Faire un bilan de compétences : le point de départ pour de nouvelles perspectives

 

Le bilan de compétences est un outil qui permet de faire le point sur ses capacités et sur ses points faibles. C’est un instrument de connaissance de soi qui peut aboutir à la prise de décision et à une orientation dans la vie professionnelle. Il ne faut donc pas négliger de le faire.

L’initiative peut venir de votre employeur…

Si vous êtes employé dans une entreprise, votre employeur peut demander un bilan de compétences. Il ne faut pas craindre de prime abord une telle requête, car cela peut permettre de détecter les compétences acquises et les besoins de renforcement de capacité. Dans le cadre de l’entreprise, le bilan de compétences peut être demandé pour suivre l’évolution du personnel afin de mieux répartir le potentiel. Les employeurs ont donc tout intérêt à faire de cet outil un instrument de gestion de personnel, car l’expérience acquise dans l’entreprise doit pouvoir servir efficacement à la croissance de celle-ci.

… mais aussi de vous-mêmes

Que vous soyez travailleur ou chômeur, employé ou indépendant, vous pouvez entreprendre votre bilan de compétences afin de faire le point sur ce que vous savez faire. Cela vous sera très utile par la suite pour vous redonner confiance en vous et déterminer ce que vous pouvez faire ou ce que vous devez faire.

La réalisation d’un bilan de compétences

Dans le domaine médical, on conçoit bien qu’il faille procéder à des consultations régulières afin de s’assurer du bon fonctionnement de l’organisme. Ces visites chez les médecins permettent de savoir si tout va bien. Il en est de même pour ce qui concerne la carrière professionnelle. Il ne faut surtout pas attendre que tout aille mal ou d’être à bout pour vouloir entreprendre un bilan de compétences. Dans les situations d’urgence, les émotions peuvent faire ombrage à la lucidité nécessaire pour mener son bilan de compétences. Il faut savoir qu’un bilan de compétences passe par des étapes bien précises. Pour avoir le plus d’objectivité possible, vous pourrez recourir aux services d’un professionnel.

Et au bout du compte, que faire ?

Lorsque l’on a terminé son bilan de compétences et qu’on a les résultats de ce véritable examen, il faut pouvoir agir en conséquence. Un bilan de compétences n’est pas un exercice suivi d’une inaction. Au terme de celui-ci, il faut penser à faire des ajustements, même si le niveau atteint est estimé satisfaisant. Il faut donc pouvoir dégager des points à corriger pour s’améliorer. Cela implique de prendre des résolutions qui mettront l’accent sur les points à améliorer pour booster les performances. C’est très utile, car cela participe à donner un sens à la carrière, au projet professionnel. Donc ne serait-ce qu’au niveau de l’amélioration des capacités, le bilan de compétences est un élément qui permet de mieux vous orienter.

Au terme du bilan de compétences, on peut envisager un changement de cap dans la vie professionnelle. Cela peut prendre la forme d’un changement d’employeur. C’est particulièrement le cas si l’on se rend compte que la société qui nous emploie ne nous permet pas développer d’autres compétences ou tout au moins d’exploiter au mieux les compétences que nous avons. Si cela est notre cas, il faut penser à trouver une entreprise qui vous propose des challenges qui vont vous permettre de mieux exprimer vos talents et vous faire progresser.

Une autre raison pour laquelle on peut vouloir partir de chez un employeur après avoir fait son bilan de compétences est que l’on se rend compte que nos compétences ne correspondent pas aux attentes de l’entreprise. À titre d’exemple, si l’on a une grande aisance à écrire plus qu’à vendre, alors que l’on travaille dans une entreprise axée sur la vente, on est moins productif. Ce qu’il faut faire est de rechercher une solution qui peut être de devenir rédacteur ou pigiste pour un journal ou encore toute autre entreprise qui promeut l’écriture.

Après le bilan de compétences, créer son entreprise

Lorsque l’on a fini son bilan de compétences, on peut s’estimer mûr pour lancer sa propre entreprise. Cela peut être le cas que vous ayez fait votre bilan de compétences à la demande d’une entreprise ou que cela soit parti d’une initiative personnelle. Chacune des personnes que vous rencontrez, chacune des expériences que vous vivez, chaque épreuve ou chaque joie vous rend capables de réaliser des choses dont hier vous étiez incapable. Ces événements vous moulent et vous permettent de développer des aptitudes qui peuvent mener à la création d’entreprise. Lancer son propre business après un bilan de compétences peut être une bonne idée, car au moins on sait sur quelles qualités s’appuyer et quels sont les points à améliorer ou à surveiller.