Frais consultant : de quoi s’agit-il ?

Les frais consultants sont un ensemble constitué de frais de gestion, contributions sociales et du salaire proprement dit. Au lieu de chercher à connaitre quel est le salaire d’un consultant, pensez à déterminer quel salaire on souhaiterait avoir. C’est donc une nécessité pour un consultant de savoir calculer les frais associés à son service. Ces frais devront dépendre du temps effectué pour réaliser la prestation, des prix qui sont donnés sur les marchés, du secteur d’activité, des partenaires associés à la prestation.

Les frais consultant sont-ils fixent ou variables ?

Le désir de chaque consultant est d’avoir un salaire fixe mensuellement, du moins, que le salaire soit dans une marge bien définie. Généralement, le consultant travaille à son propre compte (indépendant), mais il peut aussi travailler comme salarié dans une entreprise ou dans un cabinet. La rémunération des consultants se fait selon qu’ils soient salariés ou non. Pour les consultants salariés, la rémunération est fonction des années d’expérience et du domaine de spécialisation du consultant. Par exemple pour le consultant senior en contrôle financier, il peut mensuellement gagner plus de 6000 euros bruts, pourtant le salaire brut du consultant junior se situe entre 2500 et 4200 euros. La méthode d’obtention des frais d’un consultant indépendant varie en fonction du secteur d’activité dans lequel le professionnel exerce. Pour celui qui est ingénieur et qui conçoit et/ou réalise des projets, ce sera une facturation sur l’ensemble du projet. Les consultants qui ont des fonctions exécutives se font généralement rémunérer sous forme honoraire. Pour le cas des rédacteurs, des traducteurs, le paiement se fait au mot écrit.

Quelle méthode utilise-t-on pour calculer les frais consultants ?

En entreprise, la rémunération des frais consultant se fait via la méthode honoraire ou via la méthode forfaitaire. Votre entreprise (par le biais de votre consultant) a offert ses services à un client et vous souhaitez déterminer le montant à facturer ? La procédure à utiliser sera la méthode forfaitaire. Elle s’opère par la règle des tiers. Elle consiste à facturer trois fois les coûts réels de la prestation. Ces frais demandés aux clients sont distribués à trois parties. Une partie est destinée à assurer les frais de gestion de l’entreprise, une autre partie reviendra au consultant sous forme de rémunération. La dernière partie sera destinée au paiement de la supervision du travail. Qu’il s’agisse de la méthode forfaitaire ou honoraire, c’est le chef l’entreprise qui gère le calcul. Si le consultant travaille en freelance, c’est lui-même qui devra calculer les frais de sa prestation.

La méthode forfaitaire est obtenue par le calcul du nombre d’heures. Pour chacune des personnes ayant intervenue dans le projet, il faudra déterminer le prix d’une heure de service. Ensuite, il faudra évaluer le nombre de temps que chaque collaborateur doit passer sur le projet pour le multiplier avec le prix horaire. Le consultant indépendant peut utiliser cette méthode. Il peut commencer par se fixer un salaire mensuel qu’il souhaiterait gagner. Ce salaire est multiplié par deux pour couvrir les frais fiscaux et sociaux. 15 % de la somme obtenue sont ajoutés pour assurer le paiement des congés, les charges liées au fonctionnement. Le montant obtenu (chiffre d’affaires) peut être divisé par le nombre d’heures de travail mensuel pour d’obtenir le prix horaire. Pour toute sorte de missions, ce chiffre pourra être multiplié par le nombre d’heures prévu pour sa réalisation. Il est à noter que le consultant devra penser à bien concilier ses horaires afin que le calcul se présente clairement. Les heures à facturer sont uniquement celles qui concernent la prestation. Les heures qui correspondent aux séances de formation ne sont pas facturées au client. En général, 60 % des jours de l’année sont facturés au client.

Frais consultant en portage salarial : l’essentiel à retenir !

Le consultant en portage salarial peut calculer son dû en utilisant les deux méthodes présentées plus haut. Les frais consultants doivent contenir les charges patronales, les charges salariales, les frais de fonctionnement, les frais de mission. Tous ces frais constituent le chiffre d’affaires qui est par la suite divisé soit par le nombre d’heures (pour avoir le prix horaire), soit par le nombre de jours (pour avoir le prix mensuel). Après avoir retiré les frais, le consultant reste avec environ 46 à 48 % comme salaire net. Lorsque le client règle la facture, le consultant retire les 10 % des frais de gestion de l’entreprise. De la somme restante, peut être retiré l’ensemble des charges. Le retrait se fait soit par déduction des charges à hauteur de 52 %, soit par retrait des frais de remboursement, suivi du calcul des charges. À la rémunération du consultant, peuvent être associées des primes à la charge de l’entreprise de portage.