Estimation des couts et des salaires en portage salarial

  • Quel est le coût du portage salarial pour un donneur d’ordre ?

Vous avez été convaincu par le recours au portage salarial ? Vous vous demandez sûrement quels sont les coûts associés ?

Sachez préalablement qu’il s’agit de frais de gestion qui  sont appliqués dans ce système de portage. Les frais de gestion varient, en fonction de certains critères, entre 10 à 5 %.

Ces fameux critères peuvent être :

  • Gestion des notes de frais
  • Plan d’épargne entreprise
  • Demande d’un numéro de formation

Il existe deux cas possibles pour l’application ces   frais de gestion.

Le premier cas relève d’un consultant qui a trouvé, identifié et négocié sa prestation auprès d’un donneur d’ordre. Dans ce cas précis, la facturation est neutre et le  montant est déjà défini. En revanche, le consultant se verra appliquer les frais de gestion sur sa facturation.

Le deuxième cas possible s’applique au donneur d’ordre qui identifie un consultant auquel il souhaite proposer le portage salarial. Dans ce cas, les frais de gestion se verront appliquer sur la facturation. Ce sont des frais de gestion déjà négociés avec la  société de portage salarial.

  • En ce qui concerne l’estimation des revenus en portage salarial

Le salarié porté bénéficie de la protection salarié et de la liberté d’un indépendant. Il définit son revenu et délègue la gestion administrative à une entreprise de portage salarial.

L’entreprise de portage prélève des frais de gestion sur le chiffre d’affaires réalisé.  Il couvre les coûts de gestion de l’activité ainsi que la rémunération de  l’entreprise.

L’entreprise de portage collecte ensuite les cotisations salariales et patronales   relatives au statut de salarié ainsi que les autres charges spécifiques au portage salarial.

En effet, l’entreprise de portage salarial est soumise à des taxes et à des redevances liées à l’activité de ses portés ( comme la CVAE,  la C3S, la médecine du travail et  le AGEFIPH), ou encore à des risques économiques, juridiques et fiscaux.

Ces  charges permettent à l’entreprise de protéger durablement son existence et  donc les salaires de ses portés. Les salariés portés sont encadrés par la convention collective de branche négocié entre les syndicats de salarié et les organisations patronales.

Voir aussi :