Portage salarial et auto-entrepreneur : quelles différences ?

Le statut de portage salarial ou d’auto-entrepreneur sont deux options envisageables lorsque l’on veut créer son entreprise. Nous nous penchons donc sur la comparaison du portage salarial et du statut d’auto-entrepreneur pour vous guider dans votre choix. Vous n’êtes d’ailleurs pas forcément obligé de choisir puisque les deux sont cumulables ! Mais ce qui est sûr, c’est que les avantages du portage salarial comparé à l’auto-entreprise sont nombreux.

portage salarial pour les auto-entrepreneurs

Portage salarial et auto entrepreneur :
deux statuts distincts

Vous êtes consultant indépendant, freelance ou en plein reconversion professionnelle et vous hésitez entre les statuts de portage salariale et d’auto-entrepreneur. Lancer son entreprise, c’est le projet d’une vie. Choisir le statut de sa société et se renseigner sur les avantages de chacun d’entre eux n’est pas aisé. Cegelem, grâce à son guide sur le portage salarial, vous aide à faire votre choix. Voici les principales différences :

Le statut d’auto entrepreneur

Avec un statut d’auto-entrepreneur, vous exercez sous le régime de la micro-entreprise, qui lui-même correspond à un statut spécifique qu’est celui de l’entreprise individuelle (EI). Vous faites alors librement les démarches pour vous constituer un portefeuille de clients, et vous gérez également tout ce qui est de l’ordre administratif et comptable

Le portage salarial

Dans le cadre du portage salarial, vous êtes employé par une société de portage salarial comme Cegelem, et le salarié porté a la possibilité de réaliser des missions de services en toute autonomie, via des clients qu’il se fait lui-même. Sans contraintes administratives et comptables, le salarié porté peut se consacrer totalement à son activité.

Il faut également savoir que la législation impose une limite de chiffre d’affaires pour l’auto–entrepreneur. Depuis le 1er janvier 2018, il existe deux types de plafonds de chiffre d’affaires pour ce statut :

  • Le « plafond de franchise de TVA » est fixé à 33 200€ en ce qui concerne la prestation de services. Il s’agit chiffre d’affaires en dessous duquel l’auto–entrepreneur ne paie pas de TVA, il facture tout en HT
  • Le « plafond du statut auto-entrepreneur » est de son côté fixé à 70 000€, toujours pour la prestation de services. Cela correspond au montant maximum du chiffre d’affaires que peut déclarer un auto-entrepreneur pour pouvoir bénéficier du statut. Cependant, entre 33 200€ et 70 000€, ce dernier doit payer une TVA

Plus d’informations sur la législation du portage salarial en lisant notre page sur le cadre légal du portage salarial.

Quels sont les avantages du statut de portage salarial sur celui d’auto-entrepreneur ?

La comparaison portage salarial et auto entrepreneur se doit d’être faite pour vous aider à choisir la façon dont vous allez mener votre activité de travailleur indépendant. Cegelem vous présente les avantages de se mettre en portage salarial :

OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES ALLÉGÉES

En plus des démarches initiales de la création d’entreprise qu’il s’évite, le salarié porté n’aura pas à gérer au quotidien sa facturation et la tenue de ses comptes, contrairement à l’auto-entrepreneur. Ce sont les experts de Cegelem qui s’occuperont de toutes ces obligations. L’indépendant pourra donc se consacrer intégralement à son activité !

AVANTAGE DU SALARIAT

Bénéficiant du statut de salarié, le porté n’a pas besoin de se préoccuper des démarches administratives liées à la création d’ Un gain de temps considérable car il peut commencer à travailler dès qu’il a trouvé sa première mission. De plus, l’auto-entrepreneur n’est pas vraiment bien protégé, contrairement au statut du salarié porté. Ce dernier bénéficie d’une protection sociale complète : il cotise pour la prévoyance, l’assurance chômage, l’assurance retraite, la mutuelle, etc. Cegelem vous offre souplesse et sécurité !

PAS DE LIMITATION DU CHIFFRE D’AFFAIRES

Le statut d’auto-entrepreneur ne permet pas de toucher un chiffre d’affaires de plus de 33 200€ (en prestations de services). Si ce seuil est dépassé, il perd alors tous ses avantages. Alors que le salarié porté n’a aucune limitation. Et, prenez-le en compte, ce chiffre peut être atteint plus rapidement qu’on le pense.

UNE TVA RÉCUPÉRÉE

Sur ses achats, et des frais de fonctionnement diminués (qui ne sont donc pas pris en compte dans le calcul des impôts.

UN ACCOMPAGNEMENT

Cegelem vous accompagne au quotidien. De nombreux services mis à disposition : formations, réseau, appui commercial, etc…

Quel statut est le plus crédible aux yeux des clients ?

Voici une différence intéressante dans le domaine du portage salarial et de l’auto-entrepreneur, la question de la crédibilité vis-à-vis des clients. Le statut d’auto-entrepreneur est intéressant pour tester une activité, une idée, puisqu’il s’obtient en seulement quelques clics sur internet. En revanche, au moment de démarcher des clients, cela peut vitre être problématique, surtout si l’on ne peut justifier des qualifications requises, avec des diplômes par exemple. La crédibilité commerciale passe par :

  • Des outils de promotion et de communication pertinents (site internet, cartes de visite, plaquette, etc…)
  • Du bon matériel informatique

En tant qu’auto-entrepreneur, ces outils ne sont pas déduits comme charges et il n’est pas possible de récupérer la TVA, contrairement au statut de salarié porté. De plus, si l’on y réfléchit bien, un peu tout le monde peut se dire auto-entrepreneur, sans nécessairement disposer des compétences liées à l’activité proposée. À l’inverse, une société de portage salariale comme Cegelem met les clients en confiance. En plus de pouvoir déduire de ses charges les outils mentionnés ci-dessus, le statut prouve que l’indépendant est entré dans une démarche très encadrée et qu’il est accompagné par les équipes référentes et professionnelles de la société de portage salariale.

Cela est aussi valable pour les tarifs des prestations. Il y a là aussi une différence notable entre le portage salarial et l’auto-entrepreneur. L’auto-entrepreneur bénéficie d’une crédibilité qui l’empêche de proposer des tarifs plus conséquents et il est souvent vu comme un prestataire avec lequel on peut négocier les tarifs par le bas. Au contraire du salarié porté qui de son côté profite de la bonne réputation des sociétés de portage qui peuvent être reconnues et qui travaillent depuis de nombreuses années. Finalement, le statut de salarié porté est bien plus vendeur aux yeux des moyennes et grosses entreprises. Et pour le travailleur indépendant, cette reconnaissance lui permet de pratiquer des tarifs très convenables, ceux qui lui permettront de se dégager un salaire décent, voir un salaire de cadre.

Portage salarial et auto-entrepreneur sont-ils cumulables ?

Il est en effet possible de combiner portage salarial et auto entrepreneur. Rien n’empêche de garder ce statut même en devenant salarié porté. Il peut ainsi garder les avantages du régime auto-entrepreneur. En portage salarial, la loi autorise parfaitement le cumul de plusieurs activités et de différents statuts, qu’il s’agisse d’un autre statut de salarié ou d’un statut d’indépendant. Il faut cependant respecter le principe de loyauté, les éventuelles clauses d’exclusivité indiquées dans votre contrat et la durée maximale du temps de travail. Notez bien qu’en cas de non-respect de l’une ces obligations, le travailleur s’expose à des sanctions qui peuvent aller de l’amender au licenciement pour faute grave. À chacun d’être parfaitement transparent et de bien se renseigner avant de cumuler les statuts. C’est un point sur lequel Cegelem peut tout à fait vous aider, en s’entretenant avec vous et en vous donnant toutes les informations nécessaires sur le cadre légal.

En somme, la comparaison se pose entre le portage salarial et l’auto-entrepreneur, mais vous avez de nombreux avantages (financiers, gain de temps, sécurité, allègement administratif) à vous tourner vers une société de portage comme Cegelem, une équipe professionnelle qui saura vous mener à vos objectifs personnels !

A voir aussi