Avantages et inconvénients du portage salarial

Vous hésitez à opter pour ce mode de travail en pleine expansion, qui séduit de plus en plus d’indépendants et d’entreprises ? Voici une liste non exhaustive des avantages et inconvénients du portage salarial pour les salariés portés.

Découvrez tous les avantages du portage salarial

01
La sécurité du statut de salarié

En tant que salarié porté, vous souscrivez à un contrat de travail qui vous ouvre les mêmes droits que tout salarié. Ce statut de salarié vous permettra donc de bénéficier du régime général de la Sécurité sociale, d’une prévoyance, de cotisations retraite, de congés payés, d’une assurance chômage, ainsi que d’une mutuelle collective d’entreprise.

Pour en savoir davantage sur chaque avantage et inconvénient du portage salarial ainsi que sur toutes les autres dimensions de ce mode de travail, retrouvez notre guide du portage salarial en ligne.

02
Une gestion de clientèle autonome

Tout salarié d’entreprise est souvent contraint de réaliser des tâches qui ne lui conviennent pas, que celles-ci soient trop répétitives ou qu’elles ne correspondent pas à ses qualifications ; de quoi entraîner frustration et perte de motivation. Ici, bien que salarié, vous n’acceptez que les missions de votre choix, indépendamment de votre société de portage, bien que celle-ci puisse vous en suggérer ! Un avantage du portage salarial non négligeable.

03
Un emploi du temps flexible

Salarié, vous n’en êtes pas moins indépendant lorsque vous êtes salarié porté ! Vous aménagez vos plages horaires comme vous l’entendez, et pouvez ajuster votre emploi du temps à votre guise en fonction de votre famille, de vos proches ou et de vos activités extérieures. Un élément souvent déterminant pour les indépendants, au moment d’observer les avantages et inconvénients du portage salarial.

04
Une gestion administrative sécurisée

Contrairement au travailleur indépendant classique, qui croule sous les tâches administratives, en intégrant une société de portage salarial vous n’aurez ni à assumer la création de votre propre structure juridique, ni toute la gestion administrative qui en découle (obligations sociales, fiscales et comptables). Le statut d’autoentrepreneur a certes facilité cet aspect de la vie des indépendants mais cela reste une solution limitée à bien des égards, notamment quant au chiffre d’affaires.

05
Mise en réseau et formation

Quand on énumère les avantages du portage salarial, on oublie souvent d’aborder cette dimension, pourtant fondamentale. Votre société de portage salarial vous propose en effet une mise en réseau active à travers sa plateforme internet mais aussi via de nombreux événements, ateliers et formations organisées partout en France. De quoi en finir avec le sentiment d’isolement, replacer l’humain au cœur de votre projet, développer vos compétences autour de la gestion d’activité et multiplier vos opportunités professionnelles.

07
Un accompagnement personnalisé

En intégrant la société de portage salarial, Cegelem met à votre disposition un interlocuteur dédié pour vous soutenir au quotidien dans toutes les composantes de votre nouveau statut de salarié porté : prospection, gestion, optimisation de votre activité, etc.

06
Une crédibilité accrue

En optant pour une société de portage salarial sérieuse et reconnue, vous aurez davantage de visibilité et de crédibilité auprès des grands comptes

Les inconvénients du portage salarial

Les inconvénients du portage salarial sont sans doute à chercher du côté de certaines de ses limites juridiques, tant en termes d’accès au statut que de plafond minimum de revenus :

  • L’accès au portage salarial est strictement règlementé : l’article L. 1254-2.-I. du Code du travail spécifie que “le salarié porté justifie d’une expertise, d’une qualification et d’une autonomie qui lui permet de rechercher lui-même ses clients et de convenir avec eux des conditions d’exécution de sa prestation et de son prix.”
  • L’accès au portage salarial est impossible pour les professions réglementées (avocat, médecin, pharmacien, coiffeur, notaire, etc.) et les métiers du service à la personne.
  • Le niveau de rémunération du salarié porté doit être au minimum de 2 413,50 euros bruts temps plein (75% du plafond de la sécurité sociale) + 5% d’apport d’affaires, soit près de 2 534 euros bruts équivalent temps plein.