Le factor : un intermédiaire efficace !

Le factor est une société d’affacturage spécialisée dans la gestion financière. C’est un établissement financier agréé par la banque. Elle est donc qualifiée de société de crédit. Sa mission consiste à échanger factures de l’entreprise client contre les liquidités. Ensuite, l’entreprise cliente devra directement payer le factor à l’échéance prévue dans le contrat d’affacturage et selon les clauses consenties par les deux parties. Veuillez noter que les sociétés d’affacturage appartiennent aux banques.

Quels sont les types d’affacturage présent sur le marché ?

Il existe deux types de factor sur le marché qui sont : le factor import et le factor export. Le factor import permet de financer les produits importés sur la base d’un bon de commande. L’échéance peut être à court ou à long terme. Le factor export quant à lui s’occupe de financer les créances des produits en partance pour l’international.

Quel est le contenu d’un contrat d’affacturage ?

Le contrat d’affacturage doit préciser l’objet du contrat et éventuellement des conditions générales d’exécution du contrat. L’objet du contrat repose sur les éléments suivants :

  • La nature et le contenu détaillé des services offerts par le factor : dans cette partie, le contrat d’affacturage doit aborder la gestion des créances, la garantie des créances, le financement des créances…
  • La rémunération : ici le montant de paiement du factor doit être déterminé sur la base d’un calcul qui s’effectue sur la base d’un pourcentage obtenu sur le montant des créances et des frais d’accessoires.

En outre, le contrat d’affacturage doit préciser les droits et obligations de chaque partie pour la bonne exécution des clauses.

Quels sont les différents services proposés par le factor ?

Le factor propose de nombreux service à savoir, le financement des factures, la gestion du poste client qui regroupe différents autres services comme le recouvrement amiable, le suivi des paiements, la gestion des factures impayées, le recouvrement contentieux, etc. en plus de cela, il intervient dans le recouvrement de l’assurance non payé, l’établissement des derniers bilans ou des bilans prévisionnels pour les sociétés en cours de création ou pour les start-ups. Il apporte également des solutions adaptées pour aider les entreprises à définir leur raison sociale, ou à obtenir un numéro SIREN.

Quelles sont les différentes formes d’affacturage ?

Parmi les différents types d’affacturage, on cite :

  • L’affacturage classique : dans ce type de contrat, le factor assure le paiement immédiat des factures reçues de l’entreprise client. Les entreprises clientes sont informées sur les modalités du contrat d’affacturage, sur les coordonnées bancaires de l’entreprise factor par lequel ils doivent effectuer le paiement.
  • L’affacturage confidentiel : encore appelé affacturage non notifié, il permet à l’entreprise débitrice de garder le poste client. Le factor règle les factures auprès de l’entreprise prestataire sans que l’entreprise cliente soit informée de l’établissement du contrat. Cependant, l’entreprise débitrice doit payer le factor pour qu’elle puisse continuer ses opérations de financement.
  • L’affacturage notifié non géré : elle concerne surtout les entreprises qui possèdent un gros capital. Dans ce type d’affacturage, l’entreprise prestataire reçoit les factures de ses clients et se charge de les relancer. Ici, le client paie directement le fournisseur.
  • L’affacturage inversé ou reverse factoring : dans ce cas, l’entreprise cliente donne un mandat au factor de payer ses fournisseurs (les entreprises prestataires). Ces derniers doivent à leur tour signer un engagement pour que le factor paie dans les lieux de l’entreprise cliente. Cette dernière pourra donc bénéficier d’un escompte commercial et payer le factor à la date prévue dans le contrat.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’affacturage ?

Le système d’affacturage a de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients à relever. Comme avantage, il faut dire que l’affacturage assure un réel gain de temps à l’entreprise cliente qui doit vaquer à de nombreuses occupations. Elle limite le risque d’impayé, protège le financement auprès des prestataires, optimise la trésorerie de l’entreprise. En plus de cela, l’affacturage permet entre autres de bien évaluer le risque client, et gérer au plus vite les tâches administratives…

Cependant, l’affacturage est un service coûteux. Dès lors, l’entreprise qui souhaite payer ses factures par l’intermédiaire d’un factor, doit être solvable auprès de ce dernier. E plus, les contrats d’affacturage ne sont pas de longue durée, car elles s’étendent sur une durée d’un an minimum. Parfois, il y’a des tentatives d’escroquerie au moment de la remise des justificatifs.

Est-il possible d’avoir recours à un factor dans une entreprise de portage salarial ?

Tout comme dans une entreprise classique, les entreprises clientes en portage salarial peuvent recourir à un factor pour régler leur facture auprès de leurs fournisseurs. Le contrat d’affacturage s’établit tel que prévu par le législateur entre les trois parties. La procédure est la même que dans une entreprise classique, sauf en cas de dispositions dérogatoires.