une véritable stratégie pour conquérir le marché du web. C’est tout naturellement que les métiers de rédacteur web et de content manager ont pris de l’ascendance. Qui est le content manager ? En quoi le portage salarial pourrait-il représenter pour lui une alternative pour l’exercice de son métier ? À découvrir.

 

Qu’est-ce qu’un Content Manager ?

 

Encore dénommé Responsable de contenus web, le Content Manager est un professionnel du web qui a une double mission : éditoriale et digitale. Dans l’exercice de son métier, il est régulièrement amené à concevoir et à animer des contenus web qui peuvent être des textes, des visuels, des images, des vidéos, etc., pour le compte d’entreprises, d’institutions ou de personnalités. C’est lui qui endosse la responsabilité de tous les contenus diffusés par l’entreprise sur le web.

Il travaille en étroite collaboration avec les responsables du département du service chargé de la communication et du marketing de l’entreprise. Il s’assure avant chaque publication de la qualité du contenu à publier ainsi que de son caractère attractif pour susciter un véritable intérêt auprès des cibles. Il est censé maîtriser toutes les techniques de référencement web, techniques qu’il applique pour donner une excellente visibilité à l’entreprise sur le web. Ce faisant, il travaille à accroitre le trafic sur les différents portails numériques de l’entreprise.

Mais le travail du Content Manager est d’abord un travail de fond. Avant la conception des contenus à diffuser, il s’assure de leur pertinence relativement à la concurrence, les évolutions que connaît le marché, mais aussi les comportements des consommateurs.

Le Content Manager travaille généralement en entreprise. Mais en travaillant en tant que Freelance, il a la possibilité de travailler pour plusieurs clients en même temps, jouissant de la liberté que lui offre son statut.

 

Ce qu’apporte le portage salarial au content manager

 

Ils sont nombreux ces freelances qui cherchent leur bonheur dans le numérique. La plupart d’entre eux optent généralement pour le statut d’auto entrepreneur pour exercer leur métier. Ce statut leur offre la liberté pour travailler pour plusieurs entreprises à la fois. Mais le statut autoentrepreneur n’est pas sans inconvénient. Il s’agit notamment de l’inscription au RSI qui implique un renoncement aux avantages sociaux liés au statut de salarié. Pour faire face à ces limites, le freelance a toutefois la possibilité de préférer le portage salarial qui aujourd’hui représente une excellente alternative. Le portage salarial positionne le freelance au même rang que le salarié d’entreprise en ce qui concerne les avantages sociaux.

De façon concrète, le Content Manager qui décide d’exercer son activité sous le couvert du portage salarial jouira des avantages suivants :

  • Une couverture sociale identique à celle du salarié d’entreprise ;
  • Un accompagnement de la part de l’entreprise de portage salarial : des conseils pour mieux développer son expertise, un correspondant dédié, des occasions de rencontre avec les professionnels de son domaine, etc.
  • L’assurance des charges administratives, juridiques et comptables liées à l’exercice de son activité par l’entreprise de portage salarial. Même s’il doit consentir au paiement de frais de gestion à la société de portage salarial. Cela lui permet de s’occuper du cœur de son activité sans avoir à se préoccuper de tout ce qui a trait aux questions de procédure.

 

Au-delà des avantages…

 

Pour le Content Manager, le portage salarial comporte certes des avantages. Mais au-delà de ces avantages, ce dernier peut encore tirer parti de ce statut d’une autre façon.

D’une part, c’est la possibilité de tester un projet d’entreprise, un marché, de vérifier et de valider les chances de succès avant de se lancer dans une procédure de création d’entreprises proprement dite. Si le test du produit vous fait enregistrer un chiffre d’affaires important pour être pris en compte dans le cadre d’un projet de création d’entreprises, alors, vous êtes bien éclairé pour vous lancer.

D’autre part, le portage salarial offre une occasion unique pour le Content Manager. C’est celle qui lui permet d’échapper aux limites relatives au plafond du chiffre d’affaires réalisable. Dans le portage salarial, il n’y a pas de limites sur le chiffre d’affaires. Par contre, pour le régime d’auto entrepreneur, il y a des limites dans ce sens.

Par ailleurs, tout en étant salarié dans une entreprise, le Content Manager peut toutefois réaliser des missions pour d’autres entreprises en se servant du portage salarial. Il peut donc ainsi cumuler les deux statuts selon ses besoins.

 

En conclusion

 

Le Content Manager freelance en optant pour le statut de salarié porté s’offre la possibilité d’exercer son activité en toute indépendance, mais en jouissant toutefois des mêmes avantages sociaux que le salarié en entreprise. À travers ce statut, il réussit à allier besoin de liberté et nécessité de sécurité pour travailler de façon vraiment épanouie.