Les freelances étaient jusque là résignés à mener une vie de solitude professionnelle dans leur bureau, à la maison.
Mais depuis quelques années, l’apparition des espaces de travail collaboratifs offre une nouvelle opportunité pour ces freelances.

Le nombre de ces espaces ne cesse d’augmenter chaque année. Une solution de plus en plus prisée par les indépendants pour qui la solitude est un problème.
Un autre élément entre en jeu : la possibilité d’échanger sur son travail et où de trouver de nouveaux projets auprès des autres co-workers.

Co-working : bon pour l’efficacité et agrandir son réseau

De nombreux indépendants témoignent de la difficulté à travailler seul à la maison, à pouvoir faire la distinction entre vie professionnelle et vie privée.
Depuis quelques années les espaces de co-working fleurissent un peu partout. Ils peuvent être une bonne alternative car ils empêchent l’isolement du travail à domicile.

Une fois installé dans un espace de co-working, le travailleur indépendant se sent obligé de quitter le domicile pour se rendre sur son «lieu de travail».
En outre, pour certains, la maison offre trop de distractions et la productivité s’en trouve lésée.
Bien au contraire, des études semblent démontrer que les personnes qui utilisent ces espaces de travail collaboratifs gagnent en efficacité.

Par conséquent, si un freelance souhaite mettre un peu d’élan dans sa démarche et porter sa productivité à un niveau supérieur, l’option du travail collaboratif peut être conçue sur mesure pour lui.

L’autre avantage de taille : le réseau. Un environnement de travail collaboratif et commun, tel qu’un espace de co-working, peut s’avérer être une plate-forme idéale pour un réseau professionnel solide.
Napoleon Hill, auteur du best seller «Réfléchissez et devenez riche», affirmait «votre réseau, c’est votre valeur nette».

Partager son savoir-faire

Les espaces de co-working, en plus d’être investis par d’autres indépendants, sont souvent connus par les entrepreneurs et les investisseurs.
En rencontrant l’un de ces professionnels, le travailleur indépendant peut avoir de nouvelles opportunités de travail ou commerciales.

En cas de difficulté avec un projet, le freelance pourra échanger avec les autres co-workers et trouver de nouvelles idées.
Certains auront même les solutions à vos problèmes, ou, a minima, feront part de leurs expériences et la partageront.

Certains travailleurs indépendants voudront juste trouver de l’écoute à leurs projet pour améliorer leurs réflexions. Du moins, ils pourront toujours contacter un collègue indépendant pour obtenir des conseils.

Avoir le sens de la vie en communauté

La discipline et la responsabilité sont des atouts essentiels pour les travailleurs indépendants qui veulent réussir. Le co-working va dans ce sens.
La démarcation nette entre le travail et les loisirs instille une discipline dans le quotidien (pas de tentation de télévision, ni du frigo).

Être entouré de professionnels partageant les mêmes idées peut aussi s’avérer être une source d’inspiration pour son travail, pour ses projets.
Ceux qui souhaitent rallier un espace de travail collaboratif doivent avoir le sens de la communauté.

Contrairement à la vie habituelle des freelances, qui est une affaire essentiellement solo, les espaces de co-working peuvent être stimulants.
Ils peuvent donner le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand.
Dans les faits, de nombreuses personnes qui gèrent des espaces de travail collaboratifs essaient activement de promouvoir cet esprit de communauté.

Profiter d’un espace de travail de qualité à petit prix

D’un point de vue financier, il peut être judicieux de commencer dans un espace de co-working.
L’indépendant aura accès à un bureau, à des salles de réunion, des espaces privés, des copieurs, des scanners, une connexion Wi-Fi, etc.

Certains espaces gérés incluent même bien d’autres possibilités (salle de méditation, salle de repos, santé…).
Comme il s’agit d’un espace partagé, les coûts sont inférieurs à ceux d’un bureau privé classique.
Il n’y a pas à signer de baux à long terme, car des abonnements mensuels flexibles sont généralement disponibles.
Le freelance pourra donc utiliser l’espace aussi souvent (ou aussi peu) qu’il le souhaite.

Attention à ne pas transformer la collaboration en distraction

Comme rien n’est parfait, les espaces de co-working ont aussi leurs inconvénients.
Le travailleur indépendant doit bien poser le pour et le contre avant de se lancer dans l’aventure.
Tout comme il y a des distractions à la maison, le co-working a son lot de distractions, telles que le bruit, l’activité et certains jours une mauvaise ambiance.

Il arrive aussi que des concurrents à son activité soient installés au même endroit, ce qui n’est pas toujours bien vécu.
Autre problématique à gérer, la confidentialité : le partage d’un espace commun augmente les risques d’accès à des informations sensibles par des personnes non autorisées.

 

Au-delà de ces risques, si un travailleur indépendant veut allier liberté et autonomie de travail à distance à la discipline d’un environnement de bureau collaboratif, le co-working peut parfaitement lui convenir.