Le statut de « porté » a été inventé pour pallier certaines difficultés rencontrées par les « solos ». En effet le portage salarial, que l’on appelle aussi hébergement salarial, constitue aujourd’hui une forme de sécurité, car il permet à des personnels ne souhaitant pas encore se lancer dans l’aventure, d’effectuer des missions tout en percevant un salaire.

  • Le portage salarial en 5 points 

Avec le portage salarial :

  1. Vous exercez seul votre activité.
  2. Votre activité est une activité de prestations de services. En sont exclues les professions réglementées telles qu’architecte, expert-comptable, les professions médicales et paramédicales, etc.
  3. Vous effectuez une mission auprès d’une entreprise cliente que vous avez démarchée, celle-ci verse des honoraires a la société de portage que vous avez choisie at qui vous rémunère sous forme de salaire. II n’existe donc pas de lien de subordination entre la société de portage at vous.
  4. Cette solution peut être utilisée comma une passerelle entre votre situation actuelle et celle d’entrepreneur individuel ou de gérant de société. Cela vous permet de vous constituer un carnet de commandes, mais aussi un réseau de clients potentiels et de prescripteurs.
  5. Vous avez la liberté de l’indépendant en profession libérale et la sécurité du salarié.

 

  • Quelles sont les démarches en portage salarial ?

  • Le choix d’une société de portage

Vous trouverez un choix de société de portage sur le site Internet de l’APCE, ainsi qu’en contactant le Syndicat des entreprises de portage salarial (SEPS)

Devant le nombre de sociétés de portage existantes, et fleurissant chaque jour, vous devez comparer :

  • Les services

Certaines sociétés de portage offrent des formations, des conseils… et organisent des réunions permettant de se constituer un réseau.

  • Le système de rémunération 

  • Elle est annualisée sur douze, treize ou quatorze mois ou à la fin de chaque mission,
  • La société de portage attend ou non le règlement de l’entreprise cliente pour vous rémunérer

Etant entendu que cette rémunération constitue une trésorerie pour la société de portage, celle-ci préfère vous la restituer dans les délais les plus longs.

  • La commission

La société de portage prélève, en contrepartie de son service, une commission sur le montant des honoraires, d’environ 8 à 15 %. Elle peut être en fonction du chiffre d’affaires que vous réalisez dans l’année, ou du montant de chaque facture…

Certaines sociétés de portage calculent également cette commission sur les frais engagés pour exécuter votre mission.

  • L’assurance

La société de portage doit avoir une assurance couvrant les risques liés à l’activité professionnelle de ses adhérents. Vous pouvez vous rapprocher du Syndicat des entreprises de portage salarial, afin de vous assurer du sérieux de la société de portage choisie.

  • Plusieurs contrats

Les trois contrats sont :

  •  d’adhésion : établi entre la société de portage et vous, il permet d’établir les modalités de rémunération, le montant de la commission…
  • de prestation : établi entre l’entreprise cliente, la société de portage et vous, il doit y figurer la nature de la prestation, es dates de début et de fin de mission ainsi que les modalités de paiement.
  • de travail : établi entre la société de portage et vous, il stipule s’il est a durée déterminée ou à temps partiel annualisé.

 

  • 5 avantages en portage salarial

Avec le portage salarial vous:

  1. démarchez vous-même votre clientèle. Vous négociez le montant de vos prestations, sa durée… au même titre qu’un indépendant.
  2. êtes Ibère des formalités administratives. Vous n’avez aucune déclaration fiscale ou sociale à rédiger si ce n’est la déclaration annuelle de revenu comme tout contribuable.
  3. bénéficiez du régime d’assurance chômage en cas de cessation d’activité, au même titre que tout salarié.
  4. Les services proposés par la société de portage vous permettent d’éviter l’isolement de l’indépendant.
  5. Vous avez la liberté de réaliser le nombre de mission que vous souhaitez, que ce soit ponctuellement ou très régulièrement.

 

  • 2 contraintes en portage salarial

 

  1. La commission retenue par le « porteur » est calculée en général sur la totalité des honoraires. Ceux-ci comprennent des frais d’imprimerie ou de laboratoire photo par exemple. II est alors utile d’établir une note de frais, avec l’accord de la société de portage, qui vous sera alors directement remboursée, at ne s’inscrira pas dans une rémunération.
  2. Vous avez peu de possibilité d’évolution au travers du portage salarial. En effet, alors qu’un indépendant ou un gérant de société, qui voit son carnet de commande se remplir, peut recruter (pour une courte ou longue durée), ou s’associer, votre évolution ne peut se faire que par le biais de la création d’entreprise elle-même, vous devenez alors indépendant, ou vous créez votre société.