La CICF : devenu l’actuel CINOV

La Chambre des ingénieurs experts et des ingénieurs-conseils de France (CICF) est créée par des ingénieurs du génie civil en 1912. Sa création avait pour but de promouvoir le concept des ingénieurs-conseils. La qualification d’ingénieurs-conseils est reconnue par la loi du 10 juillet 1934. Elle regroupe des entreprises indépendantes en ingénierie et conseils. Elle unissait un collège d’experts et une dizaine de syndicats techniques. Avec les années elle a progressivement subi des améliorations. Déjà en 1954, il y’a eu l’ajout des services des ingénieurs-conseils maîtres d’œuvres, des ingénieurs-conseils dans le bâtiment, dans l’industrie, dans l’agriculture et des ingénieurs-conseils experts. Le secteur des techniques de seconde œuvre quant à elle apparaîtra qu’une dizaine d’années après. Dans les années 80, elle va signer un partenariat avec la fédération SYNTEC pour une convention. L’année 2012 sera marquée par la célébration de ses 100 ans et le changement de son nom. En effet, on parlera maintenant de la Fédération CINOV.

Quelles sont les missions de la fédération CINOV ?

Appartenant à la branche BETI, CINOV est une fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du conseil, de l’ingénierie et du numérique. Elle est composée de 10 syndicats techniques et 15 fédérations régionales. De par ces composants, elle étend son action sur le plan local comme à l’international. Elle continue l’œuvre du CICF c’est-à-dire être l’intermédiaire entre les métiers et les collectivités locales, les ministères, les institutions publiques et associatives. Les entreprises et les particuliers inscrits à la fédération bénéficient de nombreux avantages. En dehors de la promotion et la défense de leurs intérêts, il y’a également la prise en compte de la déontologie professionnelle, de la conception et de l’innovation, sans oublier l’esprit collectif.

Quel devenir pour les syndicats après la transition CICF-CINOV ?

Les syndicats de la CICF ont été réduits au nombre de 10, car certaines ont été fusionnées. De manière générale le changement du CICF en CINOV a conduit à la modification des noms des syndicats. Dans l’ensemble, la modification portait sur le remplacement du mot CICF par CINOV, le nom propre du syndicat est resté inchangé. C’est le cas pour CINOV SYPAA (Syndicat des Programmistes en Architecture et en Aménagement), CINOV Construction, CINOV d’infrastructure et de l’environnement et CINOV GIAC. CINOV GIAC s’occupe du domaine de l’acoustique. Elle a pour vision de valoriser l’ingénierie du son. Les ingénieurs-conseils et les bureaux d’étude autonomes interviendront par exemple pour la construction des établissements et des maisons (par exemple pour mettre dans matériaux adéquats pour une bonne transmission de son). En plus de cette modification, certains syndicats ont vu leurs noms propres être changés. CICF Management devient CINOV en conseil en Management, CICF Restauration et Hôtellerie devient CINOV Restauconcepteurs, CICF UNAPOC devient CINOV Coordination, implicitement OPC-CSPS-Coordination de travaux, CICF SNCE devient CINOV Ergonomie. Les syndicats SNPEPS et FNEPS fusionnent pour donner CINOV PEPS (Professionnels de l’Emploi en Portage salarial®). Pareil pour 3SCI et CICF Informatique qui forme CINOV IT.

La fédération CINOV : une instance cofondatrice

La fédération CINOV est responsable de la fondation de nombreuses organisations dans diverses catégories. Il s’agit des organismes de qualifications, des fonds d’assurances, des confédérations nationales et des fédérations internationales. De par son désir de garantir des professionnels et des prestations de qualité dans l’ingénierie et le conseil, elle a cofondé deux organismes de qualification OPQIBI et OPQCM. Ces organismes délivrent des certifications aux entreprises, des certifications qui attestent que la société respecte les normes associées à son domaine d’activité. Les fonds d’assurance formation sont composés de deux organismes le FAFIEC et le FIF PL. Le FAFIEC (Fonds d’Assurance Formation d’Ingénierie et Conseil) est cofondé par CINOV et SYNTEC. C’est un organisme paritaire-collecteur-agrée dont l’administration des fonds de formations des entreprises est une de ses activités. Le FIF PL (le Fonds Interprofessionnels de Formation des Professions Libérales) est légalement en service depuis mars 1993. Il a pour mission de garantir la formation continue des professionnels libéraux. L’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL) est une des confédérations nationales cofondée par CINOV. Elle existe depuis 1997 et a pour objectif de veiller sur le bien-être des professionnels indépendants, ce qui implique son rôle d’intermédiaire entre les institutions et les professionnels. La deuxième confédération est le CPME anciennement appelé CGMPE. Elle joue le même rôle que l’UNAPL sauf qu’elle est spécialisée dans les petites et moyennes entreprises. CINOV a également cofondé des fédérations internationales, il s’agit de la FIDIC (Fédération Internationale des Ingénieurs-Conseils) et de l’EFCA. Pour assurer son administration, elle a mis en place une commission qui est constituée des représentants venant de l’association CINOV-SYNTEC.