événements

Comment Cegelem aide les consultants à la reprise d’activité en période de Covid-19 ?

Cegelem, société de portage salarial sera présente au salon SME (Palais des Congrès à Paris) les 12 et 13 octobre 2020, Stand D-08 FLN afin de présenter ses services à destination des freelances, créateurs et dirigeants de TPE.

 

Cegelem, se donne pour mission depuis 2018 de valoriser le travail indépendant tout en accompagnant la protection des entrepreneurs. Une gestion administrative, comptable, juridique et fiscale pour un portage salarial qui met l’accent sur l’humain. Rejoignez notre stand pour en savoir plus.

Ces dernières années, l’attraction du portage salarial ne cesse de croître, enregistrant en 2018 une forte hausse de plus de 18 % par rapport à l’année 2017.

En effet, le portage salarial possède de nombreux atouts pour les salariés portés à savoir une protection sociale ainsi que le bénéfice de l’assurance chômage, tout en préservant leur indépendance et leur autonomie dans leur activité.

En outre, faire appel à une entreprise de portage salarial permet de déléguer la gestion administrative de l’entreprise ce qui permet à un consultant de se dédier entièrement à son activité.

En 2020, la crise du Covid-19 a fini par convaincre les plus hésitant de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale par le biais du portage salarial en raison d’une sécurité financière présente pour les entrepreneurs.

Pour accompagner les consultants mais aussi les entreprises recherchant des experts de qualité durant la crise sanitaire, Cegelem s’engage à mettre en place des mesures spécifiques telles que l’accompagnement dans la mise en place du chômage partiel et le partenariat avec la plateforme de recrutement Job is you.

Le dispositif du chômage partiel au bénéfice des salariés portés

Pour mémoire, le chômage partiel est un dispositif permettant de prévenir les licenciements économiques en permettant à l’employeur en difficulté de faire prendre en charge tout ou partie du coût de la rémunération de ses salariés (articles L. 5122-1 et suivants et R. 5122-1 et suivants du Code du travail).

Depuis fin mars, le Ministère du Travail a autorisé à ce que les indépendants en portage salarial puissent bénéficier du chômage partiel pendant la crise due au Coronavirus.

  • Le bénéfice du chômage partiel par les salariés portés supervisé par Cegelem :

Le salarié porté doit :

  • Avoir un contrat de travail avec une entreprise en cours dont la signature est antérieure au 16 mars 2020 ;
  • Effectuer une ou plusieurs missions en portage salarial dont la date de début a été fixée avant le 16 mars 2020 également ;
  • Justifier que le client a décidé l’arrêt des missions en raison des dispositions sanitaires obligatoires pendant la pandémie de Covid-19.
  • L’accompagnement de Cegelem durant la procédure de demande de chômage partiel

Cegelem accompagne ses consultants afin de mettre en place le chômage partiel. Certaines formalités doivent néanmoins être rigoureusement respectées pour pouvoir bénéficier du dispositif.

 

En effet, le contrat de travail ainsi que les contrats et bons de commandes des clients du salarié porté doivent être transmis à l’entreprise de portage salarial.

En outre, le salarié porté doit motiver les raisons de sa demande telles que la fermeture de son entreprise cliente par exemple. Une attestation du client permettra au salarié porté de prouver les difficultés de l’entreprise.

Cegelem transmet par la suite le dossier à la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) concernée. Il reviendra alors à cet organisme de décider de l’octroi du chômage partiel en portage salarial.

  • Le déroulement du chômage partiel géré par Cegelem

En tant qu’entreprise de portage salarial du salarié porté, il revient à Cegelem de verser l’allocation chômage partielle qui sera ensuite remboursée par l’ASP (Agence Service de Paiement).

 

Le calcul de l’indemnité se base sur le salaire du mois précédent l’arrêt de l’activité (et avant mars 2020) et sera plafonnée à 70% de la rémunération brute du salarié porté. Le montant maximum de l’allocation versée ne peut pas excéder les 4 500 euros environ.

 

Les salariés portés doivent continuer de remplir les déclarations d’activité mensuelles durant le chômage partiel. Dans l’hypothèse où le salarié porté conserve une partie de ses missions, il aura la possibilité de cumuler les allocations du chômage partiel et le chiffre d’affaires qu’il génère.

 

Cegelem partenaire de Job is you, plateforme de mise en relation et de recrutement.

 

Encourager la reprise d’activité passe aussi par l’exploitation d’un réseau de professionnels de qualité, c’est pourquoi Cegelem a fait le choix d’un partenariat avec la plateforme de recrutement Job is you.

 

Job is you est une plateforme spécialisée dans le secteur des technologies de l’information mettant en relation recruteurs et freelances spécialisés dans le domaine informatique. L’objectif de cette plateforme est de trouver les meilleures compatibilités entre les recruteurs et des candidats qualifiés.

En collaborant avec la plateforme de Job is you, Cegelem souhaite renforcer un réseau de professionnels de qualité en permettant aux recruteurs (cabinet de chasseurs de têtes,cabinet de recrutement IT etc) et aux freelances une rencontre professionnelle prometteuse.

Cegelem soutient les salariés portés ainsi que les futurs entrepreneurs qui tenteront l’entrepreneuriat. En dépit d’un contexte qui peut sembler fragile pour la création d’une activité indépendante, le portage salarial peut être un socle fiable et solide pour s’émanciper progressivement et sûrement du salariat.

Événement :

  • Salon SME 12 et 13 octobre 2020, Cegelem Stand D-08 FLN

Références :

articles L. 5122-1 et suivants

articles R. 5122-1 et suivants du Code du travail

Avenir et tendances du travail indépendant en 2020

Nous sommes au bord d’un grand changement, d’une nouvelle façon de travailler. Dans l’économie d’aujourd’hui, axée sur les projets, de plus en plus d’entreprises se tournent vers les talents indépendants pour combler leurs besoins en main-d’œuvre – près des deux tiers (65 %) des cadres disent que leur main-d’œuvre externe est essentielle pour fonctionner à pleine capacité et satisfaire la demande.

Lire la suite